Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

La Chine reste un « pays qui inquiète particulièrement » pour ses abus des droits de l'homme pour une 21e année consécutive

Dimanche 10 mai 2020 |   Écrit par Hong Da

(Minghui.org) Selon le rapport annuel publié par la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale (USCIRF) le 28 avril 2020, la Chine a été désignée comme un « pays qui inquiète particulièrement » pour la 21e année consécutive pour sa répression systématique et grave de la liberté religieuse.

Gary Bauer, le commissaire de USCIRF, a dit dans une interview avec The Epoch Times que le régime communiste chinois est « le pire auteur de sévices en ce qui concerne la liberté religieuse » dans le monde et qu'il espérait « qu'il y ait une désignation même encore pire » pour qualifier le régime.

M. Bauer a dit que « la Chine a déclaré la guerre à toutes les croyances religieuses » et « qu'il n'y a pas d'endroits où trouver Dieu sous le régime communiste ».

Le plus récent rapport annuel de l'USCIRF a cité un document de recherche de BMC Medical Ethics qui indiquait les prélèvements forcés d'organes sur les pratiquants de Falun Gong qui se poursuivent encore à une échelle importante.

Le rapport annuel a aussi mis en lumière la surveillance massive de la Chine concernant sa population. Il relate : « Le gouvernement chinois a créé un État de surveillance au moyen d'une technique de haut niveau, en utilisant la reconnaissance faciale et l'intelligence artificielle pour surveiller les minorités religieuses. »

En plus du rapport annuel de l'USCIRF, deux autres rapports cette année critiquent aussi les abus des droits de l'homme du Parti communiste chinois.

Le 8 janvier 2020, la Commission exécutive du Congrès sur la Chine (CECC) a publié son rapport pour l'année 2019, lequel indique que la situation des droits de l'homme et celle de l'État de droit en Chine continuent à se dégrader.

Le 4 mars 2020, l'ONG Freedom House, basée à Washington, D.C., a publié un nouveau rapport intitulé « La liberté dans le monde en 2020 ». Dans le rapport, la Chine a été classée « parmi les 15 pays les moins performants », avec seulement 10 points sur 100 pour le score mondial de la liberté.

Depuis son ascension au pouvoir il y a 71 ans, le Parti communiste chinois (PCC) a exercé la répression sur le peuple chinois pour maintenir son pouvoir totalitaire. Après qu'il a donné l'ordre en 1999 de persécuter le Falun Gong, une discipline spirituelle et méditative ancestrale, l'état des droits de l'homme et le degré de liberté a continué à décliner en Chine.

De nombreuses organisations des droits de l'homme ont fait appel au gouvernement des États-Unis pour imposer des sanctions aux représentants responsables chinois pour que leurs avoirs soient gelés et pour que l'entrée aux États-Unis leur soit interdite, en vertu de la Loi Magnitsky mondiale.

Traduit de l'anglais