Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Nagoya, Japon : Les pratiquants de Falun Dafa sensibilisent le public lors du festival de la ville

Mercredi 7 novembre 2018 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa au Japon

(Minghui.org) Lors du 64e Festival d'automne de Nagoya, qui s'est tenu à Sakae, le quartier le plus fréquenté de Nagoya, au Japon, les habitants et les touristes ont eu l'occasion de se renseigner sur la persécution du Falun Dafa en Chine. Beaucoup ont signé une pétition demandant que l'ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), Jiang Zemin, soit traduit en justice pour avoir lancé la persécution du Falun Dafa en 1999.

Les pratiquants de Falun Dafa tenaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire : « Falun Dafa est grand », « Le monde a besoin d'Authenticité-Bienveillance-Tolérance », « Falun Dafa est pratiqué dans le monde entier », « Falun Dafa – Enseignement gratuit – bon pour la santé », « Arrêtez de persécuter le Falun Dafa », « PCC : arrêtez de tuer les pratiquants de Falun Dafa pour leurs organes », et ainsi de suite. Les banderoles étaient en japonais, en chinois et en anglais.

Le site officiel du festival a indiqué qu'il y avait plus de 2,2 millions de participants.

Les pratiquants de Falun Dafa discutent avec les festivaliers pour les sensibiliser à la persécution en Chine.

Un homme qui a pris plusieurs brochures de Falun Dafa a dit qu'il allait les donner à ses amis. Il a dit qu'il était déjà au courant de la persécution, y compris du fait que les pratiquants de Falun Dafa sont tués pour leurs organes.

Il n'était pas content que les médias japonais soient restés largement silencieux sur la question du Falun Dafa en raison de préoccupations économiques.

Deux étudiants chinois qui étudient au Japon ont démissionné du PCC et de ses organisations affiliées après avoir discuté avec des pratiquants. Ils ont également signé la pétition pour traduire Jiang en justice.

Quatre touristes chinois ont parlé avec un pratiquant qui leur a dit que le Falun Dafa s'était répandu dans plus de 100 pays et n'était persécuté qu'en Chine. Ils ont pris de l'information et ont dit qu'ils en liraient plus à ce sujet une fois rentrés à leur hôtel.

Traduit de l'anglais en France