Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Ayant à peine survécu à une précédente peine d’emprisonnement, une femme du Liaoning est à nouveau poursuivie en justice

Mardi 19 octobre 2021 |   Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Liaoning, Chine

(Minghui.org) Une habitante de la ville de Jinzhou, province du Liaoning, est passible d’une poursuite en justice pour sa croyance dans le Falun Gong, une discipline spirituelle que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Mme Zhang Xiulan, 55 ans, ancienne employée de l’usine de confection de Nuerhe, a été arrêtée chez Mme Li Xiuyun, une pratiquante locale, le 9 juillet 2021. Une autre pratiquante, Mme Wang Yulan, qui était présente, a également été arrêtée. Les domiciles des trois pratiquantes ont été fouillés. Alors que Mme Li a été libérée après quinze jours de détention, Mme Zhang et Mme Wang sont toujours détenues.

Par la suite, la famille de Mme Zhang a appris que lors de son incarcération au centre de détention pour femmes de la ville de Jinzhou, elle avait développé un œdème systémique. Ils ont demandé à ce qu’elle soit libérée sous caution, mais leur demande a été rejetée.

La police a soumis le dossier de Mme Zhang au procureur de la ville de Linghai à la mi-septembre 2021. Ce même parquet a approuvé l’arrestation de Mme Wang.

Devenir une meilleure personne en pratiquant le Falun Gong

Mme Zhang était autrefois colérique et très têtue. C’est en octobre 1996 qu’elle a commencé à pratiquer le Falun Gong, et est devenue depuis très gentille et attentionnée.

Pendant les dernières années de vie de ses beaux-parents, qui étaient tous deux alités, elle a pris soin d’eux alors qu’elle travaillait à temps plein. Ils sont tous deux décédés en paix.

Mme Zhang est également devenue très généreuse. Elle a acheté des produits de nettoyage pour son immeuble et pendant l’hiver, elle nettoyait également la neige sur les trottoirs.

Elle a failli mourir lors d’une précédente détention

Avant les Jeux olympiques de 2008 à Pékin, lors d’une vaste opération policière, Mme Zhang a été arrêtée à 6 h30, le matin du 25 février 2008. Les policiers lui ont attaché les mains derrière le dos. Deux policiers lui ont enroulé une couverture en coton autour de la tête, et ne lui ont pas permis de mettre ses chaussures. Ils l’ont ensuite portée en bas de l’immeuble et l’ont jetée dans la voiture de police.

Huit policiers ont fouillé son domicile et ont confisqué 4800 yuans en espèces, un lecteur VCD, un lecteur MP3, un magnétophone, un téléphone portable, les clés de sa maison, des livres sur le Falun Gong et une photo du fondateur du Falun Gong.

Au poste de police de Taihe, les policiers ont attaché les mains de Mme Zhang derrière son dos, à une chaise. Ils lui ont également attaché les pieds avec un fil de fer et lui ont enroulé un tissu autour de la tête. Ils ont ensuite utilisé des matraques électriques pour lui envoyer de nombreux électrochocs. Tout en la torturant, ils l’ont agressée verbalement. Ils lui ont également tiré les cheveux et l’ont giflée. La torture a duré dix-sept heures. Après avoir reçu des électrochocs, Mme Zhang a eu des contusions aux orteils. Elle a été contrainte de signer un procès-verbal d’interrogatoire fabriqué de toutes pièces, avant d’être emmenée au centre de détention no 1 de la ville de Jinzhou.

Mme Zhang a commencé à avoir des douleurs à l’estomac en avril 2008. Après un examen à l’hôpital, on a découvert qu’elle avait une tumeur à l’estomac de la taille d’un gros pamplemousse.

En août 2008, malgré son état de santé précaire, le tribunal du district de Taihe l’a condamnée à six ans de prison.

Après son retour à la prison pour femmes de la province du Liaoning, le médecin a découvert qu’elle avait déjà deux tumeurs à l’abdomen et qu’une autre se développait dans son cou. Bien que la prison ait refusé de l’admettre, le centre de détention l’a gardée jusqu’en avril 2009, date à laquelle elle ne pouvait plus marcher, elle voyait flou et avait du mal à manger.

Alors que Mme Zhang a survécu à la torture, trois autres pratiquants, qui ont été arrêtés et jugés en même temps qu’elle, soit M. Huang Cheng, M. Qu Chengye et M. Zhang Litian, ont été persécutés à mort.

Informations sur les responsables de la persécution :

Ma Jing (马景), président du parquet de la ville de Linghai : +86-13941689616

Zhang Jiuyi (张久义), chef adjoint du poste de police de Taihe : +86-416-5178820, +86-13940694055

Li Lei (李蕾), directeur adjoint du Bureau de la sécurité intérieure : +86-416-5165688, +86-13940696877

Chen Ruirui (陈睿蕊), directeur du centre de détention pour femmes de la ville de Jinzhou : +86-416-3708085, +86-416-3708086

(Plus d’informations sur les responsables de la persécution sont disponibles dans l’article original en chinois.)

Voir aussi :

Mme Zhang Xiulan de la ville de Jinzhou se trouve dans un état critique après avoir reçu des décharges électriques

Les fonctionnaires de la cour de l’agglomération de Jinzhou condamnent lourdement cinq pratiquants de Falun Gong

Mme Zhang Xiulan de l'agglomération de Jinzhou, province du Liaoning, se trouve dans un état critique

(Un autre article connexe est disponible dans la version anglaise.)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits dauteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et dun lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais