Souvenirs des conférences du Maître à Wuhan

[Site Clartés et Sagesse]

Le Maître a visité trois fois à Wuhan après avoir présenté le Falun Gong au public en 1992, et il y a donné cinq séries de conférences de neuf jours. Beaucoup de pratiquants locaux ont eu la chance d’assister aux conférences de Loi (1). Les pratiquants se rappellent de cette période comme un moment très heureux, spécial et merveilleux. Voici quelques histoires rapportées par des pratiquants qui étaient présents. Nous espérons que d’autres pratiquants pourront écrire leurs propres expériences et témoigner ainsi de la nature magnifique de notre Maître et du Falun Dafa.

1.     Quand le Maître est venu à Wuhan donner sa deuxième série de conférences, Madame Zhang a amené son petit-fils, qui était en bas âge. Le petit garçon louchait, il n’était pas très beau à voir. Il était aussi très timide et parlait peu. Avant de quitter la maison, la grand-maman Zhang lui a dit d’être très poli s’il rencontrait le Maître. Quand les deux sont arrivés à une certaine distance de l’auditorium où devait avoir lieu la conférence, le petit s’est soudain libéré de la main de sa grand-mère et s’est précipité vers la salle. Au même instant, le Maître sortait de la voiture. Le garçon est arrivé près de lui et l’a salué en disant « Grand-papa Li ». Le Maître lui a souri et caressé la tête. Dès ce moment, les yeux de l’enfant ont cessé de loucher. Et en plus, son troisième œil s’est ouvert. Le garçon est devenu un pratiquant très beau.

2.     Une femme septuagénaire avait un dos bossu. Elle en souffrait tellement qu’elle aurait même souhaité être morte. Quand elle a assisté aux conférences de Loi, elle aurait bien voulu que le Maître s’occupe de son dos. Le Maître a dit dans ses conférences : « Certaines personnes se sont senties mal, au point de ne plus vouloir quitter leur siège, elles attendaient que je descende du podium pour venir les soigner, mais je ne l’ai pas fait » (Zhuan Falun). Après avoir entendu ça, la dame était déçue. Pourtant, elle a continué à suivre les conférences et à pratiquer les exercices. Peu à peu, elle a lâché cet attachement. Un jour, avant la fin de la série de conférences, elle est allée au parc faire les exercices avec d’autres pratiquants. Soudain, elle a senti une douleur aiguë dans le dos, puis perdu connaissance. Les autres l’ont ramenée à la maison. Etendue sur son lit, elle a vu entrer dans la chambre le corps de Loi du Maître suivi par un pratiquant. Le Maître a demandé au pratiquant de la retourner. Ensuite, elle a vu le corps de Loi du Maître réajuster son corps. Après des douleurs et des craquements, sa colonne disloquée s’est remise en place. Elle se sentait légère et détendue. Le jour suivant, elle est allée au parc faire les exercices. Les autres pratiquants lui ont touché le dos et ont réalisé qu’elle n’avait plus de bosse. Depuis lors, elle a un dos bien droit et n’a plus jamais eu de douleurs.

3.     Pendant ses stages à Wuhan, le Maître a pris plusieurs pratiquants avec lui pour aller au temple Guiyuan à Hanyang. Une fois dans le temple, le Maître était occupé à éliminer les êtres mauvais dans l’autre dimension – renards, belettes, fantômes, serpents. Alors un enfant qui accompagnait l’un des pratiquants a vu avec son troisième œil que le temple était rempli de moines tous agenouillés pour se prosterner devant le Maître. Après avoir étudié la Loi nous avons réalisé que le Maître avait sauvé tous les moines.

4.     Le pratiquant Fang Yun (nom d’emprunt), de Wuhan, a accompagné le Maître à beaucoup d’endroits. Un jour ils sont allés au Mont Wudang (2), dans la province de Hubei. Quand la voiture est arrivée à l’entrée de la montagne, Fang Yun a vu des divinités alignées partout dans la zone montagneuse. Elles étaient toutes brillantes et dorées. Elles portaient un habillement ancien, avec un casque en or et une armure en or. Un immense bouddha se tenait debout devant et tous faisaient les mêmes gestes en direction du Maître. Fang Yun a demandé au Maître ce que signifiaient ces mouvements. Le Maître a répondu que c’était une expression de bienvenue.

5.     Fang Yun a aussi accompagné le Maître à Leshan, dans le Sichuan. Quand leur bateau s’est approché du Bouddha géant (3), Fang Yun et un autre pratiquant ont vu que le Bouddha géant pleurait. Fang Yun a dit: “Maître, quand il t’a vu, il a pleuré.» Pourtant, après que le bateau ait dépassé le Bouddha géant, le Maître a dit : « Petit Fang, viens voir. » Quand ce dernier s’est retourné, il a vu que le Bouddha géant souriait. Un pratiquant a demandé : « Pourquoi est-ce que le Bouddha géant pleurerait ? » Le Maître a répondu : « Le Bouddha géant me disait que de nos jours, les gens du monde ne respectent plus le Bouddha. » Le Bouddha géant de Leshan est devenu une attraction touristique et les gens marchent dessus. Il se faisait du souci pour eux. Plus tard, les pratiquants se sont éveillés au fait que le Bouddha géant souriait parce qu’il voyait que le Maître était en train de transmettre la Loi dans le monde, et qu’ainsi l’humanité a un espoir d’être sauvée.

6.     Quand le Maître donnait son stage à Wuhan, un pratiquant et sa famille l’ont accompagné au Mont Wudang. Sur le chemin, la fille du pratiquant, qui avait un an, avait l’air très mal en point. Elle pleurait et vomissait. Le Maître l’a prise et l’a portée dans ses bras. Le bébé a immédiatement cessé de pleurer et de vomir. Elle semblait à l’aise et souriait même. Cependant, le Maître s’est mis à vomir lui-même. Le pratiquant s’est éveillé au fait que le Maître prenait sur lui tout le karma du bébé.

7.     En 1994, une pratiquante de Wuhan, avec l’aide d’une pratiquante de Pékin qu’elle n’avait jamais rencontré avant, est allée à Harbin pour assister à l’enseignement de la Loi. Elle a pris son enfant qui souffrait de graves problèmes dus à un calcul rénal. Elles se sont installées dans un hôtel. L’enfant s’était déjà endormi, mais sa mère n’avait pas sommeil. Alors elle s’est mise à lire Zhuan Falun à la lumière du crépuscule qui éclairait par la fenêtre. L’enfant a levé lentement les deux mains pour faire « Porter le Falun devant la tête » (4). La pratiquante n’était pas surprise. Elle semblait s’être éveillée à quelque chose. A Harbin, après la première leçon, l’enfant lui a tiré la main en disant : « Allons voir le Maître. » Alors elles sont allées vers le podium. Quand le Maître est passé près d’elles, les pratiquants applaudissaient. Le Maître a souri à l’enfant. Dans le bus qui les ramenait à l’hôtel, l’enfant a soudain hurlé de douleur : « Maman, j’ai la jambe engourdie, ça fait très mal. Je ne peux plus le supporter ! » En disant cela, l’enfant s’est accroupi au sol. La mère l’a relevé en hâte. Peu après, tous les symptômes ont disparu. Le lendemain, le Maître a dit dans sa leçon : « Après la conférence d’hier, beaucoup d’entre vous ont senti leur corps devenir très léger. Cependant, quelques personnes atteintes de maladies graves ont les premiers ressenti des malaises. » (Zhuan Falun, 2e leçon). En entendant cela, elle a réalisé que les symptômes de son enfant la veille étaient en fait une élimination du karma. Après la leçon, la maladie de son enfant était guérie.

Beaucoup de ces histoires qui se sont passées lors des conférences du Maître à Wuhan ont encouragé des pratiquants à devenir plus diligents sur leur chemin de validation de la Loi. Nous devons bien faire les trois choses que le Maître nous a demandé de faire et nous devons être à la hauteur des attentes que le Maître a exprimées avec sa bienveillance sans limite et sa grâce infinie.

Notes:

(1) Loi ou principes du Falun Dafa

(2) Région montagneuse très connue comme un Sanctuaire taoïste .

(3) Le Bouddha géant de Leshan: sa construction a commencé en 713, sous la dynastie Tang (618-907) et s’est terminée la dix-neuvième année du règne de l’empereur Dezong, en 803. A 71 mètres de haut, c’est la plus grande sculpture de bouddha en pierre dans le monde. Elle est située au confluent des rivières Minjiang, Dadu et Qingyi.

(4) La première des positions du deuxième exercice du Falun Gong.

Traduit de l’anglais en Suisse le 5 septembre 2004-09-06

http://clearwisdom.net/emh/articles/2004/8/25/51718.html


Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2004/8/12/81552.html