Souvenirs que je garde des conférences de Maître

[Site Clartés et Sagesse]

Notre grand Maître est venu personnellement à Guangzhou tenir la quatrième conférence de Falun Gong, j’ai eu la chance d’y assister. Plus de 4’000 personnes y ont assisté, c’était du 6 au 13 janvier 1994.

L’événement était inoubliable. La première chose que j’ai sentie, c’est mon état d’esprit qui s’est amélioré après avoir écouté les conférences de Maître. Le premier jour, tout le monde devait avoir une place, mais beaucoup de pratiquants se sont battus pour rentrer dans la salle de conférence et ont beaucoup perturbé l’organisation, la situation était assez chaotique. Mais le lendemain et le surlendemain, tout a changé radicalement. Les gens gardaient les yeux grands ouverts pendant la conférence pour ne pas manquer une seule parole. Tous les yeux étaient fixés sur Maître et tout le monde avait une attitude solennelle et respectueuse. Beaucoup de gens étaient si touchés qu’ils avaient les larmes aux yeux, je n’y ai pas fait exception.

Une des choses dont je me souviens le mieux, c’est quand Maître a dit que notre squelette dans les autres dimensions semblait être fait d’os noirs, j’ai senti que Maître faisait tout spécialement référence à moi. D’autres ont senti la même chose parce que nous avions plein de problèmes de santé. Nos corps étaient tout noirs et contenaient de grandes quantités de karma. Quand Maître a parlé du circuit céleste, nous avons tous senti que c’était quelque chose d’extraordinaire qui sortait de ce monde, et pourtant Maître disait que ce n’était pas rare. Au cours de la conférence, nous avons aussi senti que ce que nous avions entendu était très profond et incomparable, et pourtant Maître a ajouté que ce n’était pas inhabituel. Nous avons tous ri et étions très enthousiastes.

Dans Zhuan Falun, Maître dit :

« A votre travail, dans la société, des gens diront peut-être que vous êtes mauvais, mais il n’est pas sûr que vous le soyez vraiment ; d’autres diront que vous êtes bon mais vous ne l’êtes pas forcément. »

J’ai réalisé quelque chose d’important : ce que disent les gens ordinaires est limité à leur univers très limité et très étroit, leur point de vue personnel, c’est une perspective basée sur la défense de soi.

Alors j’ai écouté Maître parler des liens entre « la perte et le gain, » et la rétribution karmique. Résultat, j’ai défait tous les nœuds de rancœur et de haine en moi, j’ai compris la relation prédestinée qui existe entre tous les éléments environnants et moi-même. Toutes les dettes que j’ai accumulées durant mes vies antérieures, elles doivent être remboursées car c’est la loi de l’univers. J’étais convaincue que la loi de l’univers était tout à fait juste.

J’étais convaincue par chaque phrase de Maître et n’avais aucun doute. J’ai cru tout ce que Maître a dit. Après plusieurs jours, j’ai vraiment beaucoup obtenu de ces conférences et j’ai défait des dizaines de millions de nœuds dans mon cœur. Certaines boucles dures et obstinées se sont soudainement ouvertes en craquant. J’étais si enthousiaste, des larmes me venaient aux yeux tous les jours. Je savais que ce que je venais d’obtenir était quelque chose que l’on ne peut absolument pas obtenir en mendiant. Pour la première fois, je sentais ce que c’est que ne pas avoir de maladie.

Je suis allée assister à la conférence de Maître à Zhengzhou, dans la Province de Henan en 1994. Ce dont je me souviens le mieux lors de cette conférence, c’est que j’étais à la fin de la file d’attente pour l’inscription au logement. Que je me suis baissée pour prendre mon bagage et monter à l’étage, j’ai vu une liasse de billets près de mon pied. Je me suis dépêchée de la ramasser pour aller au début de la file demander qui l’avait perdue. C’était en fait les yuans de M. Wu, un ancien pratiquant de la région.

Je me souviens aussi qu’une pratiquante avait un problème de possession par des esprits. Nous étions l’une à côté de l’autre à la conférence, son corps se balançait d’avant en arrière. Quand Maître parlait de la possession par des esprits ou des animaux, j’ai vu qu’il a regardé cette pratiquante et elle a cessé de se balancer sur le champ.

Je me souviens aussi qu’un jour, le temps était au beau fixe au début. Puis soudainement un vent violent s’est levé, une pluie battante a commencé à tomber, et même une tornade et de gros grêlons. La pluie torrentielle tombait comme si quelqu’un versait des seaux d’eau. La tempête déracinait les arbres et aspirait les débris du sol vers le ciel où ils restaient pendant longtemps. J’ai même entendu que des fermes avaient été endommagées suite à la tempête, des gens ont dit qu’ils n’avaient jamais vu de tempête aussi violente dans la région. Le courant électrique a manqué dans la salle de conférence, il faisait tout noir à l’intérieur. On pouvait voir les éléments se déchaîner, le vent projeter sous le toit des grêles qui tombaient près du podium où se trouvait Maître. Plusieurs fenêtres ont même été brisées, le vent s’engouffrait à l’intérieur de la salle de conférence. Les gens assis près des fenêtres ne pouvaient plus rester assis sans bouger. Alors Maître a cessé de tolérer les démons qui interféraient. Les pratiquants assis à l’avant ont vu Maître faire de grands gestes. Il a attrapé le démon qui interférait dans sa main pour le réduire à un minuscule point. Maître l’a ensuite placé dans une bouteille d’eau et a fermé le bouchon. Aussitôt, la pluie, le vent violent, et les grêlons ont cessé et le soleil est revenu.

