La pratiquante Mme Li Ruiying, âgée de 54 ans, est torturée à mort

[Site Clartés et Sagesse]


Mme Li Ruiying,
une pratiquante de Falun Dafa, âgée de 54 ans, vivait dans le comté de Dingxing, province de Hebei. Parce qu’elle pratiquait le Falun Dafa solidement, Mme Li a été torturée, brutalement battue et choquée à plusieurs reprises avec des matraques électriques. Elle a été attachée pendant quatre journées complètes dans le camp de travaux forcés de la ville de Baoding et plus tard, menottée à un lit pendant quatre jours. En septembre 2004, elle a été libérée sur la caution d’un traitement médical parce qu’elle était mourante et elle est décédée le 19 décembre 2005.

Mme Li Ruiying vivait au village Nanxiaozhuang, comté de Dingxing, province de Hebei. Avant janvier 1997, lorsqu’elle a commencé à cultiver le Falun Dafa, elle était en phase finale d’un cancer à l’utérus. Sa maladie est partie, suite à son étude du Fa et de la pratique des exercices. Le Falun Dafa lui a donné une deuxième vie. Mme Li Ruiying croyait fermement au Falun Dafa alors elle est allée à Pékin pour clarifier la vérité le 25 avril 1999 et elle est retournée à Pékin pour valider le Falun Dafa le 20 juillet 1999 et le 1er octobre 1999.

En 2000, Mme Li Ruiying s’est échappée de l’emprisonnement par sa famille et elle est allée à Pékin à trois reprises pour clarifier la vérité. Parmi ces trois fois, une fois elle est allée marcher le long des railles du chemin de fer. Elle a été arrêtée et ramenée à sa ville natale chaque fois et détenue deux fois. On lui extorqué plus de vingt mille yuans.

Lorsqu’elle a été enfermée dans une classe de lavage de cerveau, elle a été emmenée au poste de police à deux reprises et n’a pas eu la permission de manger. Le policier l’a frappé au visage le premier jour et l’a menottée à une chaise pendant une journée entière. La deuxième journée, les policiers l’ont menottée à deux fenêtres, ce qui tirait sur ses bras de chaque côté et elle a été placée sous le soleil ardent pendant 7 ou 8 heures. Seulement après s’être évanouie à cause de la douleur extrême les policiers lui ont permis de s’étendre.

Une fois Mme Li Ruiying a fait les exercices de Falun Dafa, alors les gardiens l’ont menottée à deux gros arbres et ont ensuite battu le bas de son corps avec un bâton. En 2001, son mari l’a brutalement battue parce qu’elle conservait sa croyancei et il l’a fait interné à l’hôpital psychiatrique de la ville de Baoding.

En 2003, Mme Li Ruiying a été arrêtée par la police locale parce qu’elle affichait des documents clarifiant la vérité. Elle a été brutalement battue et électrocutée avec des matraques électriques dans le poste de police local. Elle a crié : « Le Falun Dafa est bon! » Le policier a ensuite fourré des bas sales dans sa bouche et lui a fait tomber plus d’une dizaine de ses dents. Elle a été plus tard condamnée à deux ans de travaux forcés dans le camp de travaux forcés de la ville de Baoding.

En 2004, tandis qu’elle était dans le camp de travaux forcés de Baoding, les gardiens ont attaché ses quatre membres à une chaise pendant quatre jours entiers mais elle refusait encore d’abandonner sa croyance. Elle a ensuite été torturée avec la formule « se pencher contre un grand panneau » (1) pendant quatre jours. Elle a reçu des injections forcées de drogues, on l’a gavée de force et fait des injections intraveineuses. Tandis qu’elle devait souffrir une injection intraveineuse, le gardien Liu Ziwei la battait et la choquait.

Mme Li Ruiying a été torturée jusqu’à ce qu’elle soit près de mourir dans le camp de travail et elle a été libérée sous la caution d’un traitement médical en septembre 2004. Comme elle était sévèrement blessée mentalement et physiquement, elle a eu une défaillance cardiaque et elle est morte le 19 décembre 2005.

Mme Zhou Cuihua, une autre pratiquante de Falun Dafa, âgée de 60 ans, vivait aussi au village Nanxiaozhuang dans le comté de Dingxig. Elle est allée à Pékin à deux reprises pour valider la droiture de Falun Dafa en 2000 et elle a été arrêtée et ramenée, détenue au bureau du gouvernement du village, battue et on lui a exhorté cinq mille yuans. Elle est morte le 8 janvier 2004.

Le Centre de lavage de cerveau Liyuzhuang est situé dans le canton Dingxing et c’est la tanière du mal pour torturer les pratiquants de Falun Gong. Il y a une chambre sur le côté Ouest équipée avec des matraques électriques, des bâtons de caoutchouc, des menottes et d’épaisses chaînes de métal pendant aux poutres. La pratiquante de Falun Dafa Mme Xiong Fengxia de la rue Guchengsan, comté de Dingxing, a été battue à mort à la mi-octobre 2002 tandis qu’elle était suspendue aux chaînes d’acier dans cette chambre.

Le chef du bureau 610 du PCC du Comté Dingxing, Shi Tianyuan (Homme), 86-312-6928079 (Bureau), 86-312-6963067 (Maison)
Le chef du département de police du comté de Dingxing,Tan Shuping (Homme), 86-312-6925118 (Bureau), 86-13803120668 (Portable)
Centre de détention du comté de Dingxing, 86-312-6958927, Centre de détention policière, 86-312-6958174
Secrétaire du PCC du comté de Boye (anciennement le Secrétaire du PCC du comté de Dingxing) Xiao Zhanle (Homme), 86-312-8719618 (Bureau), 86-13503380338 (Portable)
Secrétaire du PCC du comté de Dingxing actuellement, Wang Lin (Homme), 86-312-6929522 (Bureau), 86-312-3024284 (Maison), 86-13703223818 (Portable)
Secrétaire adjoint du PCC du comté de Dinxing, Hao Guochi, 86-312-6923069 (Bureau), 86-311-7824055 (Maison), 86-13803268080 (Portable)
Camp de travaux forcés de la ville de Baoding, 86-312-2191039, or 86-312-2191000
Directeur Yu Yanping (Homme), 86-312-2191001, ou 86-312-2127180, ou 86-312-3051998
Directeur du PCC, Zhang Junfu (Homme), 86-312-2191002, ou 86-312-2139699, ou 86-13903369665 (Portable)
Secrétaire de la discipline Guo Mingli (Homme), 86-312-2191006, ou 86-312-2129080
Directeur adjoint Wang Huaicheng (Homme), 86-312-2191003, ou 86-312-2129022, ou 86-13903225295 (Portable)
Directeur adjoint Yin Lixin (Homme), 86-312-2191004, ou 86-312-2112119, ou 86-1393326199 (Portable)
Directeur adjoint Zhang Weiran (sexe inconnu), 86-312-2191005, ou 86-312-2118833
Gardienne des femmes, 86-312-2191039
Gardienne Li Xiuqin (Femme), Chef du PCC Yan Qingfen (Femme), Chef de filiale Xin Haili (Femme)
Gardienne Liu Juhui, Bai Jie (Femme), Chen Na (Femme), Liu Ziwei (Femme), Chen Yajuan (Femme), Zhu Man (Femme), Zhang Hong (Femme), Zhang Guohong (Femme)
Premier gardien du camp de travail de la ville de Baoding, 86-312-2191021
Premier gardien Li Dayong (Homme), Chef du PCC Liu Yuesheng (Homme), gardien adjoint Liu Jian (Homme), chef adjoint du PCC Ru Jixiang (Homme), chefs de filiale (hommes) Liu Qingyong, Song Yapeng, Zhang Qian, Li Liang, Wang Shaofei, Wang Lei, Wen Jainwei, Liu Ziwei.

note: (1) « Se pencher contre un grand panneau » : Les pratiquants sont attachés tout étendu sur un lit et aussi dans d’autres positions fixes pendant de longues périodes. Le manque de circulation cause parfois aux pratiquants des handicaps.


Traduit au Canada le 13 février 2006 de :

Version anglaise : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/2/9/69804.html

Version chinoise : http://minghui.ca/mh/articles/2006/2/6/120209.html