Souvenirs des conférences de Maître à Guangzhou

[Site Clartés et Sagesse]

 

 

Le Maître a guéri ma maladie de coeur

En 1989, mon magasin était très prospère. Soudain, on m’a diagnostiqué une angine de poitrine et je me suis évanoui deux fois. Afin de pouvoir vivre, j’ai fermé mon magasin. Le 21 décembre 1994, j’ai eu assez de chance pour participer à la cinquième série de conférence de la Loi à Guangzhou. Un soir, pendant la première conférence, le Maître a guéri ma maladie de coeur. Le pratiquant assis à côté de moi m’a dit « J’ai suivi le Maître et j’ai participé à huit séries de conférences. C’est la première fois que je vois le Maître guérir une maladie de coeur. Tu es prédestiné. Cultive toi bien ». A ce moment là, le Maître a fait le geste des deux mains aux pratiquants se tenant debout et leur a demandé de frapper du pied. Il a également demandé à l’autre moitié des pratiquants de se lever et de frapper du pied. Le Maître a fait un autre grand geste des deux mains. Je ne pouvais pas y croire : est-ce que la maladie que j’avais endurée pendant tant d’années était guérie ? Le temps passe vite, et cela fait dix ans que j’ai assisté à cette conférence.

 

 

Pendant la persécution la police a essayé de nous « transformer ». Ils attachaient de lourdes pierres aux corps des pratiquants et les faisaient courir. On m’a ordonné de courir en portant de lourds sacs de terre sur le dos. Ils nous frappaient quand nous ne courions pas assez vite. Même après toutes ces tortures ma maladie de coeur n’est jamais réapparue.

 

 

Maître soulage nos émotions

La série de conférence à Gangzhou s’est achevée la nuit du 28 décembre 1994. Maître nous a dit « mon visa est près ». Nous savions tous que le Maître allait voyager à travers le monde pour présenter le Falun Gong. Nous ne savions pas quand nous aurions la possibilité de le voir dans le futur. Pendant les huit jours le Maître nous a enseigné la loi universelle et a nettoyé nos corps. Au moment de se dire au revoir, tout le monde se sentait triste. Quand tous les pratiquants se sont levés pour saluer le Maître, les applaudissements étaient vraiment intenses. Le champ d’énergie et mes sentiments étaient indescriptibles en regardant le Maître marcher vers la porte. Nos coeurs battaient, et des larmes ont empli nos yeux. Le Maître semblait ne pas vouloir nous laisser dans le désarroi. Il s’est retourné et a fait les grands gestes des deux mains pour tout le monde. Les applaudissements ont ralenti, comme nous ne pouvions le retenir. Le Maître est ensuite sorti de la salle de conférence. J’ai commencé à comprendre la signification de ses grands gestes. Le Maître voulait soulager nos émotions pour nous aider à bien cultiver.

 

 

Traduit de l’anglais en Allemagne le 2 Janvier 2005

 

Version anglaise disponible à : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2004/12/29/56063.html

Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2004/12/17/91627.html