Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Une femme de Harbin brutalisée par la police lors de son arrestation, condamnée à trois ans et demi de prison pour avoir dénoncé la persécution de sa croyance

Mardi 9 octobre 2018 |   Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Heilongjiang, Chine

(Minghui.org) Une femme de Harbin a récemment été condamnée à trois ans et demi de prison pour avoir affiché des informations sur la persécution de sa croyance, le Falun Gong, dans le complexe du gouvernement provincial. Elle a fait appel de sa sentence.

La condamnation de Mme Pan Yanhua, 58 ans, a été prononcée un an après son arrestation, le 21 septembre 2017. La police lui a donné un coup de poing, lui a tiré les cheveux et l'a frappée dans le dos avec les genoux. Elle est tombée par terre et ne pouvait plus bouger lorsque la police l'a traînée dans la voiture de police.

La police a ensuite pris la clé de son domicile et l'a mis à sac. Ses livres de Falun Gong et son téléphone portable ont été confisqués.

Les policiers Zhang Xumin et Gao Feng l'ont emmenée au centre de détention tard cette nuit-là. Le personnel du centre de détention a d'abord refusé de l'admettre après avoir vu ses blessures, mais les policiers les ont ensuite forcés à l'accepter.

La police a interrogé Mme Pan au centre de détention fin décembre 2017 et a rapidement soumis son cas au parquet du district de Nangang.

Le 9 janvier 2018, le policier Zhang l'a de nouveau interrogée. Il a menacé de créer des problèmes à l'avocat parce qu'il la représentait.

Le 23 janvier, le parquet du district de Nangang a transféré son dossier au parquet du district de Daoli, qui a transmis l'affaire au tribunal du district de Daoli le 12 février.

Le tribunal a tenu une audience pour Mme Pan le 10 septembre au centre de détention. Seuls son avocat et quelques membres de sa famille ont été autorisés à y assister.

Le tribunal a récemment rendu son verdict contre Mme Pan.

Précédemment, Mme Pan a été détenue au camp de travaux forcés de Mudanjiang pendant un an en 2000. On lui a injecté des médicaments qui endommagent les nerfs et elle a eu une dépression nerveuse. Après que la prison l'a envoyée à l'hôpital psychiatrique de Mudanjiang, le personnel l'a torturée en l'électrocutant sur la tête avec de multiples aiguilles électriques.

Voir aussi :

Traduit de l'anglais au Canada