Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Un artiste fait face à de nouvelles accusations alors qu'il purge une troisième peine d'emprisonnement pour sa croyance

Mercredi 11 juillet 2018 |   Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Henan, Chine

(Minghui.org) Un homme de 66 ans emprisonné pour sa foi a comparu devant le tribunal pour faire face à de nouvelles accusations contre lui.

M. Si Deli, un artiste de la ville de Xinyang, a été arrêté pour la dernière fois le 17 mars 2016 en raison de sa plainte pénale contre l'ancien dictateur chinois Jiang Zemin pour avoir lancé la persécution du Falun Gong.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une pratique du corps et de l’esprit basée sur le principe dAuthenticité-Bienveillance-Tolérance. M. Si attribue au Falun Gong de lui avoir rendu la santé, mais sa quête de santé l'a conduit en garde à vue à plusieurs reprises. Il a été condamné deux fois aux travaux forcés, en juillet 2000 et mars 2001, respectivement. Il a écopé de trois ans de prison en 2005 et de cinq ans et demi de prison en 2011.

M. Si a voulu tenir Jiang responsable pour son épreuve, mais il a été arrêté de nouveau. Il a été condamné à trois ans et trois mois après deux comparutions devant les tribunaux le 29 août 2016 et le 14 avril 2017.

Il a fait appel auprès du tribunal intermédiaire de la ville de Xinyang, qui a statué le 14 août 2017 de maintenir le verdict original. La cour d'appel n'a pas informé sa famille ni son avocat. Lorsque l'avocat a finalement découvert ce qui s'était passé, il s'est précipité au tribunal pour demander l'acquittement de son client. Le juge Xu Dali a déclaré que la décision était depuis longtemps entérinée par le Comité des affaires politiques et juridiques et le Bureau 610 locaux, deux organismes non judiciaires chargés d’exécuter la politique de persécution et ayant le pouvoir d’outrepasser le système judiciaire.

Quelques jours après le jugement, M. Si, qui était toujours détenu au premier centre de détention de Xinyang à l'époque, a été amené au parquet du canton de Zhengyang pour faire face à une nouvelle inculpation. Il a été accusé de réparer des ordinateurs et des imprimantes pour certains pratiquants de Falun Gong à Zhengyang.

M. Si a été admis à la prison de Xinmi peu de temps après l'inculpation. Il a comparu devant le tribunal du canton de Runan le 28 mai 2018. Son avocat a plaidé non coupable, car aucune loi en Chine ne criminalise le Falun Gong. L'avocat a également réfuté la preuve de l'accusation et soutenu que c'était le droit constitutionnel de son client d'utiliser ses compétences techniques pour aider les autres en faisant des réparations.

M. Si a été renvoyé en prison après la comparution devant le tribunal.

Voir également en anglais :

Traduit de l'anglais en Europe