Courts récits à propos de la compassion de Maître Li

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par un pratiquant de Chine

Les symptômes d’une apoplexie disparaissent au bout de 7 jours de cultivation.

Zhiming, mon plus jeune frère a souffert d’apoplexie pendant deux ans, causée par de l’hypertension. Il n’était plus capable de se prendre en charge et si gravement atteint qu’il semblait être dans un état végétatif. Malgré les piqûres et les médicaments qu’il prenait tous les jours son état ne s’améliorait pas. Le jour ou je suis rentrée à la maison, ce fut miraculeux qu’il me reconnaisse. Il est redevenu conscient et il souriait .Nous sommes retournés ensemble dans notre petite ville à la campagne.

Le soir mon frère a écouté des cassettes de l’enseignement de Maître Li et il s’est senti très bien. Le lendemain il a commencé à étudier Zhuan Falun. Dès qu’il terminait un paragraphe il s’arrêtait pour partager ses compréhensions avec moi. Puis je lui ai montré les exercices. Par la pratique des exercices tandis qu’il étudiait le Fa, Maître compatissant purifiait le corps de son élève. Après avoir pratiqué pendant seulement une semaine il a été complètement guéri d’une maladie dont il avait souffert depuis plusieurs années. Il pouvait rouler à bicyclette et même aider les autres dans leur travail. Quiconque le voyait, disait que le Falun Gong était vraiment magnifique.

Il se levait tous les jours avant l’aube pour faire les exercices. Dans la journée il travaillait et il étudiait le Fa dès qu’il avait du temps de libre. Le soir venu il écoutait les enregistrements des leçons de Maître avec beaucoup de sérieux. Toute ma famille remerciait Maître du fond du cœur pour avoir sauvé la vie de mon frère.

Maître a repoussé la pluie

Un jour notre famille est allée aux rizières faire la récolte en nous laissant seuls, mon frère et moi, à la maison. Nous mettions le riz à sécher au soleil et quand il n’y avait rien à faire nous rentrions à l’intérieur étudier le Fa. A un certain moment nous avons constaté que le ciel se couvrait et qu’il allait pleuvoir. Un nuage énorme était suspendu au-dessus de l’aire de battage. Mon frère était tellement soucieux qu’il marchait de long en large. A ce moment-là je me suis calmé et j’ai joint les mains ensemble et j’ai demandé de l’aide au Maître. Dans mon cœur je disais : « Maître ! Ce serait tellement dommage si la récolte était emportée par la pluie. Maître, s’il vous plaît, repoussez la pluie et laissez la revenir dès que nous aurons rentré la récolte ». A l’instant même, après ces mots, j’ai entendu un grand bruit ...bang… et les nuages se sont dispersés dans toutes les directions. Au-dessus de l’aire de battage il y avait un beau soleil doré. Nous deux, la sœur et le frère, avons ramassé la récolte dans des paniers et l’avons rentrée dans la maison. Aussitôt le travail terminé, il s’est mis à pleuvoir très fort. Nous avons joints les mains et remercié Maître.

Traduit de l’anglais en France le I9 janvier 2005

http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2004/12/9/55403.html

 

Version chinoise : http://minghui.ca/mh/articles/2004/11/23/89783.html