Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Condamnation de 109 pratiquants de Falun Gong pour leur croyance en janvier et février 2019

Mercredi 13 mars 2019 |   Écrit par un correspondant de Minghui en Chine

(Minghui.org) Selon les informations compilées par Minghui.org, il est confirmé que 139 autres pratiquants de Falun Gong ont été condamnés à la prison pour leur croyance.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline de l’esprit et du corps basée sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Depuis que le PCC a commencé à persécuter la pratique en juillet 1999, de nombreux pratiquants ont fait l'objet d'arrestation et de détention, d'emprisonnement, de torture, de travaux forcés et même de prélèvements d'organes.

Parmi les 139 nouveaux cas confirmés, 20 ont été condamnés entre juillet et novembre 2018, 62 en décembre 2018, 30 en janvier 2019 et 27 en février 2019.

Les nouveaux cas portent le nombre total de pratiquants de Falun Gong condamnés pour leur croyance en 2018 de 931 à 1013. Le total pour janvier 2019 est passé de 52 à 82 et depuis le début de l'année il est de 109.

En raison du blocage de l'information par le régime communiste, le nombre de pratiquants de Falun Gong condamnés ne peut toujours pas être communiqué en temps voulu et toutes les informations ne sont pas facilement accessibles.

Parmi les 109 pratiquants condamnés en 2019, onze ont entre 70 et 79 ans et quatre entre 80 et 88 ans.

En particulier, M. Zhang Xinwei, 89 ans, de la ville de Bazhong, province du Sichuan, a été condamné à trois ans de prison et à une amende de 4000 yuans le 7 janvier 2019. Quarante autres pratiquants condamnés en 2019 ont aussi été obligés par le tribunal à payer des amendes totalisant 692 000 yuans.

Treize autres pratiquants qui ont dû payer une amende sont de la province du Heilongjiang. Ils ont été condamnés à la prison le 28 février 2019 et à des amendes de 15 000 à 65 000 yuans, avec une moyenne de 35 769 yuans par personne.

Les 109 pratiquants condamnés viennent de 17 provinces et villes au statut autonome. La province du Heilongjiang arrive en tête avec 26 cas, suivie du Shandong (15) et du Jilin (11). Leurs peines vont de six mois à treize ans avec une moyenne de 3,67 ans.

http://fr.minghui.org/u/article_images/2019/0313/graph-01.jpg

http://fr.minghui.org/u/article_images/2019/0313/graph-02.jpg

Voici un aperçu de quelques cas de condamnation :

Qinhuangdao, province du Hebei : Quatre pratiquants condamnés à de lourdes peines de plus de treize ans

Quatre pratiquants de la ville de Qinhuangdao, province du Hebei, ont été condamnés à la prison en janvier 2019, un an et demi après leur arrestation pour leur refus de renoncer à leur croyance.

M. Zuo Hongtao a été condamné à 13 ans, M. Wu Wenzhang à 11 ans, Mme Li Guoai à 10 ans et M. Liu Changfu à 8 ans. Ils ont fait appel de leur verdict à la Cour intermédiaire de Qinhuangdao.

L'épouse de M. Zuo, Mme Cui Qiurong, qui ne pratique pas mais soutient le Falun Gong, a été condamnée à 19 mois. Elle a été libérée le 9 janvier 2019 après avoir purgé sa peine.

À l'exception de M. Li, les quatre autres ont été arrêtés avec M. Yang Xiaoyong et Mme Yuan Sujing, tous deux pratiquants de Falun Gong, au bureau immobilier de M. Zuo le 9 juin 2017. M. Liu a été arrêté le même jour une heure plus tard à son domicile.

La police a saccagé tous les domiciles des pratiquants et le lieu de travail de M. Zuo. Les agents ont confisqué les 100 000 yuans en liquide qu'il avait en main pour les transactions commerciales et 50 000 yuans en liquide que M. Wu avait au bureau de M. Zuo.

La police a aussi saisi la moto électrique de M. Zuo et les fournitures de bureau, la nouvelle moto électrique de Mme Yuan et une voiture que Mme Li avait empruntée à une amie qui était pleine d'habits qu'elle vendait.

La police n'a pas présenté de mandat de perquisition pendant la descente ni fourni la liste des objets confisqués par la suite.

Tous les sept ont été emmenés au centre de détention de la ville de Qinhuangdao ce soir-là, et Mme Yang a été libérée peu après.

Le parquet du district de Shanhaiguan a approuvé leurs arrestations le 15 juillet 2017.

Mme Li et M. Zuo ont fait une grève de la faim pour protester contre leurs arrestation et détention. Ils ont été gavés de force et leur santé s'est détériorée. M. Zuo a été emmené à l'hôpital de la police de Qinhuangdao pour un traitement d'urgence.

Le fils de M. Zuo lui a rendu visite à l'hôpital le 31 juillet, un mois après son hospitalisation. Il souffrait d'insuffisance veineuse, d'atrophie musculaire et de palpitations cardiaques. Son fils a demandé sa libération conditionnelle pour raison médicale, mais les autorités l'ont refusée.

Mme Yuan a été libérée le 9 juin 2018, après un an de détention. On ne sait pas si elle avait été condamnée.

Les cinq autres – M. Zuo et sa femme, M. Liu, M. Wu et Mme Li – ont comparu devant le tribunal du canton de Changli les 16 et 17 novembre 2017 ; 16 octobre 2018 ; et 11 et 12 novembre 2018.

Le procureur les a accusés de « saper l'application de la loi », un prétexte standard utilisé par les tribunaux chinois pour emprisonner les pratiquants de Falun Gong.

Les avocats des pratiquants ont plaidé « non coupables » en leur nom. Ils ont soutenu que la persécution du Falun Gong était illégale et que le procureur n'avait pas présenté de preuves montrant que la pratique du Falun Gong de leurs clients enfreignait l'application de la loi.

Aucun témoin de la persécution n'est venu devant le tribunal pour un contre-interrogatoire.

Les pratiquants ont aussi défendu leur innocence. Les huissiers ont pris des photos des membres de leur famille et de leurs amis qui ont assisté aux audiences.

Un organisme non judiciaire fait pression sur le tribunal pour qu'il condamne 9 habitants pour leur croyance, y compris des personnes de plus de 70 ans

Neuf pratiquants de Falun Gong de la ville de Bazhong, province du Sichuan, ont été condamnés le 7 janvier 2019, trois mois après leur audience en novembre 2018. Tous les pratiquants ont été condamnés à des peines de prison de plus de cinq ans et à des amendes.

Six des pratiquants ont 70 ans ou plus, dont deux qui ont plus de 80 ans, ils ont été arrêtés le 22 décembre 2017 pour leur refus de renoncer à leur croyance.

Ci-dessous, les pratiquants, leurs âges, condamnations et amendes :

M. Zhang Xinwei, 89 ans, trois ans d'emprisonnement, amende de 4000 yuans.

M. Zhang Minglang, 82 ans , cinq ans d'emprisonnement, amende de 10 000 yuans.

M. Kang Zunliu, 71 ans, trois ans et demi, amende de 5000 yuans.

M. Zhu Tiangui, 71 ans, deux ans et demi, amende de 3000 yuans.

MmeYue Yingcong, 70 ans, quatre ans, amende de 6000 yuans.

M. Dai Wanyi, 70 ans, trois ans, amende de 4000 yuans.

Mme Zhou Lihua, 62 ans, quatre ans, amende de 6000 yuans.

MmeChen Guoqiong, 54 ans, deux ans et demi, amende de 3000 yuans.

Mme Sun Rong, 40 ans, un an et demi, amende de 2000 yuans.

Un dixième pratiquant, M. Yang Jiashun, 69 ans, qui a été jugé avec les neuf autres a été acquitté.

La Commission des affaires politiques et juridiques de la province du Sichuan (PLAC), un organisme non judiciaire chargé de la persécution du Falun Gong et habilité à outrepasser le système judiciaire, a suivi de près les dossiers des pratiquants.

Même si les procureurs ont rejeté les dossiers à plusieurs reprises et ne voulaient pas prendre part à la persécution, la police a fabriqué des preuves supplémentaires à la demande des fonctionnaires du PLAC qui ont menacé de punir les procureurs et les juges s'ils ne poursuivaient pas les pratiquants.

Les fonctionnaires du PLAC ont aussi ordonné au juge de condamner les pratiquants à au moins trois ans et à des amendes, sans tenir compte de leur âge.

Un couple âgé condamné parce qu'ils avaient un message disant « Falun Dafa est bon » dans leur cour

M. Zhao Xingyou, 79 ans, et Mme Shi Guizhi, 77 ans, de Harbin, province du Heilongjiang, ont été condamnés en janvier 2019 à des peines de respectivement 3 ans et demi et 4 ans, parce qu'ils avaient dans leur propre cour un message peint à la bombe indiquant « Falun Dafa est bon ».

M. Zhao a été emmené à la prison de Hulan, tandis que Mme Shi a été emmenée à la prison pour femmes de la province du Heilongjiang en dépit de sa condition physique et elle n'a pas été admise au centre de détention.

Treize habitants de la province du Heilongjiang condamnés à la prison pour leur croyance

Treize pratiquants de Falun Gong de la province du Heilongjiang ont été condamnés à la prison pour leur croyance le 28 février 2019.

Les peines des pratiquants vont de 3 ans et demi à 10 ans, avec une moyenne de 5,8 ans. Neuf des pratiquants condamnés avaient entre 45 et 59 ans. Quatre pratiquants avaient entre 63 et 70 ans. La moyenne des amendes était de 35 769 yuans.

Mme Song Yuzhi, 65 ans, a été condamnée à une lourde peine de dix ans et à une amende de 65 000 yuans.

Les treize pratiquants de la ville de Jiamusi, canton de Yilan, et canton de Huachuan, province du Heilongjiang, ont été arrêtés entre le 31 août et le 13 octobre 2017. Le Bureau de la sécurité publique de la province du Heilongjiang aurait ordonné ces arrestations.

Les pratiquants ont comparu au tribunal du canton de Yilan le 24 juillet 2018. Leurs avocats ont plaidé non coupables et ont soutenu qu'il n'y a aucune base légale pour la persécution du Falun Gong.

Une femme du Liaoning condamnée à cinq ans lors d'un procès secret pour avoir distribué des calendriers

Mme Li Yanqiu, de la ville de Jinzhou, province du Liaoning, a été condamnée à cinq ans de prison lors d'un procès secret le 21 janvier 2019. Le juge n'a pas informé son avocat du procès, mais a nommé un autre avocat à la place pour la représenter et plaider coupable pour elle.

La femme de 52 ans a commencé à purger sa peine à la prison pour femmes le 19 février 2019, à l'époque de la fête des lanternes, le dernier jour des traditionnelles célébrations du Nouvel An.

Mme Li a été arrêtée le 14 décembre 2019 pour avoir distribué des calendriers d'information sur le Falun Gong. La police a saccagé son domicile et confisqué son ordinateur et les livres de Falun Gong. Elle a été envoyée au centre de détention pour femmes de la ville de Jinzhou où elle a fait une grève de la faim pour protester contre la persécution. Elle a été gavée de force, ce qui lui a causé d'énormes dommages corporels. Ni son avocat ni sa famille n'avaient été autorisés à lui rendre visite.

Selon des personnes de l'intérieur, Mme Li est apparue extrêmement faible durant le procès. Elle était incapable de marcher seule et ne pouvait pas s'exprimer clairement.

La dernière épreuve de Mme Li a dévasté son père, âgé de 80 ans. Le vieil homme, habituellement extraverti, s'est replié sur lui-même et n'a pas pu dormir la nuit en apprenant qu'elle était emprisonnée. Il souffrait également de saignements de nez, d'inconfort cardiaque et d'étourdissements à cause de son hypertension.

Six pratiquants condamnés à la prison sept jours avant le Nouvel An chinois

Six pratiquants de Falun Gong de la ville de Heihe, province du Heilongjiang, ont été condamnés à la prison par le tribunal du district d'Aihui le 28 janvier 2019, une semaine avant le Nouvel An chinois.

