Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Survivre à trois artères bloquées

Samedi 15 décembre 2018 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa en Chine

(Minghui.org) Quand mon mari a senti une oppression dans sa poitrine en janvier, il est allé à l'hôpital. Les docteurs ont trouvé trois artères bloquées.

Une artère était complètement bloquée, mais marchait encore en quelque sorte, ce qui étonnait les médecins. La seconde était bloquée à 30 %, mais elle fonctionnait bien. Pour la troisième, qui était bloquée à trois endroits, ils ont recommandé un pontage immédiat.

Après l'opération, un médecin a demandé à mon mari : « Comment avez-vous réussi à vivre avec trois artères bloquées ? »

Mon mari savait très bien comment : il était béni par le Falun Dafa.

Un partisan ferme

Je suis une pratiquante de Falun Dafa. Après que le Parti communiste chinois a interdit Dafa en 1999, j'ai été condamnée à onze ans de prison. Mon mari m'a rendu visite tous les quelques mois pendant ces onze années et m'a apporté de la nourriture, même si les gardes ne me permettaient pas d'obtenir de la nourriture.

Après ma sortie, je suis allée à la maison de mes beaux-parents. Ma belle-mère m'a tenue dans ses bras et a pleuré : « Tu as tant souffert ! » Mon beau-père a levé le pouce et a dit : « Excellent travail ! »

Ma belle-mère m'a parlé de mon mari et de mon fils. Mon fils était dans des classes accélérées au lycée et avait besoin de soins parentaux. Beaucoup de gens avaient suggéré à mon mari qu'il divorce de moi et certains de ses camarades de classe avaient essayé de le présenter à d'autres femmes.

Ma belle-mère lui avait dit : « Divorcer d'elle maintenant ? Est-ce quelque chose que quelqu'un dans notre famille ferait ? Les pratiquants de Falun Dafa n'ont rien fait de mal. Si tu divorces d'elle, où ira-t-elle ? »

Mon mari ne m'a jamais quittée.

Quand je suis rentrée chez moi ce soir-là, mon mari m’a dit : « Je vais t’apporter quelque chose que tu aimeras à coup sûr. »

Il a pris plusieurs paquets soigneusement emballés du grenier, à l'intérieur desquels étaient des livres de Dafa et une image de Maître Li [Hongzhi]. Il a aussi sorti un gros sac sous le lit qui contenait des coussins sur lesquels j'avais l'habitude de faire la méditation du Falun Dafa. J'étais en larmes et je l'ai serré dans mes bras : « Merci ! Merci ! »

Bénédictions

Par conséquent, mon mari n'a pas eu de problème, même lorsque trois de ses artères ont été bloquées. Cet incident l'a conduit à étudier le Falun Dafa et faire les exercices.

« Normalement, je m'endormais après avoir lu quoi que ce soit pendant quinze minutes », a dit mon mari. « Mais je peux lire trois leçons du Zhuan Falun (pendant deux à trois heures) sans me sentir fatigué. »

Mon beau-père est décédé en paix à l'âge de 87 ans. Il a commencé à avoir des problèmes le matin. On l'a emmené à l'hôpital et il est mort ce soir-là. Il n'a pas beaucoup souffert.

Nous avons trouvé de nombreuses fleurs d'Udumbara en plein épanouissement sur les petits pois que j'ai fait pousser dans notre cour en 2013. Je les ai emmenées à l'intérieur. Maintenant, les fleurs sont encore en floraison. Dans les écritures bouddhistes, l'occurrence unique de la floraison d'Udumbara symbolise la venue rare du Bouddha et de ses enseignements dans le monde.

Traduit de l'anglais au Canada