Des pratiquants de Dafa de Beijing racontent les épisodes de la transmission du Fa du Maître ( 1ére Partie)

 

[Site Clartés et Sagesse]

 

Beaucoup de pratiquants de Beijing ont été assez chanceux pour avoir l'opportunité d’assister à une classe de Falun Dafa enseignée par Maître Li Hongzhi lui-même. Pendant que nous assistions à la classe, chacun a eu son corps purifié et son esprit nettoyé. Durant la classe, nous avons entendu beaucoup d'histoires au sujet de Maître. Quelques unes de ces histoires qui nous ont été dites, ressemblaient à des contes de fées; cependant, j’en suis venu à réaliser qu'elles étaient toutes de vraies histoires. Nous réalisions tous combien le Maître avait souffert et enduré pour nous sauver. Notre gratitude ne peut pas être exprimée avec des mots. Notre manière de repayer le Maître est de s'efforcer en avant, aussi, diligemment comme pour rencontrer le standard d’un pratiquant de Falun Dafa et d’être compatissants à l’égard des autres tout le temps.

 

1. À la recherche d'un vrai maître de haut niveau

 

Une telle expérience a eu lieu en 1992. Il y avait une vieille dame qui vivait dans le comté de Guan, de la province de Shandong et qui avait pratiqué dans une des méthodes de cultivation taoïste [Aussi connu comme « Dao », une terme taoïste pour « la Voie de la nature et de l'univers »]. Elle voulait suivre un véritable maître de haut niveau afin de pouvoir un jour devenir un maître de Qigong [une forme d'exercice chinois traditionnel qui cultive le qi ou «l’énergie vitale » ]. Elle est allée partout pour chercher un maître et un jour, quelqu'un l'a présentée à M. Li Hongzhi. Elle a invité le Maître à donner une classe de Falun Dafa.

 

Le Maître était toujours économe. Après l'arrivée, il a changé d’hôtel 2 fois pour un endroit plus économique. Il a alors demandé s'il pourrait rester dans la maison d’un élève. La vieille dame a invité le Maître à rester dans sa maison puisqu'elle avait une chambre de libre dans sa maison.

Elle imaginait qu’un maître de haut niveau devait être une respectable personne âgée, mais elle fut étonnée de constater que Maître Li avait seulement environ 40 ans et il paraissait n’en avoir que 20. Elle ne pouvait résister d’avoir quelques doutes envers le Maître. Elle a préparé plusieurs plats pour le dîner, y compris des plats de viande et de légumes. Elle pensa: s'il ne mange que des légumes et pas la viande, alors il pourrait vraiment être un maître de haut niveau. Sinon il ne pourrait pas en être un. Elle réalisa bientôt que ce maître avait tout mangé. La dame âgée doutait du Maître même encore plus. Son cœur sombra.

Après avoir écouté la première leçon, la dame a senti que la leçon donnée par le Maître était trop profonde. À la fin de la classe, elle a dit au Maître: « Jeune homme! Ne parle pas trop haut. Il y a toujours des êtres plus hauts et il y a des dimensions plus élevées! Les plus hauts êtres écoutent! » (Son oeil céleste a pu avoir été ouvert.) Le Maître n’a pas répondu, mais a juste souri.

 

Quand le Maître a commencé à parler de l'oeil céleste dans la deuxième leçon de son enseignement de Falun Dafa, la vieille dame a trouvé la leçon même plus profonde. Elle pensa: « C’est inutile de même essayer de lui dire quoi que ce soit! » Ainsi, elle a juste gardé le silence. Après avoir écouté toutes les 9 leçons, elle a complètement tout compris. Elle a réalisé qu’elle avait utilisé les pratiques de voies de traverse pour juger le Maître et que le Falun Dafa enseigne aux gens à cultiver son esprit ou sa nature morale. La clef pour la cultivation est de se débarrasser de ses attachements, sans rien omettre. Elle en vint aussi à réaliser que le Maître était vraiment un véritable Maître de haut niveau et que le Falun Dafa était en effet une cultivation pratique de haut niveau.

 

2. Le Maître sauve un pratiquant de haut niveau

 

Une femme qui a assisté à la classe dans le comté de Guan, a une fille qui s’appelle Xiaolei. Elle est jolie et a bon coeur, mais elle a un quotient intellectuel peu élevé. Un jour, quand la classe fut terminée, la mère de Xiaolei l’a laissée dire, au revoir, au Maître. Elle a dit au Maître : « Mon Maître est à l'intérieur d'un lac de glace ». Personne ne savait ce que l'enfant disait et ils ont pensé que ce n’était que des idioties d’un enfant.

 

Après que la classe fut terminée, le Maître est allé visiter le temple de Lingyan avec quelques personnes qui l'accompagnaient. Le Maître a fait un certain mouvement sur leur route vers le temple quand un pratiquant taoïste, vêtu d’une robe pourpre et méditant, est apparu au bord de la route, avec ses longs cheveux blanc volant dans le vent. La mère de Xiaolei pensait qu'il était là, pour les saluer. Le Maître a dit : « Il n'est pas ici pour nous saluer. J'ai sauvé le maître de Xiaolei. Il n’est pas dans un lac de glace, mais il est à l'intérieur d'un palais de glace ». Les gens ont alors réalisé que Xiaolei n’était pas une enfant ordinaire. Sur leur chemin à la maison, Xiaolei a dit à sa mère : « Maman, maman, vous êtes mon trésor, maman ».

 

http://clearwisdom.net/emh/articles/2004/7/12/50155.html

http://www.minghui.org/mh/articles/2004/6/23/77714.html