Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Réflexions après avoir regardé le spectacle de Shen Yun 2019

Mardi 12 mars 2019 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa à New York

(Minghui.org) Le spectacle de Shen Yun cette année comprend deux tableaux sur les relations entre un jeune homme et une jeune femme. Certains pratiquants ont pensé que de tels programmes ne devraient pas être présentés sur la scène sacrée de Shen Yun. Ils ont fait valoir que les histoires prônaient l'amour libre, qui est associé à la culture dégénérée du Parti communiste chinois (PCC).

Je pense que ces pratiquants ont été empoisonnés par le PCC, qui a volé des éléments de la culture traditionnelle pour son propre usage et a embrouillé les gens. En conséquence, certaines personnes ont pris la culture perverse du PCC comme culture traditionnelle. Même des pratiquants de Dafa qui pensaient bien se cultiver ont eu de tels malentendus. Quant à cette question, il est évident que le Parti a énormément détruit la culture chinoise.

Les citations suivantes sur Liang Shanbo et Zhu Yingtai, dont l'histoire d'amour est présentée dans Shen Yun, sont extraites de documents écrits sous les dynasties Tang et Song.

Au début de la dynastie Tang, M. Liang Zaiyan a écrit dans Shi Dao Si Fan : « La femme juste Zhu Yingtai et Liang Shanbo ont été enterrés dans la même tombe. » C'est la toute première mention de l'histoire du couple.

À la fin de la dynastie Tang, Mme Zhang Du a écrit dans Xuan Shi Zhi : « Yingtai, fille d’un responsable local du nom de famille Zhu dans le canton de Yu (situé dans la province du Zhejiang aujourd’hui), s’est déguisée en jeune homme et a quitté sa maison. Elle a rencontré Liang Shanbo et a étudié avec lui à Huiji (situé dans l'actuelle ville de Shaoxing, dans la province du Zhejiang). Yingtai est rentrée chez elle avant Shanbo. Deux ans plus tard, Shanbo a rendu visite à son ancien camarade de classe et a découvert que Yingtai était une femme. Il était perdu et a demandé à ses parents la permission de l'épouser, mais ses parents l'avaient déjà promise à la famille de Ma. Shanbo a ensuite été affecté au poste de magistrat du canton de Yin. Il est décédé des suites d'une maladie et a été enterré dans l'ouest du canton de Mao (voisin du canton de Yin). Lorsque Yingtai a été forcée d'épouser Ma et que son bateau est passé devant la tombe de Shanbo, le vent a soudainement tourné et le bateau s’est arrêté. Elle savait que la tombe de Shanbo était à proximité, alors elle est descendue du bateau et est allée jeter un coup d'œil. Le chagrin de Zhu Yingtai a fait craquer et ouvrir la tombe et elle a sauté dans celle-ci et a été enterrée avec Shanbo. Xie An, Premier ministre de la dynastie Jin, l'a signalé à l'empereur, qui a appelé le tombeau Tombe de la femme juste. »

La littérature de la dynastie Song la mentionne également dans l'histoire locale de Siming par Zhang Jin : « Le tombeau des justes est la tombe de Liang Shanbo et de Zhu Yingtai, qui ont été enterrés ensemble. Un temple était situé à l'ouest du canton en tant que mémorial du couple. Il est écrit qu'ils étaient camarades de classe depuis trois ans, mais Shanbo ne savait pas que Yingtai était une femme. Ils étaient si innocents. » Il a également été enregistré dans Shidao Sifan que « la femme juste Zhu Yingtai et Liang Shanbo ont été enterrés ensemble ».

Bien que brièvement mentionné dans la littérature, Zhu Yingtai a été hautement louée en tant que femme juste. Je crois qu'elle était incroyablement juste. Lorsque son bateau de mariage est passé devant la tombe de Liang Shanbo, celle-ci s'est ouverte et Zhu Yingtai a sauté dans la tombe et a été enterrée avec Liang Shanbo. Je pense que c'était un acte juste. Combien de personnes sont si avides de joies terrestres, mais dérivent et vivent sans but ? Les gens demandent souvent : « Quel est le prix d'une livre de droiture ? » L’acte juste de Zhu Yingtai mérite vraiment qu'on y réfléchisse.

L'auteur de la dynastie Song, Zhang Jin, qui a écrit « Ils étaient si innocents » à propos de Zhu Yingtai et de Lian Shanbo était émerveillé par leur simplicité ! Aujourd'hui, cependant, les relations entre hommes et femmes se situent souvent en deçà du seuil inférieur d'un comportement humain acceptable. La différence entre noble et sordide est évidente.

Un autre programme dans le spectacle de Shen Yun de cette année parle de la fille d'un général tombée amoureuse d'un artisan qui sculptait des statues taoïstes. Ils ont échangé des gages d'amour. L'un des subordonnés du général, qui avait de mauvaises intentions sur la fille, en a informé le général. Furieux, le général a brandi son épée pour tuer l'artisan, mais il a tué sa propre fille à la place. Le général était si affligé qu'il avait l'impression qu'on lui retournait un couteau dans le cœur. Avant sa mort, sa fille lui avait dit de ne pas embarrasser l’artisan. L'artisan s'est immédiatement agenouillé, s'est prosterné et a vénéré la divinité. Sa piété a touché la divinité, qui a ramené la fille du général à la vie. Le couple s’est prosterné devant la divinité, exprimant sa gratitude.

Ma compréhension de cette histoire est que ce sont les divinités compatissantes qui chérissent réellement la vie et tolèrent les êtres humains. Pensez-y, un tel couple a été sauvé par une divinité. S'ils ne pouvaient pas devenir des gardiens des divinités ou des pratiquants, ils seraient au moins un couple qui croyait dans les divinités.

Ce que je veux dire, c'est : compagnons de cultivation, les programmes de Shen Yun ont été surveillés et produits par Maître Li. Si nous les comprenons du point de vue et contexte des personnes dégénérées d’aujourd’hui, nous ne pouvons pas comprendre les choses réelles. Alors, s'il vous plaît gardez-le pour vous si vous ne pouvez pas le comprendre. Confucius a dit : « Il est sage de retenir ce que tu sais et de l’admettre quand tu ne le sais pas ; cela mènera à la connaissance. »

Voilà mon partage personnel. Si vous trouvez quelque chose d'inapproprié, veuillez le signaler et le corriger.

Traduit de l'anglais en Europe