Mme Lu Fengxian a été condamnée à un an et demi ; Mme Zhu Xiuming, Mme Gao Dinglian, Mme Liu Chunlan et M. Zhang Xiancheng ont été condamnés à un an et un mois ; Mme Yang Xiuli à un an.

Tous les pratiquants, sauf M. Zhang, ont commencé à purger leur peine à la prison de Shangzhi le 29 janvier 2019.

M. Zhang a reçu un diagnostic de tuberculose. Il est toujours au centre de détention de la ville de Heihe et il est dans une situation précaire.

Mme Lu, dans la soixantaine, exploitait une entreprise de location dans la ville de Heihe. Elle avait invité 15 pratiquants de Falun Gong chez elle le 8 juin 2018 pour une réunion, avant d'être arrêtée par la police qui avait mis son téléphone portable sur écoute.

Une ancienne comptable condamnée à deux ans pour avoir posté une lettre sur sa croyance à un collègue

Mme Li Qinghua, 49 ans, a été condamnée à deux ans de prison et à une amende de 5000 yuans le 21 février 2019 pour avoir posté une lettre avec des informations sur le Falun Gong à un ancien collègue.

Mme Li Qinghua

Mme Li, une ancienne comptable de la ville de Guangzhou, province du Guangdong, a été arrêtée le 15 août 2017 et détenue au centre de détention de Yuexiu un an avant de comparaître devant le tribunal du district de Haizhu le 23 août 2018.

Mme Li a été persécutée à plusieurs reprises au cours des vingt dernières années à cause de ses efforts constants à défendre le Falun Gong. Elle a perdu son travail et son mari a été forcé de divorcer.

Une femme du Jiangsu condamnée à un an de prison pour avoir distribué un DVD sur sa croyance persécutée

Mme Gu Jinping, habitant la ville de Danyang, province du Jiangsu, a été condamnée à un an de prison par le tribunal de la ville de Danyang le 13 février 2019. Elle a été arrêtée au travail le 4 juillet 2018 pour avoir donné un DVD avec des informations sur le Falun Gong.

La police a saccagé son domicile, l'a gardée deux semaines au centre de détention puis l'a assignée à résidence.

Avant sa première audience, le juge Zhang Suqin a menacé Mme Gu de la condamner à une peine allant de 3 à 7 ans de prison si elle n'écrivait pas une déclaration pour renoncer au Falun Gong. Mme Gu a refusé de s'y conformer.

Au cours de l'audience, Mme Gu a demandé que le témoin à charge comparaisse devant la cour pour un contre-interrogatoire. Le procureur Zhang Lei a répondu qu'il n'était pas nécessaire de convoquer le témoin et que Mme Gu pouvait lui parler en privé après l'audience. Le procureur Zhang a également reproché à Mme Gu de leur avoir fait perdre leur temps et d'avoir retardé la séance du tribunal.

Mme Gu a plaidé elle-même non coupable. Elle a mis le procureur et le juge au défi de préciser quelle loi criminalisait le Falun Gong et quelle loi ils l'accusaient d'avoir enfreinte.

Incapable de répondre à ses questions, le juge Zhang a ajourné le procès. Il a condamné Mme Gu à un an de prison au cours de sa deuxième audience, le 13 février, sans lui permettre de lire sa défense préparée.

Download the list of practitioners sentenced in January and February 2019 (PDF)

Download the updated list of practitioners sentenced in 2018 (PDF)

Voir aussi :

931 pratiquants de Falun Gong condamnés pour leur croyance en 2018

Janvier 2019 : 52 pratiquants de Falun Gong condamnés à la prison pour leur refus d'abandonner leur croyance

Province du Sichuan : Un organisme extrajudiciaire force le tribunal à condamner neuf habitants dont des personnes âgées

Une femme du Liaoning condamnée à cinq ans lors d’un procès secret pour avoir distribué des calendriers mentionnant sa foi

Une femme du Jiangsu condamnée à un an de prison parce qu'elle distribuait des DVD sur la persécution de sa croyance



Traduit de l'anglais en Suisse