Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

De bonnes actions ont semé les graines pour que j’obtienne le Falun Dafa

Mercredi 10 avril 2019 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa dans la province du Heilongjiang, Chine

(Minghui.org) J’étais une bonne personne durant mon enfance et je me battais toujours contre l’injustice. En tant qu’adulte, j’ai été pollué par la société et j’aimais me battre avec les autres, boire à l’excès et jouer à des jeux d'argent. Comme j’ai blessé des gens dans une bagarre, j’ai été emprisonné dans le camp de travaux forcés de Jiamusi entre 1999 et 2002.

Rencontrer un pratiquant de Dafa

Au camp de travail, je suis tombé sur un groupe de personnes qui étaient très différentes des autres. Elles refusaient de renoncer à leur croyance. Je ne pouvais pas comprendre pourquoi elles préféraient souffrir en garde à vue plutôt que d’être libérées, quand tout ce qu’elles avaient à faire était de déclarer qu’elles arrêteraient de pratiquer le Falun Dafa.

J’ai aussi remarqué qu’elles traitaient bien les autres et étaient humbles et pacifiques, alors je voulais être près d'elles. Je me suis rendu compte qu’elles étaient toutes de bonnes personnes injustement emprisonnées à cause de la persécution du Falun Dafa.

Une fois, quand elles ont demandé la permission de faire les exercices de Dafa, les gardes les ont pénalisées. Dans l’hiver glacial, on leur a enlevé leurs vêtements, on leur a menotté les mains derrière le dos et les gardiens leur ont versé de l’eau froide sur le corps. C’était si cruel ! Comment pouvais-je tolérer un tel comportement ? J'en ai eu le cœur serré.

Au camp de travail, j’ai vu le côté obscur du comportement humain. Quand les familles des pratiquants leur apportaient de la nourriture, les gardes la gardaient pour eux au lieu de la leur donner. Les pratiquants n’avaient pas le droit d’utiliser du papier hygiénique. Quel scandale !

Quand c’était mon tour de les surveiller, j’utilisais délibérément une serpillière pour détourner la caméra de surveillance afin qu’ils puissent faire les exercices sans être vus.

Une fois, les gardes leur ont fait une fouille au corps pour chercher des livres de Dafa. Ils les ont tous dévêtus, battus et punis quand ils trouvaient des livres de Dafa. Quand les gardiens ne regardaient pas, j’ai aidé les pratiquants à cacher sept livres. Cependant, quelques jours plus tard, les gardes ont cherché encore les livres et les ont trouvés. Par conséquent, j'ai été menotté, battu et ma peine a été prolongée de trois mois.

Mais je n'ai jamais regretté ce que j'avais fait ni ne me suis plaint de cela parce que je sentais que j'étais du côté de la justice, et pour cela, j'étais heureux et honoré.

Un pratiquant me parlait souvent de la beauté et de la bonté de Dafa. C'était vraiment fascinant de l'écouter. Je ne voulais pas qu'il arrête de parler. Mais je pensais aussi qu'il fallait qu'il parte pour pouvoir informer les gens au sujet de Dafa.

Une fois, je leur ai trouvé une occasion de s'évader. Je leur ai dit de prendre des pelles et des balais, d'aller dehors et de faire semblant de faire un peu de nettoyage. Neuf d'entre eux ont réussi à quitter le camp de travail. Cependant, trois ont été arrêtés et ramenés.

Je regardais du deuxième étage du bâtiment quand on les a ramenés. J'étais si inquiet pour leur sécurité que mes jambes ont commencé à trembler. J'ai demandé l'aide du Maître au fond de moi : Maître de Dafa, veuillez les aider à quitter ce lieu. En disant cela, j'ai vu que quelques pratiquants âgés boitaient et des larmes ont roulé sur mon visage.

J'ai finalement obtenu Dafa en octobre 2017. Quand j'ai eu terminé la lecture du Zhuan Falun, j'en suis venu à comprendre que mon bon comportement dans le camp de travail avait semé les graines pour que je devienne un pratiquant aujourd'hui et que le Maître me protège depuis ce temps-là.

Après être devenu pratiquant, j'ai eu beaucoup de confiance en moi, car j'ai commencé à comprendre le sens de la vie. Je suis arrivé à comprendre pourquoi ces pratiquants avaient refusé d'obéir quand on leur avait dit de renoncer à leur croyance. C'est comme le Maître a dit :

« Il faut savoir qu'une fois que l'homme connaît la vérité et le vrai sens de l'existence de la vie, il donnera sa vie pour cela sans le moindre regret. » (« Mes quelques réflexions », Points essentiels pour avancer avec diligence (II))

En étudiant les livres de Dafa et en faisant les exercices, j'ai été guéri de ma hernie discale lombaire. J'ai senti que mon corps était très léger et je pouvais marcher très vite. Je me sentais léger chaque jour. Avec cela, j'ai aussi cessé de boire et j'ai pris un peu de poids. Mon patron a constaté ma transformation et a dit que j'avais l'air bien plus jeune qu'avant.

En étudiant davantage, j'en suis venu à prendre conscience de la relation entre la perte et le gain et j'ai commencé à m'en tenir au principe de Dafa Authenticité-Bienveillance-Tolérance au travail. J'ai réussi à enregistrer chaque transaction sans faire d'erreurs et je ne prenais jamais les choses qui ne m'appartenaient pas. Mes voisins ont aussi été témoins de mes changements et m'ont fait des éloges.

Je me suis rendu compte qu'il y avait encore de la place pour améliorer mon caractère. Je veux me débarrasser de ma peur de parler de Dafa avec les gens face à face, peur sur laquelle je continuerai de travailler.

Traduit de l'anglais au Canada