Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Stockholm, Suède : Les habitants et les touristes s’informent sur le Falun Dafa lors d’activités devant le musée du prix Nobel

Mercredi 3 novembre 2021 |   Écrit par He Ping, correspondant pour Minghui

(Minghui.org) En octobre, chaque vendredi et samedi, les pratiquants de Falun Dafa ont organisé des activités devant le musée du prix Nobel. Ils ont parlé aux passants de cette pratique de méditation et de la persécution dont elle fait l’objet en Chine. De nombreuses personnes les ont remerciés. Une personne a dit : « Ce que vous nous dites est très précieux, et je suis très heureux de l’entendre. »

Un pratiquant (à droite) parle du Falun Dafa aux passants devant le musée du prix Nobel.

Des personnes apprennent les exercices de Falun Dafa.

Situé dans la vieille ville de Stockholm, le musée présente des informations sur le prix Nobel, l’une des récompenses les plus prestigieuses décernées à des personnes dans de nombreux domaines. Les prix sont annoncés en octobre de chaque année, la cérémonie de remise des prix et le musée attirent annuellement des milliers de visiteurs internationaux.

Demander à mettre fin à la brutalité en Chine

Attirées par les exercices doux et la musique apaisante, de nombreuses personnes se sont arrêtées au stand du Falun Dafa. Un couple d’âges moyens, accompagné de son enfant et de ses parents, a lu les affiches. Les pratiquants leur ont dit que le Falun Dafa est basé sur Authenticité-Bienveillance-Tolérance et qu’il est pratiqué dans plus de 100 pays. Le couple a également été heureux d’apprendre que M. Li Hongzhi, le fondateur du Falun Dafa, a été nommé quatre fois pour le prix Nobel de la paix. La femme a dit : « Merci de nous avoir communiqué des informations aussi importantes. »

Après avoir signé une pétition demandant la fin de la persécution en Chine, le couple a ensuite traduit les explications aux parents en allemand. Un pratiquant parlant allemand a également répondu aux questions. Avant leur départ, toute la famille a signé la pétition. L’un des parents a déclaré : « Un tel crime est inimaginable et trop cruel. Les gens du monde entier doivent savoir ce qu’est le Parti communiste chinois (PCC) au lieu de se laisser berner par lui. »

Deux étudiantes chinoises ont été bouleversées d’apprendre l’ampleur de la brutalité en lisant l’affiche. L’une d’elles a dit : « L’information en Chine est censurée – nous n’étions pas au courant avant de venir à l’étranger. » Les deux jeunes filles ont dit être venues en Allemagne pour étudier et ont été surprises de voir des pratiquants de Falun Dafa.

Une jeune fille a dit qu’elle avait entendu certains des mensonges du PCC qui diffamaient le Falun Dafa, mais qu’elle ne savait pas trop ce qu’elle devait croire. Elle a dit : « Maintenant, je sais que le régime invente toujours des mensonges pour supprimer les groupes qu’il n’aime pas. Et toute sa propagande n’est que mensonges. En fait, personne dans ma famille n’aime le PCC. J’ai vraiment envie de leur en parler. »

Les passants lisent les informations sur le Falun Dafa et signent la pétition pour mettre fin aux atrocités en Chine.

Apprendre les exercices

Natalia et son mari sont originaires de Varsovie, en Pologne. Après avoir entendu parler de la persécution des pratiquants en Chine, y compris des prélèvements forcés de leurs organes de leur vivant, ils ont immédiatement signé la pétition. Née en Biélorussie, Natalia y est allée à l’université et dit avoir bien compris la nature du communisme. Elle a expliqué que c’était la raison pour laquelle elle et son mari avaient décidé de vivre à Varsovie.

Natalia et son mari, originaires de Pologne, discutent avec un pratiquant.

Natalia étudie le chinois et dit savoir ce qui se passe en Chine. Elle a expliqué : « Mon professeur de chinois m’a dit que ces conversations ne peuvent pas avoir lieu en Chine, car ce serait trop risqué. »

Natalia a dit qu’elle s’intéressait beaucoup à la culture traditionnelle chinoise et qu’elle était heureuse d’entendre parler de ce qui se passe là-bas et d’apprendre les exercices de Falun Dafa. Un pratiquant lui a suggéré de contacter des pratiquants à Varsovie.

Un homme originaire du Mexique a dit être venu la veille (29 octobre). En plus de prendre des photos des pratiquants pendant qu’ils méditaient, il a également pris une photo de lui-même en train de méditer. Il a dit : « Je vais envoyer ces photos dans ma ville natale pour que tout le monde puisse les voir. Je vais me joindre au site local de pratique collective et apprendre le Falun Dafa. »

Historique : Qu’est-ce que le Falun Dafa  ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public en 1992 par M. Li Hongzhi à Changchun, en Chine. Cette discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions à travers le monde. Des millions de personnes ont adopté les enseignements basés sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance ainsi que sur cinq exercices doux, et ont constaté une amélioration de leur santé et de leur bien-être.

Jiang Zemin, ancien dirigeant du Parti communiste chinois, a perçu la popularité grandissante de la discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et a donné l’ordre d’interdire cette pratique le 20 juillet 1999.

Le site Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants à la suite de la persécution au cours des vingt-deux dernières années. On soupçonne toutefois que le nombre réel est beaucoup plus élevé. D’autres encore ont été emprisonnés et torturés pour leur croyance.

Il existe des preuves concrètes que le PCC organise le prélèvement d’organes sur des pratiquants détenus qui sont tués au cours du processus pour fournir l’industrie de la transplantation d’organes.

Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le Bureau 610, un organisme de sécurité extralégal ayant le pouvoir d’outrepasser les systèmes policier et judiciaire et dont la seule fonction est d’orchestrer la persécution du Falun Dafa.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits dauteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et dun lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais