Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Centre de Taïwan : Exercices collectifs et vœux pour le Nouvel An au Maître

Samedi 12 janvier 2019 |   Écrit par Xia Jun, correspondant pour Minghui à Taïwan

(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Dafa dans la grande région de Taichung à Taïwan, ont envoyé leurs vœux pour le Nouvel An à Maître Li Hongzhi, le fondateur de Dafa, sur la place de l'hôtel de ville le 1er janvier. Ils ont également exécuté ensemble les exercices de Falun Dafa, dans le cadre de l'activité du Nouvel An.

Le 1er janvier, des pratiquants de Falun Dafa à Taichung font les exercices ensemble et envoient leurs vœux pour le Nouvel An au Maître.

La troupe des tambourins de ceinture attire l'attention des passants.

L'activité s'inscrivait dans le cadre de présentations régulières des exercices collectifs à Taichung. Les pratiquants ont organisé ces présentations de groupe devant l'hôtel de ville, l'Université nationale de Chung Hsing et sur le terrain de sport du district de Taiping, tous les mois.

Pour cette fête particulière, les pratiquants ont ajouté une représentation de tambourins de ceinture pour entrer dans la nouvelle année et envoyer leurs vœux à Maître Li.

Des passants prennent des photos et suivent les exercices.

Le 29 décembre 2018, les pratiquants de Falun Dafa envoient leurs vœux pour de Nouvel An à Maître Li sur le terrain de sport du district de Taiping.

Au cours des activités, plusieurs pratiquants ont partagé leurs expériences de pratique du Falun Dafa.

Vivre la puissance de Dafa

Zhang Zhiming étonné de s'être remis d'une maladie inconnue

Zhang Zhiming

Zhang Zhiming se trouvait parmi les pratiquants qui faisaient les exercices devant l'hôtel de ville de Taichung.

Avant de pratiquer Dafa, il souffrait d'une maladie sans trouver de remède. Un ami lui a dit que le Falun Dafa pouvait lui redonner la santé, mais il n'y croyait pas.

Zhang a été importuné par une maladie inconnue pendant cinq ans environ. Il souffrait de maux de tête, de douleurs aux yeux et avait des difficultés respiratoires.

« Mon enfant venait de naître », se souvient-il. « J'étais le soutien de famille. J'ai dû supporter les problèmes de santé et subvenir aux besoins de ma famille. » Puis il a eu des problèmes pour marcher. Il a finalement essayé le Falun Dafa, car il ne semblait pas y avoir d'autres options. Il a commencé par lire le Zhuan Falun, le livre principal de cette cultivation et pratique, et a ensuite appris les exercices.

Les symptômes de M. Zhang se sont atténués, puis ont disparu en trois mois. Il a été émerveillé par la puissance de Dafa, et a continué sur son chemin de cultivation.

Tsai Kunquan a pratiqué Dafa pendant dix-huit ans

« Cette pratique est vraiment incroyable ! » a dit Tsai Kunquan. Il pratique le Falun Dafa depuis dix-huit ans.

Avant de pratiquer Dafa, il souffrait de fibrose hépatique et d'une mauvaise santé générale. Les nerfs pleuraux des deux côtés lui ont procuré des douleurs quotidiennes pendant environ huit ans. Dans les dix jours qui ont suivi la pratique du Falun Dafa, la douleur a disparu.

« Je n'arrivais pas à y croire ! Je pensais que je pourrais suivre les progrès de mon rétablissement sur une base quotidienne. J'ai découvert que je n'en avais pas besoin, parce que je ne ressentais plus aucune douleur. »

Comprendre le but de la vie

Wang Suqing (à droite)

Wang Suqing a commencé à pratiquer le Falun Dafa en 2010. « Je remercie le Maître d'avoir tracé mon chemin de cultivation », a-t-elle dit. « Je suis très heureuse. »

Elle a continué : « Je ne savais pas pourquoi nous vivions et je n'avais aucun but. Je sais maintenant que le but de la vie est de retrouver mon vrai moi. En particulier, je sais comment être une bonne personne en suivant les enseignements du Falun Dafa. »

Mme Wang a dit que les principes du Fa lui ont enseigné des perspectives et des critères différents. Elle les a résumés par le mot « gentillesse ». Elle a résolu ses conflits de plusieurs années avec ses belles-sœurs. Des amis lui ont dit que ses paroles avaient souvent un grand sens et qu'elle avait même l'air d'aller mieux.

Le mari de Mme Wang, Chen, a décrit les changements chez sa femme. « Elle a bon caractère maintenant. Elle était habituellement soupe au lait. Elle n'était pas forte physiquement et n'avait pas bon appétit. Maintenant, elle peut courir si vite que j'arrive à peine à suivre », a-t-il dit en riant. Il soutient totalement sa pratique.

Traduit de l'anglais en France