(Minghui.org) Ma sœur aînée de 69 ans a commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1997. Elle souffrait de diverses maladies depuis son adolescence.

Mes parents s’inquiétaient pour elle et je me sentais peinée de la voir souffrir. Quand sa souffrance était intense, elle était d’une humeur massacrante.

J’ai eu la chance de commencer à pratiquer le Falun Dafa en 1997 et j’ai proposé à ma sœur de l’apprendre. Elle a une bonne qualité innée, elle est honnête et bonne. Ses maladies ont disparu peu après avoir commencé la pratique.

Ma sœur était diligente dans la cultivation et nous sortions ensemble pour valider le Fa. Nous avons distribué des dépliants, installé des banderoles et nous avons passé des appels téléphoniques. J’ai été touchée par sa sincérité. Ma sœur a surmonté le karma de maladie à plusieurs reprises grâce à une croyance ferme en Maître et dans le Fa.

Ma sœur a fait une mauvaise chute sur la route gelée. Elle m’a dit qu’au moment où elle était tombée, elle avait pensé : « Ça va. Le Maître me protège. » Elle s’était levée lentement.

Elle m’a dit plus tard : « Tout mon corps a été couvert de bleus, mais je n’ai pas eu de problème. » Je lui ai dit que le Maître la protégeait. Si une personne ordinaire avait fait une telle chute, elle aurait eu une commotion cérébrale. Ma sœur a remercié le Maître du fond du cœur.

Cependant, ma sœur ressentait une grande pression de la part de sa belle-famille. Mon beau-frère a été trompé par les mensonges du Parti communiste chinois (PCC) et ne croit pas que Dafa est bon. Il disputait ma sœur et ne lui permettait pas de pratiquer. Il m’a reproché de lui avoir conseillé de cultiver. J’ai essayé de la convaincre d’être ferme et de continuer à pratiquer.

Au cours des deux dernières années, ma sœur a développé de plus en plus d’attachements humains. Elle a encore WeChat sur son téléphone et joue à « Tik Tok » pour gagner un peu d’argent.

Le 20 mai 2021, la vie de ma sœur s’est trouvée en danger. Elle s’est évanouie. Le médecin a dit que les vaisseaux sanguins de sa colonne cervicale étaient extrêmement étroits - un symptôme d’hypertension artérielle, d’infarctus cérébral et de démence. Ses symptômes se sont aggravés à l’hôpital.

Ma sœur cadette m’a appelé et m’a dit que la bouche de notre sœur aînée était un peu tordue et qu’elle ne pouvait pas utiliser sa main droite. J’ai rapidement appelé ma sœur aînée et lui ai dit : « Personne ne peut guérir ta maladie. Tant que tu comprends et crois en Dafa, tout ira bien. » Je savais que je devais l’aider à surmonter cette tribulation.

J’ai raccroché le téléphone puis mon petit frère a appelé pour me demander si je voulais qu’il m’emmène à l’hôpital. Je me suis rapidement préparée pour partir. Le Maître est si compatissant d’avoir fait un tel arrangement pour moi.

En voyant l’état de ma sœur, j’ai émis une pensée droite forte. Même si elle a des insuffisances, les forces anciennes n’ont pas le droit de la persécuter. Ma sœur est une pratiquante et le Maître prend soin d’elle. Je l’ai aidée à regarder à l’intérieur.

Ma sœur m’a dit qu’elle ne pouvait pas continuer la cultivation, car elle avait commencé à prendre des médicaments contre l’hypertension, avait cessé d’étudier le Fa et de pratiquer depuis plus de six mois. Elle avait rangé tous ses livres de Dafa et avait demandé aux compagnons de cultivation de ne plus lui envoyer l’hebdomadaire Minghui. Je me suis sentie mal qu’elle ne comprenne pas. Elle pensait qu’elle ne pouvait plus cultiver.

J’ai dit à ma sœur : « Tu n’as pas passé le test des médicaments, mais cela ne veut pas dire que tu ne peux plus cultiver. Le Maître nous a demandé de ne pas utiliser WeChat. Tu n’as pas écouté et tu continues de jouer à Tik Tok. Ces choses te tirent vers le bas. »

Au moment de la pensée droite de six heures, je lui ai dit : « Émettons la pensée droite pendant une heure. »

Au bout d’une heure, le visage de ma sœur avait changé et elle souriait. Mes deux autres sœurs cadettes étaient stupéfaites et ont été d’accord pour dire qu’elle avait l’air bien.

Ma sœur paraissait à nouveau en bonne santé et aimable. Autrefois, elle traînait les pieds et marchait lentement. Maintenant, elle pouvait marcher d’un bon pas. Ma sœur cadette l’a vue marcher normalement et a convenu qu’elle était à présent différente.

Ma famille s’inquiétait pour ma sœur, pensant que l’AVC ne pouvait qu’empirer. Ils l’ont vue changer et ont été témoins de la grandeur de Dafa. Mes quatre sœurs ont joyeusement chanté les chansons composées par les compagnons de cultivation.

Grâce à l’étude du Fa et à la lecture de partages écrits par des compagnons de cultivation, le xinxing de ma sœur s’est élevé. Elle a dit à son mari avec franchise : « Je dois continuer de pratiquer, car ma maladie a été guérie en cultivant Dafa et non à l’hôpital. » Son mari n’a rien pu dire.

Le Maître a dit :

« Qu’y a-t-il à craindre

Si tu as peur elle t’attrapera

Quand les pensées sont droites la perversité s’écroule

Ceux qui cultivent et pratiquent sont remplis de la Loi

En émettant la pensée droite les diables pourris explosent

Divinités dans ce monde validez la Loi » (Hong Yin II)

Ma sœur a repris la cultivation dans Dafa. Les mots ne peuvent exprimer notre gratitude envers notre Maître compatissant.

Veuillez signaler tout ce qui est inapproprié.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais