Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Une pratiquante allemande : Suivre les principes de Dafa

Mardi 23 octobre 2018 |   Écrit par une pratiquante en Allemagne

(Minghui.org) J'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa (également appelé Falun Gong) au cours de l'été 1999. J'avais trente-trois ans, j'étais mariée et j'avais un fils de cinq ans. Mon mari m'a présenté le Falun Dafa.

En février 1999, mon mari a acheté le livre Falun Gong dans une librairie. Il était enthousiaste de le lire. En peu de temps, il a changé, non seulement physiquement, mais aussi dans son comportement. Il se tenait droit et semblait plus confiant, rempli d'énergie et motivé, il s'intéressait aussi à tout dans la vie quotidienne. Il est devenu d'humeur égale et joyeux. De plus, son hypertension qui venait d’être découverte par le médecin de son entreprise a disparu avant son rendez-vous avec un cardiologue. Ce médecin a déclaré qu'il avait rarement vu un cœur en aussi bonne santé et s'est demandé pourquoi mon mari avait pris rendez-vous.

J'étais étonnée et impressionnée par le fait que ce livre l'ait amené à s'améliorer. Cependant, je n'étais pas encore prête à le lire, mais j'étais intéressée par les exercices. Après que mon mari a établi un petit groupe d'exercices dans notre ville, j'ai décidé d'y participer. Pendant les exercices, la plante de mes pieds est devenue très chaude et quelque chose a tourné dans le bas de mon abdomen. Il n’était pas difficile d’apprendre les cinq exercices, mais les deuxième et cinquième exercices demandaient des efforts. J'ai dû persévérer parce que j'avais mal aux épaules et aux jambes.Toutefois, je me suis sentie reposée, remplie d'énergie et prête à passer à l'action après les avoir faits.

Puis, en juillet 1999, Jiang Zemin (l'ancien chef du Parti communiste chinois) a lancé la persécution du Falun Gong. Une vaste campagne de propagande diffamatoire a été lancée et a même atteint ma ville. Dans le journal quotidien, les premiers articles concernaient toujours le Falun Gong et sa répression en Chine, des articles fournis par le bureau de la propagande de l'État chinois qui diffamaient le Falun Gong.

J'étais perplexe, d'autant plus que je me souvenais des changements positifs survenus chez mon mari et que les exercices étaient plaisants et agréables. À ce moment-là, mon mari avait invité des pratiquants de Falun Gong pour le week-end. Cela m'a aidée à avoir une meilleure impression de la pratique et en plus, les personnes que j'ai rencontrées étaient très gentilles

À l'époque, je souffrais de maux de tête et me plaignais régulièrement d'une raideur à la nuque. Mon mari m'a suggéré de pratiquer le Falun Gong et m'a dit que j'obtiendrais un corps en bonne santé. Cependant, il m'a fallu encore deux mois avant de lire le livre d'introduction, le Falun Gong. J'avais décidé de me renseigner sur la pratique. Cela m'a aidée à me décider et j'ai ainsi fait mon entrée dans le Falun Dafa.

J'ai aimé ce que j'ai lu et je n'ai rien trouvé d'anormal. Au contraire, cela expliquait beaucoup de choses que je n'avais jamais entendues auparavant. J'ai compris que la cultivation est une sorte de purification du corps et de l'esprit. J'ai appris que son principe, Authenticité-Bienveillance-Tolérance, est à la base de la pratique et que ce principe doit régir le comportement de chacun. Il est dit également qu'il n'y a aucune coïncidence dans la vie et que tout gain ou toute perte entraîne un échange. Depuis lors, je pratique régulièrement les exercices et lis les livres du Falun Gong.

Il ne m'a pas fallu longtemps avant que je passe un test pour voir si je croyais ce que j'avais lu. J'ai eu une douleur atroce à la gorge, des amygdales enflées et une forte fièvre. J'ai perdu la voix, je ne pouvais que communiquer par écrit et je devais m'allonger. Toutefois, mon esprit était clair et j'étais bien réveillée. J'ai compris que le Maître était en train de purifier mon corps et d'éliminer les mauvaises substances. Ce n'était pas si difficile de supporter la douleur, mon cœur était léger et je me sentais en confiance.

Ma santé s'est grandement améliorée. Je n'ai plus souffert d'aucune maladie grave, juste de légers désagréments. Tous mes maux ont disparu, à commencer par mes douleurs menstruelles mensuelles menant à une migraine récurrente et à mon rhume habituel. Tous ces problèmes ont disparu en peu de temps. Je me suis sentie renouvelée et j'ai compris que les livres du Falun Dafa enseignaient la vérité et qu'on ne pouvait pas cultiver avec un corps malade. Je suis toujours en bonne santé, j'ai eu deux autres enfants et je n'ai plus aucun de mes maux passés.

Quand j'ai lu les premiers rapports de Chine détaillant les arrestations et la torture de pratiquants de Falun Gong, j'ai été choquée. Je n'allais pas rien faire. Mon mari et moi avons commencé à faire ce que nous pouvions pour protester contre la persécution.

Lorsqu'un rapport sur le camp de travaux forcés de Wanja a été publié sur Internet, racontant que quinze pratiquantes de Falun Gong avaient été violées par les gardes du camp, j'ai contacté le journal quotidien de notre ville et j'ai été invitée à un entretien. Cette interview a été publiée dans la section « À propos des gens ». On m'a présentée comme une pratiquante de Falun Gong. Les gens de ma région ont réagi très favorablement.

Depuis lors, vingt ans se sont écoulés. Pendant ce temps, j'ai utilisé de nombreuses manières différentes pour parler aux gens de la persécution en Chine et demander leur soutien.

La cultivation du Falun Dafa signifie cultiver son cœur. Pour atteindre la tranquillité d'esprit et un cœur serein, je dois améliorer ma moralité et suivre le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Pour y parvenir, il faut continuellement abandonner ses attachements et avoir la foi, ce que j'essaie toujours de faire. Plus je suis sincère, plus j'ai un cœur compatissant et suis tolérante, plus je suis forte, imperturbable et heureuse. De plus, mon environnement s'harmonise également.

Lorsque je suis confrontée à des conflits ou à des situations difficiles, j'essaie de regarder en moi et de trouver où je n'ai pas suivi les principes. Je me souviens de quelque chose qui s'est passé quand j'ai commencé à cultiver. J'attendais un bus. Après que la porte se soit ouverte, le chauffeur m'a hurlé dessus et m’a insultée devant tous les autres passagers. Dans le passé, j'aurais été vraiment très embarrassée, mais je suis restée calme et j'ai considéré que cela était le remboursement d'une dette karmique.

Au travail, je suis aussi les principes du Falun Dafa. J'ai obtenu mon diplôme en travail social et je travaille dans une école de langues. J'essaie d'être consciencieuse et de bien faire mon travail. Ma responsable est très satisfaite de mon travail et comprend qu'elle peut me faire confiance. J'ai deux stagiaires et je dois me surveiller parfois. Lorsque je refuse d'accepter leurs opinions et que je ne pense pas à combien cela les affecte, elles ne coopèrent pas beaucoup. Quand je veux avoir le contrôle et ne fais pas confiance à mes collègues, ils ne coopèrent pas.

Pratiquer le Falun Dafa m'aide à avoir confiance en moi. Merci, Maître Li Hongzhi, de m'avoir acceptée sur ce chemin de cultivation

Traduit de l'anglais au Canada