Quelques souvenirs des enseignements du Maitre et des démonstrations des exercices

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par Gui Zhen, un disciple de Dafa en Chine continentale

L’article: “Enregistrer les détails de la propagation de l’enseignement de la Loi et de la pratique de Maître dans le monde ” a été publié dans le volume 218 du “Minghui hebdomadaire”. Cela m'a rappelé certaines choses.

J’ai eu la chance d'assister au troisième séminaire donné par Maître le 15 août 1993 dans la ville de Guiyang. Lorsqu’il a enseigné le cinquième exercice, Maître nous a montré lui-même l’exercice puis il a demandé à un disciple de l’aider pour nous apprendre. Lorsque le Maître nous a montré comment faire les exercices, il a enlevé ses chaussures, s’est assis sur la table et a arrangé les chaussures sur le sol avec un pied pour que les deux chaussures soient placées devant et qu’elles soient bien rangées. Je l’ai vu et je me souviens que cela m’avait frappé, pensant que Maître était vraiment remarquable. Pendant la dernière session, Maître montra Les Grands Gestes de Main aux étudiants et rangea aussi ses chaussures avec soin et alignées. Le Maître nous enseignait ce qu’il fallait faire avec ses propres actes, ce qui m'a touchée profondément. Dans l’article " Le Saint" (Points essentiels pour un avancement diligent), Maître a dit :

“Quelqu’un s’acquitte des décrets du Ciel dans ce monde et au Ciel, il est d’une grande vertu et a bon cœur, de hautes aspirations occupent son esprit et son cœur mais il s’astreint aussi aux formalités, connaît bien les principes de la Loi et peut dissiper les illusions, en faisant du bien au monde et en sauvant l’homme il enrichit naturellement ses mérites. »

Maître enseigna la Loi à Dongying, province de Shandong le deuxième soir de la nouvelle année chinoise en 1994. Pendant la journée, il alla dans différents endroits pour donner enseigner et faire des démonstrations des exercices. J’eu la chance d’y participer. Je suis arrivé dans la salle de conférence avec mon frère et une autre personne. Comme nous étions arrivés tôt, il n’y avait pas beaucoup de gens. Peu de temps après que nous nous soyons assis, de plus en plus de gens arrivèrent. Lorsque Maître commença à parler, la salle de conférence était pleine et beaucoup se tenaient debout. À peu près 10 minutes avant l'enseignement du Maître, je pensais que ce serait la bonne occasion pour rencontrer le Maître et parler un petit peu car je ne voulais pas manquer cette opportunité de millions d’années. Je me précipitai à l’entrée de devant et venant de la porte de la salle de conférence Maître se dirigea vers moi. J'ai parlé un petit peu avec le Maître puis Il a regardé sa montre et signalé que c’était l’heure. Il a marché en direction des toilettes et est rentré dans la salle de conférence. Avant que je rejoigne mon siège, Maître était déjà sur le podium. J’étais très surpris : Est-ce que Maître n’était il pas juste à l’instant dans le hall de conférence ? Je fus tellement surpris de le voir aussi vite sur le podium.

Quand Maître enseignait la Loi alors, il avait l’air d’avoir seulement une vingtaine d’années. Il a enduré beaucoup d’épreuves en propageant la pratique et il a dû faire beaucoup de choses par lui-même, dont mettre en place une exposition de photos, promouvoir la pratique et dessiner des images du Falun. Un compagnon de pratique a dit qu’une fois avant un repas, ils demandèrent aux pratiquants qui voyageaient avec Maître ce qu’ils voulaient manger. Un pratiquant a dit : " N’importe quoi sauf des nouilles instantanées. " Apparemment Maître et les pratiquants avaient mangé des nouilles instantanées à la plupart des repas. Même en me rappelant cela aujourd’hui, je suis désolé pour les épreuves que Maître a endurées.


Publié le 24 juin, 2006

Version chinoise disponible à : http://www.minghui.ca/mh/articles/2006/6/27/131383.html

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/7/9/75263.html

Retour