Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Le Falun Dafa a sauvé ma famille

Dimanche 28 octobre 2018 |   Écrit par une pratiquante de la province du Hebei, Chine

(Minghui.org) J'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1999. Au début, je savais seulement que Dafa était bon et n'avait aucune compréhension approfondie des enseignements. J'ai seulement vu qu'il y avait enfin de l'espoir et j'étais vraiment heureuse.

Une famille dans la misère

Lorsque mon futur mari et moi sommes allés faire un bilan de santé prénuptial, au printemps 1995, on lui a diagnostiqué une hépatite B. Son état s'est ensuite détérioré et il a commencé à cracher du sang.

Nous l'avons emmené d'urgence à l'hôpital, où l'on nous a dit qu'il avait une hépatite B congénitale et de probables lésions hépatiques.

Les médecins l'ont exhorté à rester à l'hôpital pour se faire soigner, disant que son état pourrait se transformer en cirrhose s'il n'était pas traité immédiatement. Nous ne pouvions pas nous le permettre parce que nous venions de nous marier et que nous avions peu d'argent. Finalement, nous avons emprunté 500 yuans, acheté de la médecine chinoise et sommes rentrés chez nous.

En plus d'un mari malade, j'ai dû m'occuper de mon beau-père, qui avait eu un accident vasculaire cérébral. Nous étions sans le sou. Tout cela m'a frappée comme une bombe et, jeune mariée, je ne savais pas quoi faire.

Mon mari ne voulait pas m'accabler, alors il a suggéré que nous divorcions. Mais je ne pouvais pas supporter l'idée de le laisser comme ça. « Je veillerai sur toi aussi longtemps qu'il le faudra. Le ciel nous bénira », lui ai-je dit.

Mon beau-père avait besoin de médicaments chaque jour, nous n'avions donc pas d'argent pour mon mari. La vie devenait de plus en plus dure. Parfois, nous ne pouvions même pas mettre de la nourriture sur la table et devions compter sur le riz emprunté à ma belle-sœur.

En raison de la malnutrition à long terme, je n'avais pas de lait pour allaiter notre petit garçon. J'ai dû lui donner de la bouillie de millet alors qu'il n'avait que deux mois.

Je devais faire toutes les tâches ménagères et m'occuper de nos sept ou huit acres de terres agricoles.

L'état de mon mari s'aggravait de plus en plus ; il ressemblait à un squelette. Ça me brisait le cœur de le voir si misérable. Nous ne savions pas combien de temps il vivrait.

En fait, j'étais aussi chétive quand j'étais enfant. J'étais petite et mince et mes frères et sœurs ont dû me porter sur leur dos pour aller à l'école. Puis j'ai eu le tétanos. Même si j'ai survécu, j'avais un problème de santé persistant. Si je me grattais accidentellement, j'avais des convulsions et tout mon corps se raidissait. Je souffrais également de la maladie de Ménière, d'une gastrite atrophique, d'hypotension artérielle, d'infections des voies urinaires et de rhumes constants.

Bénédiction du Falun Dafa

Un de mes cousins qui vivait loin de chez moi est revenu en 1998 pour promouvoir le Falun Dafa, et mon mari a commencé à pratiquer tout de suite. En deux mois, tous les symptômes de sa maladie ont disparu !

L'année suivante, il a pu faire des petits boulots à l'extérieur de la ville pour subvenir aux besoins de la famille. Depuis qu'il a commencé à pratiquer le Falun Dafa, il n'a jamais eu besoin de prendre de médicaments, et tous ses examens indiquent qu'il est complètement guéri de ses problèmes de foie.

Une fois, il a postulé pour un emploi d'agent de sécurité avec deux autres personnes. L'examen de santé a montré que sa fonction hépatique était la meilleure des trois. Notre beau-frère, qui l'avait accompagné, a trouvé cela absolument incroyable.

Les membres de la famille de mon mari avaient tous un foie malade. Sa mère est morte d'une cirrhose ; un de ses frères et un de ses neveux sont décédés d'un cancer du foie ; et ses deux sœurs aînées avaient aussi une maladie hépatique. Les médecins disent qu'il n'existe pas de remède aux maladies héréditaires du foie. Le rétablissement de mon mari était vraiment extraordinaire et il doit sa bonne santé à Dafa.

En voyant les changements chez mon mari, toutes les personnes autour de nous étaient témoins du pouvoir miraculeux de guérison de Dafa. Même les responsables du village et le chef du poste de police local ont dit à mon mari : « Le Falun Gong est bon. Continue à pratiquer à la maison. »

J'ai été ravie de voir ce qui était arrivé à mon mari et, en 1999, j'ai aussi commencé à pratiquer le Falun Dafa. Le Maître a tout de suite nettoyé mon corps. Peu de temps après, je me suis sentie très légère. J'avais aussi l'air plus jeune et mon teint devenait fin et rosé. J'ai pris quatre kilos et demi et, ce qui est encore plus incroyable, j'ai grandi.

Mes nièces ont toutes dit : « Tatie, ta peau est si lisse et si belle. »

Je réponds toujours dans de telles occasions : « Ma peau est plus jolie que la vôtre, même si vous dépensez des milliers de yuans en cosmétiques. Je suis bénie par le pouvoir de Dafa. »

Mon mari a été illégalement arrêté en 2016, alors qu'il racontait aux gens les faits sur le Falun Dafa. Il a été condamné et est toujours en prison.

Le Maître a toujours protégé notre famille. Mon fils est maintenant diplômé d'une université.

J'étais si faible, mais maintenant je suis très forte. Je n'ai pas abandonné face à l'adversité et je peux maintenant m'occuper de tout le lourd travail sur le terrain sans m'épuiser. Je sens que je rajeunis et que ma peau est douce et lisse. Tous les jours, je suis pleine de vitalité et de vigueur.

Je sais dans mon cœur que toute ma famille doit tout à la grâce et à la protection du Maître. Aucun mot ne pourra jamais exprimer convenablement notre profonde gratitude envers le Maître.

Je suis déterminée à être plus diligente dans la cultivation.

Traduit de l'anglais au Canada