(Minghui.org) M. Deng Liping, un ingénieur retraité de 77 ans de Chongqing, a été libéré le 23 juillet 2021 après avoir purgé une peine de deux ans de prison en raison de sa croyance dans le Falun Gong, une discipline méditative et spirituelle ancestrale que le régime communiste chinois persécute depuis 1999. Il a récemment raconté le processus de poursuite de sa dernière peine d’emprisonnement.

Le 11 juillet 2019, M. Deng s’est rendu à la prison de Yudu, dans l’intention de remettre des documents d’information sur le Falun Gong à un gardien de prison s’appelant Yu Huajian, qu’il avait rencontré alors qu’il purgeait une précédente peine de trois ans de prison pour sa croyance. Le gardien l’a signalé, ce qui a entraîné le saccage du domicile de M. Deng le lendemain par la police. Ses livres de Falun Gong, ses documents d’information, un présentoir à livres et plusieurs radios ont été confisqués. La police a quitté les lieux sans l’arrêter.

Le 17 juillet, M. Deng s’est rendu au Bureau de la sécurité intérieure du district de Nan’an, pour tenter d’exhorter les agents à ne pas participer à la persécution. La police l’a empêché d’entrer dans le bureau et l’a filmé. Après deux heures d’impasse, la police a arrêté M. Deng et l’a emmené au poste de police de Yinglong pour un bref interrogatoire. Le 24 juillet, il a été emmené au centre de détention du district de Nan’an.

M. Deng a été mis en examen par le parquet du district de Jiulongpo fin mars 2020. Il a comparu devant le tribunal du district de Jiulongpo à la mi-juillet 2020 et l’audience n’a duré que dix minutes. Il a soumis un mémoire en défense et une lettre de protestation contre l’inculpation, mais le juge et le procureur ne les ont pas acceptées.

Le 31 août 2020, M. Deng a reçu le verdict d’une peine de deux ans ainsi qu’une amende de 1000 yuans, émis par le tribunal le 27 août. Il a fait appel auprès du tribunal intermédiaire no 8 de Chongqing, qui a décidé de maintenir sa peine initiale le 23 novembre sans audience.

M. Deng a été emmené à la prison de Yongchuan à la mi-décembre et a été soumis à des restrictions et à une surveillance strictes pour refuser de renoncer à sa croyance, jusqu’à ce qu’il soit libéré.

En rentrant chez lui, il s’est rendu compte que les autorités avaient suspendu sa pension pendant sa peine. Il tente maintenant de récupérer l’argent par différentes procédures légales.

Voir aussi :

Deuxième emprisonnement pour sa croyance dun ingénieur retraité de 77 ans

Détenu au secret à 75 ans pendant près d’un an

(Un article connexe est disponible dans la version anglaise.)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais