Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

C'est un miracle que vous soyez toujours en vie !

Jeudi 31 août 2017 |   Écrit par Zhiqing, un pratiquant de Falun Dafa de la province du Heilongjiang, Chine

(Minghui.org) Le 10 août 2005, le mari de ma camarade de classe, Huang Shucheng, a été brûlé par un incendie provoqué par du carburant. Plus de 90 % de son corps a été brûlé.

Quand il a été conduit à l'hôpital public de la ville de Jixi, il endurait des douleurs insoutenables. Il a été emmené dans une salle isolée et seule sa femme a eu le droit de le voir au début.

J'ai accompagné sa famille au bureau du médecin afin d'en savoir plus sur son état et son traitement médical. J'ai demandé aux médecins : « Qu'elle est la somme d'argent nécessaire pour le guérir ? »

Le médecin m'a regardé et a répondu : « Quelle somme d'argent ? Ce n'est pas un problème d'argent, mais la question de savoir s'il va survivre. D'après mon expérience, au bout de sept jours, quelqu'un avec de telles blessures va présenter des symptômes de déshydratation, d'insuffisance rénale et de défaillance systémique des organes qui vont mener à sa mort. Sa famille doit y être préparée. »

La famille de M. Huang a eu le cœur gros en entendant ces mots.

Je suis retourné dans le service et l'ai vu gémir de douleur en recevant une électrothérapie. Je lui ai dit très directement : « Si vous pouvez suivre mes paroles, je peux garantir votre guérison. J'ai un traitement spécial. »

Il a vu une lueur d'espoir et a dit : « Si vous pouvez m'aider à aller mieux, je ferai tout ce que vous me demandez. »

J'ai demandé : « Êtes-vous membre du PCC (Parti communiste Chinois) ? »

Il a répondu : « Non. »

Je lui ai alors demandé : « Quand vous étiez jeune, étiez-vous membres des Jeunes pionniers et de la Ligue de la jeunesse communiste ? »

Il a dit : « Oui, je suis un membre de la Ligue de la jeunesse et des Jeunes pionniers. »

Je lui ai parlé de démissionner de ces organisations. « Comme le ciel va anéantir le PCC, vous resterez sain et sauf si vous démissionnez du PCC, de la Ligue de la jeunesse et des Jeunes pionniers. Laissez-moi vous aider à en démissionner. »

Il a compris et a acquiescé. « N'est-ce pas ce dont parle le Falun Gong ? J'ai regardé leur DVD et lu leurs brochures. Le Falun Gong a été injustement traité. Je sais que le Falun Gong est bon. Aidez-moi simplement à démissionner des organisations affiliées au PCC. »

« Je vais vous aider à démissionner de ces organisations », ai-je dit. « À partir de maintenant vous avez démissionné de la Ligue de la jeunesse communiste et des Jeunes pionniers. Il y a des êtres spirituels trois pieds au-dessus de nos têtes, vous allez donc être bien protégé à partir de maintenant. Ensuite, commençons à réciter ces neuf mots : ''Falun Dafa est bon. Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon.'' Cela ne marche que si vous le dites sincèrement. »

Il s'est exclamé : « Formidable, Falun Dafa est bon ! »

« Vous n'avez pas besoin de les dire à haute voix. Cela suffit de les dire dans votre cœur. Ne pensez jamais à votre maladie, mais concentrez-vous sur le fait de réciter ''Falun Dafa est bon'' et vous allez voir des miracles. »

Il a promis de suivre mes paroles immédiatement. Je lui ai acheté un lecteur vidéo pour qu'il puisse écouter la musique de Dafa, « Pudu » et « Jishi ». J'allais souvent le voir à l'hôpital. À chaque fois que je lui rendais visite je l'entendais murmurer « Falun Dafa est bon ».

Une fois il m'a dit qu'il avait vu une foule de petits personnages occupés à faire quelque chose sur son corps ce qui était très agréable. Il écoutait Pudu et Jishi dès qu'il avait mal. Alors que le temps passait, son état s'est stabilisé et a commencé à s'améliorer. Pendant ce temps, il recevait des injections intraveineuses tous les jours.

Le médecin était surpris d'observer son rétablissement rapide. Il a dit à M. Huang : « C'est un miracle que vous soyez encore en vie ! Il aurait été normal que vous soyez déjà décédé. Depuis la création de cet hôpital, nous n'avons jamais vu un patient survivre après avoir été brûlé à plus de 90 % de sa surface corporelle. »

À mon plus grand regret, nous n'avons pas dit au médecin la vérité sur le Falun Gong. C'est le Falun Gong qui a sauvé Huang Shucheng.

Après plus de deux mois, il s'était complètement rétabli et a pu rentrer chez lui. Il n'y avait aucune grande cicatrice sur le visage ou le corps, il avait l'air normal, comme tout le monde. Comme sa femme, son fils et ses parents ont été témoins de ce miracle, ils ont tous cru en Falun Gong et ont également démissionné du PCC et de ses organisations affiliées.

Traduit de l'anglais en Suède