Neuf pratiquants de Falun Gong persécutés à mort

[Site Clartés et Sagesse]

·       Mme Liu Yilin est née à Wuhan, dans la province de Hubei. Elle a appris le Falun Dafa en 1997 et très vite, toutes ses maladies (que les médecins avaient été incapables de guérir) ont tout simplement disparu. Alors que la persécution avait commencé, Mme Liu est allée à Pékin en l’an 2000 pour faire appel. Elle a été arrêtée à la gare illégalement par la police et forcée de subir un lavage de cerveau, elle a ensuite été envoyée dans un centre de détention. Elle a ainsi été détenue pendant environ dix mois au total. Après sa libération en 2001, elle a été harcelée continuellement par les autorités parce qu’elle persistait dans sa pratique du Falun Gong. Le stress de la persécution prolongée a finalement fait ressurgir toutes ses anciennes maladies, et Mme Liu est décédée le 16 mars 2005 à l’âge de 57 ans.

 

·       M. Zhang Wenge, né dans le comté de Xinbin, ville de Fushun, province de Liaoning, souffrait de nombreuses maladies dont le diabète. Après avoir appris le Falun Dafa, il a recouvré la santé. Quand la persécution a commencé en 1999, M. Zhang est allé à Pékin pour valider Falun Dafa et a été placé en centre de détention à deux reprises. La persécution qu’il y a subie l’a profondément affecté, physiquement et mentalement, et par la suite, toutes ses maladies sont réapparues. Le 18 mars 2005, il est mort à seulement 56 ans.

 

·       M. Wang Xianglin vivait dans le village de Dianxinzi, (commune de Gounaidian, comté de Qingyuan dans la province de Liaoning). Il souffrait de nombreuses maladies, mais a recouvré la santé après avoir appris le Falun Dafa en 1998. Quand la persécution a commencé, il est allé à Pékin pour dire aux gens la vérité sur le Falun Gong, mais il a été arrêté lors de son appel et détenu dans un camp de travaux forcés pendant plusieurs mois. La persécution qu’il y a subie l’a anéanti psychologiquement. Son domicile a également été saccagé par des fonctionnaires chinois. Il est mort le 13 mars 2005.

 

·       Mme Li Shulin travaillait dans la mine de charbon de la ville de Zhangjiakou, dans la province de Hebei. Elle pratiquait le Falun Dafa depuis plusieurs années et était en parfaite santé. En mai 2002 elle a été arrêtée illégalement par le vice-secrétaire du Parti et le chef du commissariat de la mine de charbon pour être envoyée à une séance de lavage de cerveau dirigée par son employeur. La violence dont elle a été victime, combinée à l’environnement sombre et humide des lieux où elle a été placée lui a causé des problèmes de santé graves, elle avait notamment du sang dans les urines. Quand elle a été libérée, son mari, qui ne pratiquait pas, lui a interdit de continuer à pratiquer. Comme un de ses reins ne fonctionnait plus, elle a dû être opérée, mais elle ne s’est jamais rétablie. Elle est morte en août 2004 à l’âge de 40 ans.

 

·       M. Ma Jianshun avait 46 ans. Il habitait au village de Dongjia (commune de Daotou, ville de Zhaoyuan dans la province de Shandong). Après le 20 juillet 1999, il est allé deux fois à Pékin pour faire appel, et a été détenu, il a dû payer des amendes et a été emprisonné à plusieurs reprises. Le 6 février 2002 (selon le calendrier lunaire chinois), il a été kidnappé et forcé d’assister à une séance de lavage de cerveau. Cette détention l’a grandement traumatisé, à la fois physiquement et mentalement. Il est mort en juin 2003.

 

·       Mme Zhang Shuxian venait du village de Desu (comté de Jianping, province de Liaoning). A 61 ans, elle restait en vie grâce aux médicaments, et ce depuis 20 ans. Elle ne pouvait pas non plus prendre soin d’elle-même. En 1997, elle a commencé à pratiquer le Falun Dafa et toutes ses maladies ont disparu. Quand la persécution a commencé, la police est allée chez elle à plusieurs reprises lui chercher des ennuis. Ils l’ont menacée et lui ont extorqué 200 yuans. Quand sa fille a été arrêtée pour la deuxième fois, elle en a été profondément traumatisée. Elle est morte le 2 février 2003 du calendrier lunaire chinois, à l’âge de 61 ans.

