Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Des pratiquants de Falun Gong octogénaires harcelés pour leur croyance

Dimanche 25 septembre 2022 |   Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Guangdong, en Chine

(Minghui.org) Trois pratiquants de Falun Gong de la ville de Maoming, dans la province du Guangdong, dont deux octogénaires, ont été harcelés ces derniers mois en raison de leur croyance.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline méditative et spirituelle ancestrale que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Le 9 juin 2022, un groupe de policiers s’est introduit au domicile de Mme Liao Yuying, 84 ans. Comme elle n’était pas chez elle, les policiers ont installé une nouvelle serrure sur sa porte d’entrée, ont gardé deux clés pour eux, et ont remis les deux autres à son voisin pour qu’il les transmette à Mme Liao. Pour éviter de nouvelles persécutions, Mme Liao a vécu loin de chez elle. Lorsqu’elle est revenue début juillet, la police est à nouveau venue la harceler, elle l’a menacée de la ligoter et de l’arrêter. Elle a été contrainte de vivre loin de chez elle une fois de plus.

Un jour, à la fin du mois d’août 2022, lorsque Mme Mei Heng est rentrée chez elle, elle s’est aperçue qu’un homme de grande taille d’une quarantaine d’années l’avait suivie dans son immeuble. L’homme est revenu le lendemain et a dit au personnel de sécurité du lotissement de Mme Mei qu’il était du Bureau de la sécurité intérieure et que la sécurité devait faire très attention aux pratiquants de Falun Gong vivant là, car le 20e Congrès du Parti communiste chinois allait avoir lieu à la mi-octobre.

Fin août également, M. Ding Jiaxi, 88 ans, a remarqué qu’un homme grand d’une quarantaine d’années se tenait devant son immeuble et regardait toutes les personnes qui sortaient par l’entrée. Un voisin a dit à M. Ding que l’homme était là depuis une demi-heure et qu’il ne l’avait jamais vu dans le quartier auparavant.

Un incident similaire s’est reproduit dans l’après-midi du 2 septembre : un homme grand, vêtu de noir s’est tenu devant l’immeuble de M. Ding et a observé toutes les personnes qui en sortaient.

Traduit de l’anglais