(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Dafa de Quito ont organisé des activités de clarification des faits le 17 octobre au matin, ils ont présenté les exercices de la discipline méditative et spirituelle, et des dépliants en langue espagnole informant sur la pratique et son principe Authenticité, Bienveillance et Tolérance. Les gens ont également appris sa persécution par le Parti communiste chinois (PCC) depuis maintenant vingt-deux ans, notamment les prélèvements forcés d’organes sur des personnes vivantes.

Quito, la capitale de l’Équateur, est située dans les hauts plateaux du nord de la cordillère des Andes. Quito a été construite sur les vestiges d’une ancienne cité inca et est réputée pour ses bâtiments historiques des XVIe et XVIIe siècles.

Une pratiquante septuagénaire, ayant récemment commencé la pratique, a dit : « Nous sommes des êtres humains. Chacun de nous a le droit de faire les choses qui lui conviennent. » Elle s’est dite très reconnaissante d’avoir pu apprendre le Falun Dafa et espère que plus de gens pourront en bénéficier.

En raison d’un temps maussade, moins de personnes sont passées par le site de pratique de Quito ce jour-là. Cependant, de nombreux habitants étaient déjà au courant de la persécution et avaient compris la vérité. Les passants ont signé la pétition pour demander la fin de la persécution.

Les gens étaient indignés par les actes violents du PCC. Quelques jeunes femmes ont signé leur nom sur la pétition, les larmes aux yeux, après avoir lu le contenu de la pétition. De nombreux Équatoriens qui ont reçu les dépliants et lu le contenu ont signé la pétition.

Une jeune femme a parlé avec un pratiquant dans un chinois courant pendant qu’elle signait la pétition. Elle a expliqué que son mari est chinois. Une chanteuse a non seulement signé son nom, mais a demandé davantage de dépliants pour ses amis et sa famille.

Ceux qui ont signé la pétition condamnant la persécution étaient de tous milieux, même des agents de police se sont arrêtés et ont signé pour montrer leur soutien aux efforts des pratiquants.

Au moment où l’activité a pris fin, la plupart des gens qui passaient devant le site avaient signé la pétition.

Qu’est-ce que le Falun Dafa ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public en 1992 par M. Li Hongzhi à Changchun, en Chine. Cette discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions du monde. Des millions de personnes ont adopté les enseignements basés sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance ainsi que sur cinq exercices doux, et ont constaté une amélioration de leur santé et de leur bien-être.

Jiang Zemin, ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de cette discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et, le 20 juillet 1999, a émis un ordre interdisant cette méthode.

Au cours des vingt-deux dernières années, Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants à la suite de la persécution. On pense que le nombre réel est beaucoup plus élevé. Beaucoup plus ont été emprisonnés et torturés en raison de leur croyance.

Il existe des preuves concrètes que le PCC organise le prélèvement d’organes sur les pratiquants détenus, qui sont assassinés pour alimenter l’industrie de transplantations d’organes.

Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le Bureau 610, une organisation de sécurité extralégale ayant le pouvoir d’outrepasser les systèmes policier et judiciaire et dont la seule fonction est d’orchestrer la persécution du Falun Dafa.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais