Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

La croyance en le Falun Dafa apporte des bénédictions

Vendredi 4 mai 2018 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa en Chine

(Minghui.org) J'ai presque 80 ans et j'ai pratiqué le Falun Dafa pendant vingt ans. Lorsque j'étais jeune, j'ai souffert de toutes sortes de maladies, mais maintenant je suis en santé et j'ai l'énergie d'un jeune homme.

Quelques-uns de mes amis qui pratiquent le Falun Dafa m'ont raconté des histoires à propos de gens qui ont été bénis par Dafa.

Survivre à une électrocution

Ma nouvelle maison avait besoin d'être branchée à l'électricité au printemps 2010. J'ai pensé à attacher un câble depuis mon ancienne maison. Je suis monté sur le mur de l'ancienne maison et j'ai tenu un câble dans chaque main. Juste au moment où j'étais sur le point d'aller plus loin, j'ai découvert que je ne pouvais plus bouger. Je savais que j'étais électrocuté et j'ai crié à l'aide.

Un jeune homme a entendu mes cris et il a couru hors de la maison. Il a tenté de tirer les câbles de mes mains mais il n'y arrivait pas. Je voulais dire quelque chose mais je ne pouvais pas ouvrir la bouche. Il a ensuite tenté de bouger mes bras avec une échelle en bambou mais il a encore échoué. Mon corps était devenu un conducteur et je me tenais là comme une marionnette. Je ne pouvais pas tenir plus longtemps.

Soudainement, je me suis souvenu de cette phrase : « Vajra pousse la montagne » (nom d'un mouvement dans le premier exercice du Falun Dafa). J'ai utilisé toutes mes forces pour le dire fort et enlever le câble. Cependant, je n'ai été capable de faire ni l'un ni l'autre.

Comme je gardais cette pensée, j'ai été involontairement poussé en avant et j'ai atterri sur le toit d'une maison voisine, qui avait un toit plat couvert de linoléum. J'étais encore sur mes pieds. Je serais tombé et j'aurais frappé fort sur le sol si j'avais atterri juste un peu lus loin.

Je me suis calmé et j'ai regardé mes mains. La peau de mes pouces et index était gravement brûlée et il y avait plusieurs cloques sur mes paumes de la grosseur d'un grain de maïs.

Plus tard, j'ai découvert que même si j'avais éteint l'interrupteur, quelqu'un l'avait rallumé. Je serais mort si le Maître n'avait pas veillé sur moi.

Huit ans se sont écoulés depuis l'accident. J'en parle souvent aux gens. Je suis à jamais reconnaissant et j'espère que plus de gens pourront recevoir des bénédictions pour avoir cru en le Falun Dafa.

Ma petite-fille excelle à l'école

Ma petite-fille Xiaoning est une lycéenne de 14 ans. Elle a reçu la meilleure note lors de son test final de mathématiques et a gagné la sixième place pour l'ensemble des matières. Elle a aussi fait un discours lors de la réunion des parents à laquelle j'ai assisté. Plusieurs parents ont été impressionnés par sa performance académique et m'ont posé des questions après la rencontre.

Même si j'avais quelques années d'éducation, mon fils n'a pas bien fait à l'école et il était toujours le dernier de sa classe. Alors il a arrêté d'aller à l'école et il a travaillé aux champs. De plus, l'épouse de mon fils était illettrée. Après que Xiaoning ait commencé l'école, aucun des deux parents ne pouvait beaucoup l'aider dans la vie quotidienne ni avec les travaux scolaires. Alors j'ai aidé à prendre soin d'elle.

Lorsque Xiaoning était très jeune, elle écoutait tandis que je lisais des livres de Dafa. Lorsque je faisais les exercices, elle essayait aussi d'apprendre quelques mouvements. Lorsqu'elle a été assez grande, je lui ai parlé du principe de Dafa Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Je lui ai aussi montré des histoires de personnes bénies en résultat de leur croyance en Dafa ainsi que comment les étudiants excellaient dans leurs études en suivant les principes de Dafa dans leur vie de tous les jours.

Xiaoning avait toujours été une étudiante de haut niveau dans sa classe sans aucun tuteur. Elle aidait aussi les autres étudiants. Elle est d'humeur égale et n'est jamais difficile concernant la nourriture et les vêtements. Elle a toujours le sourire aux lèvres.

Le Maître a dit :

« quand une personne pratique le gong, toute la famille en bénéficie » (Enseignement du Fa à la conférence de Fa d’Australie).

Vivre une bonne vie

Mon fils a un magasin de réparation de véhicule en ville et son épouse l'aide lorsqu'elle ne prend pas soin de son enfant. Tout va bien et nous n'avons pas à nous inquiéter.

Aussitôt que mon fils et sa famille sont venus à la maison pour le Nouvel an chinois une année, ma belle-fille a dit : « Papa, notre magasin a très bien marché cette année. Voici 10 000 yuans pour toi. Si nous faisons mieux, nous vous donnerons plus. »

En tenant l'argent, je me suis senti très émotionnel : « Si cela n'avais pas été pour Dafa, je n'aurais jamais pu rêver d'une vie comme celle que nous avons maintenant ! »

Affronter la persécution

Je suis né dans une famille de « propriétaires ». Après la prise du pouvoir par le parti communiste, le statut de classe d'une personne était considéré comme le plus important et j'étais surnommé le « propriétaire bâtard ». Le régime communiste nous a tout volé et j'ai été privé de toutes les opportunités de la vie : rejoindre l'armée, aller à l'université où même faire des petits boulots.

Plus tard, même si je n'étais plus désigné comme un propriétaire, je demeurais pauvre. Nous vivions dans une petite maison de trois chambres entourée de belles résidences en briques. Lorsqu'il pleuvait, la cour était inondée et le toit fuyait.

En plus de la pauvreté, nous étions très inquiets à propos de notre fils. Lorsqu'il est devenu malade, enfant, nous n'avions pas d'argent pour l'emmener à l'hôpital pour des traitements et nous le tenions simplement dans nos bras. Il a survécu à la tribulation mais chétif et avec des vertèbres déformées.

Lorsque la vie en était à son point le plus misérable et sans espoir, j'ai rencontré le Falun Dafa et j'ai commencé à me cultiver dans son principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

Cependant, alors que notre vie commençait à changer pour le mieux, le régime communiste a commencé à persécuter le Falun Dafa. J'ai été détenu, battu et les autorités m'ont extorqué de l'argent.

Même ainsi, j'ai gardé ma ferme croyance en Dafa, qui n'avait rien fait de mal en enseignant à ses élèves à être de meilleures personnes.

Compter nos bénédictions

Mon fils a appris comment réparer les voitures et plus tard il a lancé sa propre entreprise. C'est fascinant pour quelqu'un avec son handicap d'avoir une entreprise qui a du succès dans un environnement hautement compétitif.

Deux ans plus tard, nous avons pu construire une maison en briques avec dix chambres, laquelle se trouve dans une grande cour.

Il était temps pour mon fils de se marier mais notre région rurale avait plus d'hommes que de femmes. Même de beaux jeunes hommes trouvaient difficile de trouver une partenaire, sans compter mon fils. Il y a trois ans, mon fils a épousé une femme avec un bon cœur qui mesure au moins 20 cm de plus que lui.

Cependant, elle souffrait de toutes sortes de maladies, incluant de la nécrose et l'ostéoporose. Elle avait besoin de béquilles pour se déplacer. Avant de se marier avec mon fils, elle s'était fait soigner dans divers hôpitaux et avait pris des tas de sortes de médicaments, mais rien n'avait fonctionné.

Après avoir épousé mon fils, je lui ai parlé du Falun Dafa et de sa persécution par le Parti communiste chinois. Elle a été très réceptive à ce que j'ai dit et a démissionné de la Ligue de la jeunesse communiste.

En une demi-année, elle a retrouvé sa santé et n'avait plus besoin de médicaments. Elle a donné naissance à une belle petite fille un an plus tard. Elle marche maintenant comme toute personne en bonne santé et le gonflement dû au fait d'avoir pris des hormones dans le passé a aussi disparu. Elle est mince et belle.

Elle a toujours un sourire aux lèvres lorsqu'elle arrive à la maison. Elle nous donne de l'argent de poche et nous achète des vêtements et des choses à manger et à utiliser. Le jeune couple se traite aussi avec gentillesse et respect. Mon épouse et moi sommes si contents d'avoir une si merveilleuse belle-fille. Notre famille fait l'envie de plusieurs foyers dans notre village.

Maintenant que notre jeune fille a grandit, beaucoup de gens sont venus chez nous avec de très généreuses propositions de mariages. Elle a dit : « La chose la plus importante est que la personne (et les membres de sa famille) pratique le Falun Dafa ou soit d'accord avec les principes de Dafa. »

Traduit de l'anglais au Canada