 

·       Mme Yu Kun avait 80 ans et vivait à la Compagnie des Bâtisseurs de Yongxin dans la ville de Guiyang (province de Guizhou). Elle souffrait d’une forme grave d’asthme et d’hypertension, mais après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1998, toutes ses maladies ont été guéries. Lorsque sa fille a été condamnée à trois ans de camp de travaux forcés pour être allée faire appel à Pékin, Mme Yu en a été grandement traumatisée. Le président de son entreprise les Bâtisseurs de Yongxin, Wu Miaolan et d’autres sont souvent allés la harceler chez elle. Le stress lui a de nouveau causé de l’asthme et de l’hypertension. Elle est morte le 5 novembre 2002.

 

·       M. Li Ziheng était un homme âgé qui avait déménagé de Taiwan en Chine en 1997 pour y vivre avec sa fille. Sa fille était pratiquante de Dafa, et il a également commencé à pratiquer lui-même. M. Li avait dépendu des médicaments pendant plus de vingt ans et avait toutes sortes de maladies chroniques. Mais après avoir pratiqué le Falun Gong pendant seulement quelques jours, il a été guéri. En 2002, la police locale a plusieurs fois harcelé M. Li. Ils ont arrêté sa fille en février 2002. Cet été-là, elle a été forcée d’assister à une séance de lavage de cerveau. Pendant ce temps, le vieil homme souffrait beaucoup de ne plus voir sa fille, il avait peur de rester seul. Il avait 81 ans quand il est mort le 18 janvier 2001.

 

·       M. Wang Yuqing avait 57 ans. Il vivait dans la ville de Harbin. Quand on lui a dit qu’il souffrait d’une maladie grave, il a appris le Falun Dafa, c’était en 1997. D’après son gendre, cette maladie était incurable, mais M. Wang s’est rétabli très rapidement grâce à une pratique sérieuse. Quand le régime de Jiang a commencé à persécuter le Falun Gong, la femme de M. Wang a eu de plus en plus peur et a tenté de l’empêcher de faire les exercices et d’étudier Dafa. Elle s’est disputée avec lui tous les jours, et a même dénoncé à la police les pratiquants qui essayaient de le contacter. Par conséquent, Wang était isolé et avait du mal à faire les exercices et à étudier la Loi. Le 1er juin 2004, il s’est effondré soudainement lors d’un voyage d’affaire à Dalian. L’hôpital a découvert qu’il souffrait d’un cancer du poumon en phase terminale. Le même jour, les jambes de Wang sont soudain devenues paralysées. L’hôpital a dit qu’aucun traitement médical n’y ferait rien, ils lui ont donné deux mois, pas plus.

Quand Wang est rentré à Harbin, il est allé voir beaucoup de médecins, mais aucun d’eux ne réussissait à le soigner. Alors il s’est rappelé du Falun Gong. Cette fois-ci sa femme a été témoin de l’effet miraculeux de Dafa ; elle a aussi été émue par la dévotion de ses compagnons de pratique qui l’ont soutenu. Wang a défié la prédiction des médecins. Sa vie a été prolongée de plus de 6 mois, mais par la suite, Wang n’a pas pu échapper aux épreuves qu’il a rencontrées, il est mort le 17 janvier 2005. La femme de Wang souffre terriblement depuis la mort de son mari. Elle pratique maintenant elle-même mais regrette profondément son comportement passé envers son mari et le fait de ne pas avoir appris le Falun Dafa plus tôt.

Traduit de l’anglais en France le 27 avril 2005 : http://clearwisdom.net/emh/articles/2005/4/23/59970.html

Version chinoise disponible sur : http://minghui.ca/mh/articles/2005/3/25/98048.html