Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Une femme guérie d'une maladie pulmonaire incurable après avoir récité « Falun Dafa est bon »

Dimanche 10 mars 2019 |   Écrit par Cœur pur, un pratiquant de Falun Dafa en Chine

(Minghui.org) Dans le village où ont vécu mes parents, il y avait une dame diligente qui travaillait beaucoup. Elle était très heureuse avec son mari jusqu'au moment où le désastre a frappé en 2007. Tout d'un coup, elle a eu des difficultés respiratoires.

Elle est allée à l'hôpital de la localité et on lui a dit qu'elle avait un rhume et un mal de gorge. Mais peu importe ce que les médecins essayaient, elle n'allait pas mieux. Ensuite, elle est allée à un hôpital en ville, mais son état s'est simplement encore aggravé. En fin de compte, elle est allée à un hôpital affilié à l'hôpital universitaire de la province et on lui a diagnostiqué une pneumonie et la tuberculose.

Les médecins lui ont donné un traitement, mais elle n'allait pas mieux. Ses poumons avaient durci, il ne lui restait qu'une toute petite partie qui fonctionnait encore normalement, donc il lui fallait de l'oxygène en supplément. Les experts de l'école en médecine ne pouvaient déterminer quel était le vrai problème.

Elle était mourante. Un médecin a dit à son mari : « Vous habitez la campagne et vous ne gagnez pas beaucoup d'argent. Les quelques jours ici à l'hôpital vous ont coûté plus de 40 000 yuans. Vous pouvez la ramener à la maison et la laisser manger tout ce dont elle a envie. »

Son mari a fait exactement cela. Dès lors, même l'argent ne pouvait leur offrir de l'espoir. Fatigué et déprimé, son mari s'est préparé pour son décès.

La nouvelle s'est répandue vite à travers tout le bourg. Tout le monde savait que même les grands hôpitaux ne pouvaient guérir ce qu'elle avait. Les pratiquants de Falun Dafa du village en ont aussi entendu parler. En fait, avant que la dame ne quitte le faubourg pour aller à l'hôpital, plusieurs pratiquants leur avaient dit à elle et son mari que croire dans le Falun Dafa pourrait leur apporter de l'espoir. Mais le mari avait du mal à y croire. Il avait dit : « Si le simple fait de lire quelques mots pouvait guérir une maladie, alors pourquoi y aurait-il alors des hôpitaux ? N'y songez même pas. Nous n'y croyons pas. »

Après que le couple est retourné chez eux de l'hôpital, plusieurs pratiquants ont dit au frère cadet du mari : « Informe ton frère de dire à ta belle-sœur de réciter : Falun Dafa est bon. Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. Même si elle ne guérit pas, son état ne va pas empirer. Essayez tout simplement. »

Cette fois-ci, le mari a été d'accord, parce qu'il n'avait pas d'autre choix. Il a dit à son épouse : « Dis-le tout simplement. »

Son épouse a commencé à réciter les neuf mots.

Le mari est allé dormir pendant que sa femme, qui était reliée à l'oxygène et recevait des fluides par voie intraveineuse, répétait : « Falun Dafa est bon. Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. »

La famille et les amis avaient déjà préparé ses funérailles. Certains pleuraient.

Quand le mari s'est levé, il a constaté que sa femme avait disparu. Il s'est vite levé et l'a trouvée occupée à nettoyer le sol de la pièce extérieure. Il a demandé : « Que fais-tu debout ? » Elle a dit : « Je vais bien. Je peux respirer normalement. Je me sens vraiment bien. »

Tout étonné, il avait de la peine à le croire. Était-ce possible ? Rêvait-il ? Il a pincé sa femme et a constaté que ce n'était pas un rêve. Elle allait vraiment bien. Ils se sont écriés du fond du cœur : « Falun Dafa est bon ! Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ! Maître Li est bon ! » faisant allusion à Maître Li Hongzhi, le fondateur du Falun Dafa.

Sa femme est allée au marché pour vendre des marchandises comme elle faisait avant de devenir malade. Deux semaines plus tard, quelqu'un lui a demandé : « Est-ce possible que vous soyez guérie ? Vous devriez aller dans un grand hôpital pour un examen. »

Le couple est retourné à l'institut de médecine avec les images des visites précédentes aux hôpitaux, et ils y ont trouvé l'expert qui l'avait traitée. L'expert a pris de nouvelles images et les a comparées aux anciennes. Il a revérifié plusieurs fois et ensuite il a demandé : « Êtes-vous la patiente ? »

Quand elle a acquiescé, l'expert a demandé : « Eh bien, comment avez-vous pu guérir ? C'est comme si vous n'êtes plus la même personne. Quand la patiente est partie de l'hôpital, elle avait la peau sur les os. J'ai même pensé qu'il était possible qu'elle meure avant d'arriver chez elle. Comment avez-vous pu récupérer complètement la santé ? En réalité, c'est comme si vous avez un nouveau poumon maintenant. Qu'est-ce qui s'est passé ? »

Le couple n'a pas osé raconter la vérité au médecin, parce que le Falun Dafa est gravement persécuté par le régime communiste. Ils ne lui ont pas dit que le Falun Dafa lui avait sauvé la vie.

L'épouse porte maintenant tous les jours un porte-bonheur du Falun Dafa et elle répète : « Falun Dafa est bon. Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. »

La vie du couple est retournée à la normale. En dehors du travail à la ferme, ils sortent parfois travailler. La semence de « Falun Dafa est bon » a été plantée dans leur cœur.

Traduit de l'anglais en Belgique