Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Les responsables d'une école sont bénis par Dafa pour leurs bonnes actions

Vendredi 15 mars 2019 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa de la province du Sichuan, Chine

(Minghui.org) Je pratique le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) depuis vingt ans et j'ai été témoin du pouvoir de cette méthode de cultivation et pratique. Je ressens la compassion de Maître Li, le fondateur du Falun Dafa, envers les êtres.

Le directeur adjoint de l'école est béni pour avoir protégé des livres de Falun Dafa

Lorsque le régime de Jiang Zemin a lancé la persécution du Falun Dafa, en juillet 1999, le directeur adjoint de mon école a été chargé de collecter et de remettre aux autorités tous les livres et photos du Falun Dafa.

Le directeur adjoint m'a dit en mars 2002 : « S'il vous plaît, demandez à l'enseignant à qui j'ai pris les livres et les photos du Falun Dafa de venir à mon bureau afin que je puisse restituer le tout. »

« Vous serez bénis pour vos bonnes actions », ai-je dit. Il était aux anges.

Le lundi suivant, il m'a arrêté devant mon bureau. Il tapotait mon épaule en disant avec enthousiasme : « Quelque chose s'est passé dimanche dernier qui aurait pu me coûter la vie. Ce jour-là, ma femme et moi étions sur ma moto. Nous étions près du pont Gongjin. Soudain, un gros camion de gravier du côté opposé de la route a perdu le contrôle et s’est dirigé vers nous. Nous étions figés par la peur. Alors que le camion se rapprochait de nous, un pneu a éclaté et le camion a basculé devant nous. Les passants qui sont venus pour regarder ont dit que nous avions dû brûler des bâtons d'encens très coûteux. »

Il a pris une profonde respiration et a dit : « Nous avons fait l'expérience du pouvoir du Falun Dafa. »

Le directeur des affaires académiques est béni pour avoir renoncé au PCC

Le directeur du Bureau des affaires académiques de mon école est un bon ami à moi. Il a lu de nombreux documents d'information du Falun Dafa et le livre Neuf commentaires sur le Parti communiste. Il a également démissionné du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations pour la jeunesse.

En avril 2005, alors que nous marchions ensemble pendant une pause déjeuner, il m'a demandé d'aider son fils à démissionner du PCC. Quand je lui ai dit que son fils devait le déclarer lui-même, il a dit qu'il comprenait cela et qu'ils avaient déjà discuté de la question plus tôt.

Nous nous sommes rencontrés à nouveau quelques mois plus tard, quand le nouveau semestre a commencé. Le directeur m'a parlé d'un incident survenu pendant les vacances scolaires. Sur le chemin du retour, après une course, il conduisait derrière un camion chargé de barres d'acier qui dépassaient de l'arrière. Le camion s'est soudain arrêté et un accident semblait inévitable. À ce moment critique, il a senti que sa voiture était tirée en arrière par quelqu'un. Quand sa voiture s'est arrêtée, les barres d'acier ont traversé le pare-brise.

Il a dit : « J'avais tellement peur que j'en ai eu des sueurs froides. Les barres d'acier ont touché mon corps. J'ai eu de la chance, parce que je portais l'amulette du Falun Dafa que tu m'as donnée. Sinon, il y aurait eu des conséquences désastreuses. »

Il a poursuivi : « En mai, mon fils a passé un examen de recrutement d'enseignants organisé par le canton. Nous ne pensions pas qu'il allait le réussir. Mais au cours de l'examen écrit, il a récité dans son esprit “Falun Dafa est bon” et “Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon”. Il a récité les mêmes mots pendant l'entrevue. Il a passé le test ! »

Traduit de l'anglais au Canada