"Clarifiez la vérité intégralement, ayez la pensée droite pour éliminer la perversité, apportez le salut aux êtres, préservez résolument la Loi" (La Grande Loi est indestructible).


Un merveilleux souvenir – Baigner dans le lumière de la Loi

[Site Clartés et Sagesse]

 

Mon mari et moi nous intéressons tous les deux au Qigong [exercices traditionnels chinois qui cultivent le Qi ou “énergie vitale”], en particulier mon mari qui a pratiqué le Tai Chi pendant plus de 30 ans. En mars 1993, Maître Li Hongzhi vint à Wuhan enseigner la Loi. Un de ses collègues se démena pour obtenir un ticket pour moi. Le 25 mars, remplie d’excitation, j’attendais impatiemment le bus pour me rendre dans la salle de conférences municipale et assister à la conférence. Alors que j’attendais devant la salle, je découvris que les deux fermetures éclair de mon sac avaient été ouvertes et mon porte monnaie et le ticket avaient disparus. Comment allai-je pouvoir entrer sans ticket ? Je ne connaissais même pas mon numéro de place n’ayant pas fait valider le ticket. J’étais en train d’hésiter devant la porte regardant les autres entrer dans la salle l’un après l’autre. La conférence allait commencer, mais que pouvais-je faire ? Tout à coup les mots « n°9, Rangée 10 » me sont venus à l’esprit Je m’adressai immédiatement au personnel à l’entrée et expliquai ma situation en donnant mon numéro de place. Le personnel était très chaleureux et entra dans la salle pour vérifier. Personne n’était assis au n°9 du rang 10, et je fus autorisée à entrer. A ce moment, la salle était bondée et même sur le trottoir il n’y avait pas un seul espace vide.

 

D’abord, un responsable de l’Association de Qigong de la ville fit un bref discours pour présenter le Maître et expliqua certains arrangements. Puis, une femme âgée apparut sur la scène elle fit lentement trois tours en courant sur la scène puis se présenta. Elle avait été paralysée et alitée pensant trois ans sans pouvoir prendre soin d’elle-même. Le jour précédent, elle avait écouté le programme de consultation en ligne de la Station Radio d’Economie de Changjiang donnée par le Maître. Elle avait suivi les instructions du Maître et le miracle avait eu lieu instantanément. Venant de la voir courir sur scène, on pouvait difficilement croire qu’elle avait été paralysée pendant trois ans.

Lorsque le présentateur annonça que la conférence de Qigong allait commencer et que Maître apparut sur la scène, les applaudissements résonnèrent comme un roulement de tonnerre. Je ne pus me calmer pendant un long moment jusqu’à ce que le Maître le demande plusieurs fois.

Le Maître parla sans détour mentionnant que le Qigong était exactement la “cultivation”, que le Qigong appartenait à une culture préhistorique. Il parla des principes élevés de la Loi avec le langage le plus simple et facile à comprendre. Alors, j’ai réalisé que peu importe à combien de conférences de Qigong j’avais assisté, tout comme ce que le Maître a dit dans Zhuan Falun [le texte essentiel du Falun Gong] les vrais principes du niveau élevé de la « cultivation » m’étaient totalement inconnus, moi qui pratiquait le Qigong. Après tant de recherches, j’avais finalement trouvé la grande Loi avec la vertu toute puissante dont j’avais rêvée. En rentrant chez moi, je dis à mon mari que j’étais déterminée à assister à toutes les séances. Je ne pratiquerais plus que ce Qigong sans plus m’impliquer dans aucune autre pratique.

Le quatrième jour, le cours commença formellement. Deux jours avant l’ouverture, certaines personnes voulaient prendre une vidéo du cours. Le Maître a dit, « si je vous le permets vous pouvez, sinon, vous ne réussirez pas à l ‘enregistrer. Je pense, que mieux vaut ne pas l’enregistrer afin que tous prêtent attention en écoutant la conférence. » Certaines personnes ne croyaient pas les mots du Maître et essayèrent d’enregistrer. En résultat , des cassettes se coincèrent dans le magnétophone, certaines restèrent vierge sans que rien ne s’y soit enregistré, et certaines furent cassées.

Une nuit, durant la période de la série d’enseignements, je vis le Maître dans un rêve. Dans le rêve, il y avait à côté du Maître une échelle blanche, qui était longue et large et montait jusqu’au ciel. Plus tard, j’ai réalisé que les enseignements que nous donnaient le Maître étaient une échelle qu’ils nous donnaient pour monter au ciel.

La dernière nuit des cours, de nombreux pratiquants attendaient hors de la salle pour voir le Maître encore une fois. Je ne pus m’empêcher de dire à voix haute, « Au-revoir, Maître Li ! » Le Maître leva le visage abruptement. Il me regarda et dit « continuez à pratiquer diligemment : » tout à coup, un courant chaud d’énergie parcourut tout mon corps. J’étais trop émue pour dire quoi que ce soit. Je suivis le Maître des yeux jusqu’à ce qu’il soit parti. Je continuais à rester là les larmes coulant sur mes joues. Je ne sais pas même comment je suis rentrée chez moi. En même temps, j’ai réalisé que l’incident de la perte du ticket avait testé ma détermination à pratiquer le Falun Gong. Le Maître prenait déjà soin de moi avant même que j’ai commencé à pratiquer. J’ai aussi réalisé pourquoi j’avais perdu 200 Yuan quand mon porte monnaie avait été volé. Ce n’était pas un accident et il y avait une raison derrière. J’avais pris avantage des bénéfices de l’ entreprise en obtenant un badge pour que mon fils puisse prendre le bus gratuitement. L’argent que j’ai perdu équivalait au coût d’un passe étudiant pour le bus. Tout comme ce que le Maître a dit, « pas de pertes, pas de gain. »

