Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Rembourser une dette karmique

Jeudi 14 mars 2019

(Minghui.org) Alors que je me promenais, en 2016, je suis passée près d'un camion garé. Je pensais que j'étais en sécurité sur le trottoir, mais j'ai entendu une voix forte appeler : « Reculez ! Reculez ! » Je me suis immédiatement arrêtée. J'ai regardé autour, mais je ne pouvais pas voir d'où venait la voix.

Cependant, mon œil céleste a vu une vieille calèche royale tirée par des chevaux se dirigeant vers l'ouest. Au même moment, j'ai senti que ma tête avait été légèrement heurtée. Je n'ai rien senti d'autre. J'ai regardé par terre et j'ai vu que j'étais enveloppée dans quelque chose de doux, épais et blanc. Des rayons de lumière jaunes jaillissaient de l'intérieur de cette matière. J'ai senti que le Maître [Li Hongzhi] me protégeait.

Ensuite, je ne pouvais ni voir ni bouger, mais j'ai réalisé que j'étais étendue sur le sol. Soudainement, j'ai senti une décharge électrique se propager de mes épaules jusqu'à mes bras, mais aucune autre douleur. J'ai pensé : « Le Maître ajuste mes canaux d'énergie. » Ensuite, j'ai perdu connaissance et j'ai fait un rêve. À travers la fenêtre d'une cabine, j'ai vu une pratiquante qui était décédée de maladie il y a plusieurs années. Elle m'a souri.

Puis, j'ai entendu une explosion de bruits. J'ai ouvert les yeux et j'ai vu une autre pratiquante. Je savais que j'avais eu un accident et je lui ai dit : « Aide-moi à me lever », après quoi, je me suis à nouveau évanouie. Elle m'a dit plus tard : « Je t'ai aidée à te lever. J'ai vu une grande marre de sang. Les gens m'ont dit de ne pas te bouger, alors je t'ai reposée. Tu avais un grand trou de la taille d'un œuf derrière la tête. J'ai vu des choses suinter ! J'ai eu si peur que je me suis presque évanouie. »

Quand je me suis réveillée à l'hôpital, quelques heures plus tard, je me suis demandé si on m'avait donné des médicaments. Comme pratiquante, j'étais certaine que les médicaments n'auraient aucun effet sur moi. J'ai alors vu qu'on m'administrait une solution saline. Je me suis assise et j'ai médité sans aucun inconfort.

Je me suis demandé si je devais quitter l'hôpital. Un compagnon de cultivation a cité l'enseignement du Maître : « Mais comment est-ce qu’une divinité pourrait demander à des gens ordinaires de soigner pour lui sa maladie ? » (« Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi à la ville de Los Angeles »)

Le lendemain, j'ai eu la permission de me promener. J'ai utilisé chaque occasion de parler aux médecins, infirmiers et autres patients et leurs familles du Falun Dafa. J'ai conseillé à 21 personnes de démissionner du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations de la jeunesse.

Le troisième jour, j'étais prête à retourner chez moi, mais j'ai senti une douleur aiguë dans les bras lorsque quelqu'un les touchait. Inquiète de ne pas recevoir mon congé de l'hôpital, je n'en ai parlé à personne. Cependant, le médecin voulait que je passe une IRM, parce qu'il suspectait que je souffrais d'une lésion cervicale.

Il a dit : « Les lésions cervicales peuvent être très graves. Vous pourriez ne plus être capable de prendre soin de vous-même ou, pire, mourir dans l'agonie. » Je savais qu'il pourrait avoir raison si je n'étais pas une pratiquante. Mais en tant que pratiquante, les symptômes étaient juste un test. Je lui ai dit que je me remettrais rapidement quand je pourrais étudier le Falun Dafa et faire les exercices. Et comme prévu, le problème avec mes bras est parti après être rentrée chez moi et avoir repris l'étude du Fa et les exercices.

« Personne n'osera facilement s'en prendre à vous, d'ailleurs vous serez sous la protection de mes Corps de Loi et ne courrez aucun danger. » (Troisième Leçon, Zhuan Falun)

Mon accident paraissait très grave, mais je n'ai jamais été en danger. Je n'ai pas eu peur ni n'ai eu aucun inconfort – je me suis simplement évanouie. Je crois que si le Maître n'avait pas pris soin de moi, je serais morte.

Je me suis aussi éveillée au fait que j'ai remboursé une dette karmique dans cette dimension, lorsque j'étais étendue sur le sol pendant quarante minutes. Mais la vraie douleur et souffrance a été supportée par le Maître.

« En réalité, dans votre xiulian, on n'attend pas que le pratiquant arrive au dernier moment pour voir s'il peut ou non atteindre la plénitude parfaite. Pendant le processus de xiulian de la personne, on voit que cette personne a presque atteint le critère, alors on commence le test pour déterminer si elle peut ou non atteindre la plénitude parfaite, donc c'est très important. À condition que tu sois un pratiquant, tu vas rencontrer cela à coup sûr, pour une personne, cette épreuve est vraiment comme un test de la vie et de la mort. » (« Enseignement du Fa à la Conférence de Fa au Canada »)

Il n'y a pas de coïncidence dans la cultivation. Ma compréhension est qu'on m'a fait passer un test de vie et de mort et, avec cela, j'ai remboursé ma dette. Le trou derrière ma tête était une « illusion » dans un certain sens, car je n'ai senti aucune douleur.

En fin de compte, je n'ai pas demandé d'argent au responsable. Il était très touché, et lui et sa famille ont démissionné du PCC.

Traduit de l'anglais au Canada