Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Il n’existe pas d’éléments négatifs pour les pratiquants

Mardi 18 décembre 2018 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa en Chine

(Minghui.org) Nous avons appris du principe du Fa d'« engendrement mutuel et d’inhibition mutuelle », que toute chose a deux côtés, un côté positif et un côté négatif. Quand nous pensons à quelque chose, nous pensons généralement automatiquement aux deux côtés.

Le Maître nous a enseigné le principe de l’univers. Dafa est le plus droit et le plus pur, et il n'y a aucun élément négatif. Ainsi, quand nous rencontrons des problèmes, nous devrions y faire face positivement.

Faire face positivement à l’élimination du karma

Quand j’éliminais le karma, mon corps tout entier brûlait. Quelqu’un a touché mon front et m’a exhorté d’aller à l’hôpital. Je n’avais pas peur, cependant. J’étais content parce que le Maître m’aidait à éliminer le karma.

Les symptômes ont empiré, comme si mon corps brûlait puis devenait froid. Je n’avais jamais vécu cela auparavant. J’ai même perdu ma voix au bout d’un moment.

Puis, j’ai commencé à penser que cette élimination de karma était apparue un vendredi après-midi, et que demain nous étions lundi, alors que devais-je faire. J’étais enseignant. Si je ne pouvais pas parler, comment pourrais-je enseigner ? Devais-je demander un congé maladie ? Mais je ne pensais pas que j’étais malade. Puisque je ne pouvais pas mentir, je n’avais aucune raison de demander un jour de congé. J’ai envisagé la possibilité d’aller en classe comme d’habitude, mais de demander aux élèves d’étudier seuls et de laisser du travail à faire à la maison sur le tableau.

Le lendemain, je suis allé à l’école. En écrivant au tableau, j’ai oublié que j’avais perdu ma voix. À ma surprise, j’ai parlé haut et fort. Personne n’a détecté quoi que ce soit d’anormal. Ensuite, j’ai pris conscience qu’en tant que pratiquant, l’élimination du karma ne devrait pas affecter le travail habituel.

Ensuite, j’ai regardé en moi. Je ne pensais qu’à moi et je pensais à combien j’étais déterminé mais sans faire de lien avec Dafa. Je pensais que si je ne pouvais pas enseigner, éliminer le karma affecterait mon travail ordinaire. Cela signifiait que je n’avais pas bien étudié le Fa.

Ma capacité à parler en classe m’a fait comprendre que quoi que nous rencontrions durant la cultivation, nous devions y faire face positivement et ne pas penser au côté négatif.

Alors que je me demandais si je devais prendre un congé maladie, cela équivalait à reconnaître que j’étais malade. Si à ce moment j’avais pensé différemment, et juste fait ce que j’étais supposé faire comme d’habitude, j’aurais mieux fait.

Donc, en tant que pratiquant, nous devrions nous efforcer de notre mieux de surmonter inconditionnellement toute difficulté, et de ne pas laisser les pensées négatives nous affecter.

Traduit de l'anglais en Europe