Un mois après avoir obtenu la Loi, je commençai à passer par un processus de nettoyage pour enlever mon karma[<I>un substance noire résultant des mauvaises actions passées</I> j’avais souffert d’entérite pendant plus de dix ans. Je commençai à avoir une grande quantité de sang dans mes scelles, ceci sur une période d’environ deux semaines. Bien qu’il n’y ait pas eu de livres du Falun Dafa à l’époque, je me souvenais ce que le Maître avait enseigné : « lorsque vous vous sentez le plus mal, cela signifie que « lorsque quelque chose atteint l’ extrême proche est le renversement » et tout votre corps sera purifié. Il doit être complètement purifié. La racine de vos problèmes de santé a été retirée maintenant, et il ne reste qu’un petit peu de Qi noir, qui apparaît de lui-même, de façon à ce que vous ayez un peu d’épreuves, et traversiez quelques difficultés. Si vous ne supportiez rien cela n’irait pas. » (deuxième cf.. Zhuan Falun 2003) Bientôt, la maladie fut guérie. Une fois, j’eus des maux d’estomac. C’était si insupportable que je me retournais encore et encore dans mon lit. Je me souvins aussi que le Maître avait dit, « donc purifier un corps comme cela tout d’un coup, il doit y avoir des réactions. C’est pourquoi vous aurez des réactions. » (Deuxième conférence Zhuan Falun, 2003) après avoir réalisé cela, la douleur disparut.

Le 25 septembre cette année là, le Maître revint à Wuhan pour donner de nouveau des enseignements. Le Maître arriva directement de l’aéroport au collège pour donner le cours. Il y avait plusieurs milliers de personnes dans la classe. Un vieil homme était assis à côté de moi. Durant une pause, il me dit qu’il avait assisté déjà cinq fois au cours. Cette fois il suivait le Maître depuis la ville de Guiyang. Il indiqua plus de 10 personnes âgées à côté de lui et me dit qu’ils étaient tous ses camarades de collège. Après avoir reçu son appel, tous étaient venus de la ville de Nanjing. Il dit qu’ils continuerait à assister aux cours. Il aimait le Qigong depuis qu’il était jeune et avait assisté à de nombreux cours. Pourtant, il n’avait jamais eu connaissance d’un Dafa(Grande Loi) aussi élevé auparavant. Il dit que l’œil céleste de sa femme était ouvert après avoir assisté à la conférence et qu’elle pouvait voir les Corps de Loi et les Roues de Loi du Maître.

A la fin de 1994, le Maître donna le dernier cours en Chine, qui eut lieu à Guangzhou. Je n’ai plus revu le Maître depuis. La chance est difficile à rencontrer. Je me sens toujours si heureuse et honorée d’avoir eu l’opportunité d’entendre les conférences du Maître en personne.

Il est difficile de décrire avec des mots le dernier cours que donna le Maître, cela n’avait pas été annoncé publiquement et seuls quelques personnes de différentes régions étaient au courant. Même ainsi, il y eut presque 7000 personnes à y assister. Le gymnase ne pouvait contenir tant de gens aussi les pratiquants vétérans de Guangzhou donnèrent 1000 de leurs tickets à ceux d’autres endroits. Lorsque le cours commença, il y avait encore 4à 500 personnes assises à l’extérieur pour écouter la conférence. Le Maître sortit pour les voir en personne et leur dit que l’effet était le même qu’ils soient dans la salle où à l’extérieur. Guangzhou était une ville chère et la plupart des pratiquants avaient apporté leurs soupes de nouilles instantanées. Certains ne mangeaient que deux petits pains à la vapeur par jour. Les pratiquants de la Région Autonome de Xinjiang étaient arrivés à Guangzhou une semaine avant et étaient à cours d’argent. Finalement, ils ne pouvaient même plus acheter de petits pains. Lorsque les pratiquants de Beijing apprirent la situation, ils les aidèrent de sorte que les pratiquants de Xinjiang puissent écouter la conférence l’esprit tranquille. Chaque jour, les applaudissements commençaient de loin lorsque le Maître arrivait au gymnase, ils grossissaient pour devenir aussi sonores que des roulements de tonnerre qui duraient pendant longtemps lorsque le Maître entrait dans le gymnase. Pour aider à économiser l’argent des pratiquants, nôtre tout puissant et bienveillant Maître arrangea que les cours de 10 jours soient enseignés en seulement huit jours. Il dut enseigner plus de trois heures par jour.

Le dernier jour, les pratiquants et les centres d’assistant de différents endroits présentèrent des fleurs et des bannières au Maître. La cérémonie dura pendant plus d’un heure. Les fleurs et les bannières remplissaient toute la scène. Après la cérémonie, personne ne voulait partir. Les applaudissements résonnaient comme des vagues, l’une après l’autre. A la fin les pratiquants quittèrent le gymnase en pleurs.

 

http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2003/5/16/35752.html

http://www.minghui.cc/mh/articles/2003/5/4/49652.html