Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Une pratique qui a changé ma vie

Lundi 19 novembre 2018 |   Écrit par une pratiquante de Falun Gong en Chine

(Minghui.org) Je cultive le Falun Gong depuis dix-neuf ans. Permettez-moi de partager avec vous mon histoire.

Une enfance amère et une vie difficile

Il semblait que j'étais toujours malade quand j'étais jeune. J'avais un rhume constant, j'étais faible et je m'évanouissais beaucoup. Quand j'avais huit ans, j'ai eu une méningite et j'ai été alitée pendant plus d'une semaine. Les médicaments n'ont pas fonctionné. Mon père a entendu parler de médicaments de médecine chinoise et il a essayé de son mieux de me sauver. J'ai finalement récupéré, mais j'ai eu des conséquences liées à ma maladie. Ma mémoire et ma compréhension ont été touchées. J'ai sept frères et sœurs et j'étais la seule qui ne réussissait pas bien à l'école. Tout le monde me méprisait.

Un jour, quand mon père nous enseignait les maths, tout le monde a bien fait sauf moi. Ma tante est passée et, au lieu de se sentir désolée pour moi, elle s'est jointe à eux et s'est moquée de moi aussi. Mon cœur était brisé. Je me sentais désespérée et seule. Mes parents se souciaient davantage de mes frères et sœurs ; j'étais toujours celle qui restait derrière.

Je n'ai pas beaucoup de bons souvenirs de mon enfance. J'ai eu toutes sortes de problèmes de santé. Ma dentition était mauvaise, mes dents de devant étaient cariées et j'avais un mal de dents constant. J'ai eu des otites qui ont affecté mon ouïe. J'avais de l'insomnie et je ne pouvais pas dormir sans médicaments.

Après mon mariage, mon mari était violent physiquement. Je l'ai quitté et j'ai emmené notre fille de deux ans. J'étais en mauvaise santé et je n'avais pas d'argent ni d'endroit pour vivre, mais je devais être forte pour ma fille. J'ai loué une place au marché et j'ai commencé une petite boutique pour nous soutenir. C'était très dur. Je devais gérer mes affaires et m'occuper d'elle. Ma mère ne pouvait pas venir et aider, parce qu'elle prenait soin de l'enfant de ma sœur.

Heureuse dans la lumière de Bouddha

Heureusement, j’ai rencontré le Falun Gong en 1999. Je n'avais pas encore appris à faire les exercices, mais juste en lisant le livre, je me sentais déjà mieux. Avant, j'attrapais un rhume chaque fois qu'une brise froide soufflait sur mon visage. Une semaine après que j'ai commencé à lire le livre, j'ai dû aller chercher des fournitures pour mon magasin. Je n'ai pas attrapé de rhume ni même eu le nez qui coule, même si c'était un jour très froid. Je me suis dit : « C'était différent ! »

J'ai commencé à étudier les enseignements du Fa régulièrement et le Maître a nettoyé mon corps ! Les maux qui m'avaient tourmenté pendant de nombreuses années ont disparu et j'ai finalement réalisé la sensation d'être sans maladie ! J'ai également compris la source de la maladie : le karma accumulé par les conflits passés. J'étais profondément reconnaissante pour les enseignements du Maître, parce qu'ils ont répondu à beaucoup de mes questions. Je n'en voulais plus aux membres de ma famille et j'ai commencé à me conformer au principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Je suis devenue prévenante envers les autres et j'ai pu regarder en moi et me corriger d'abord.

Quand ma mère approchait les 80 ans, elle est tombée malade, et aucun de mes frères et sœurs n’était en mesure de prendre soin d'elle. Je l'ai ramenée à la maison et l'ai mise dans la chambre principale. J'ai préparé des repas pour elle avant de sortir pour m'occuper du magasin. Elle se sentait bien et était contente dans ma maison.

Le Maître m'a aussi accordé la sagesse. On m'a toujours dit que je n'étais pas brillante et ne pouvais rien faire de bien. Quand je vendais des jouets, je devais assembler certains d'entre eux et je demandais toujours aux autres d'aider. Après un certain temps, personne ne voulait plus aider, alors j'ai dû apprendre à le faire moi-même. J'ai demandé au Maître de l'aide et j'ai pu le faire rapidement et sans instructions !

Ma fille apprenait lentement, mais quand elle a commencé à étudier le Fa avec moi, elle a bien fait à l'école. Plus tard, elle est allée à l'université et a poursuivi ses études avec un diplôme de master.

Le Falun Gong est enraciné dans mon cœur. J'évalue les choses avec les principes du Fa. Mon entreprise se porte bien et j'ai acheté ma propre maison. Je suis profondément reconnaissante envers le Maître et sa grâce salvatrice ! Ma seule façon de rembourser le Maître est de cultiver diligemment.

Traduit de l'anglais au Canada