Au tout début de la première conférence, Maître a dit aux pratiquants : « Vous êtes venus de loin pour assister à cette conférence, (il y avait très peu de pratiquants de la région). Je ne voulais pas vous faire payer du tout. Mais la dépense était très élevée, et ils nous font payer 2,000 yuans par jour pour la location de la salle... (Je ne me souviens pas exactement ce que Maître a dit). En plus ils nous imposent d’autres frais (Maître ne pouvait pas se souvenir des différents frais), donc nous devons vous demander de participer un peu. (Chaque pratiquant a payé seulement 30 yuans, l’équivalent de $4 Euros). » Maître a tant de compassion, comme notre père, il avait pitié de nous. Nous avons tous pleuré.

Le 15 juillet 1994, Maître est venu sur un site de la ville de Chenzhou appelé « Trois Dieux, Cinq Bouddhas » pour donner une conférence. C’était un événement magnifique et plein de joie pour la Terre des Bouddhas à Chenzhou. La conférence se tenait à la salle de volley-ball pour femmes de Chenzhou. 900 personnes y assistaient. A cause des problèmes de transports, cette conférence n’a pas été annoncée aux gens qui étaient loin de cette salle de sports. Maître a dit que s’il y avait trop de gens qui assistaient à cette conférence, il serait difficile pour beaucoup de rejoindre leur domicile le soir et cela constituerait une gêne pour leur travail.

Je me souviens que durant la première conférence dispensée par Maître, je me suis demandé pourquoi le volume des micros n’était pas bien réglé, le son n’était pas excellent. Maître a aussitôt dit : « comment ça va, est-ce que vous entendez ? » Pendant que Maître a parlé, le son est revenu à la normale. Je voyais que Maître savait ce que chacun pensait. De nouveau il pleuvait beaucoup. Quand un pratiquant a ramené un parapluie pour Maître, Maître a dit : « Avez-vous déjà vu un Maître de qigong avec un parapluie ? »

La pluie ne touchait pas Maître, ni le pratiquant qui était à côté de Lui. Un soir, j’écoutais, la tête penchée, soudain j’ai senti que Maître me parlait directement, « Certaines personnes ont beaucoup bénéficié, elle avait beaucoup de maladies, et maintenant toutes ses maladies ont refait surface, parce que nous devons les éradiquer à la racine. » Oui, comme Maître a dit : J’ai tant obtenu.

Maître est resté à Chenzhou quatre jours, la conférence était presque terminée. Les pratiquants qui avaient aidé à préparer la conférence ont dit à l’organisateur : « Notre Maître n’a rien mangé. Chaque fois que nous envoyions du riz, on nous le retournait intact. » Maître n’essayait pas de faire du relationnel avec les autorités locales comme le faisaient les autres maître de qigong. Maître était proche des réalités, je l’ai souvent vu serrer la main d’anciens pratiquants. Quand un pratiquant a aidé Maître pour son billet de train vers Guangzhou, Maître était si gentil, il l’a remercié plusieurs fois. Maître était plein de compassion envers tous les êtres et traitait tout le monde de manière affable. Il montrait l’exemple par ses actions et son comportement. Quand nous avons raccompagné Maître, Il a dîné avec nous. Je savais que Maître souhaitait du bien à chacun et le portait dans Son cœur, les pratiquants le sentaient vraiment. Nous étions tous reconnaissants et très joyeux quand nous dînions avec Maître.

Quand Maître a quitté Chenzhou nous l’avons accompagné à la gare. Maître a envoyé quelqu’un pour nous amener de la pastèque après nous avoir quittés à la gare. La pastèque semblait entière et pas découpée, mais elle était en fait déjà coupée, toute prête, chacun de nous a eu exactement une part. Maître est monté dans le train, qui s’est éloigné de la gare. Nous sommes restés là, sans bouger en regardant le train partir. Nous savions que nous devions chérir cette opportunité qui n’arrive qu’une fois en mille ans. Nous continuons de notre mieux à nous cultiver et faisons le maximum pour retourner dans notre vraie maison en suivant Maître.

En décembre 1994, la cinquième conférence de Falun Gong s’est tenue à Guangzhou et 6,000 personnes y ont assisté. Quand notre Maître est apparu dans la salle de conférence, le public l’a accueilli avec une foule d’applaudissements retentissants. Quand notre Maître compatissant nous a fait signe de nous asseoir, les 6,000 se sont immédiatement assis comme un seul corps. Le soin et la compassion que Maître prodiguait ont fait pleurer beaucoup d’entre nous, quelqu’un a même pleuré tout haut.

Parce que tant de personnes assistaient à la conférence, il y en avait plusieurs centaines à l’extérieur qui n’avaient pas pu obtenir de billet, mais ils ne voulaient pas partir. Maître et les membres de l’équipe d’organisation de la conférence ont trouvé un moyen technique vidéo en simultané pour que les gens à l’extérieur puissent voir et entendre la conférence de Maître. Après la première conférence, tous les pratiquants de Pékin ont laissé leurs sièges au profit de ceux qui étaient dehors, et ils sont allés regarder la vidéo dehors. Si leur xinxing n’avait pas été suffisamment élevé, cela n’aurait pas été possible, puisque tout le monde voulait voir Maître. En plus, ils se sont préparés avant la deuxième conférence, et l’ont fait discrètement, ainsi la conférence n’en a pas été perturbée du tout. Tout le monde a été touché par leur gentillesse.

Ensuite, beaucoup de pratiquants de Dafa ont aidé les pratiquants qui avaient des problèmes financiers pour le logement et les repas. Ils ont donné de l’argent à ceux qui étaient pauvres. Un autre pratiquant m’a dit qu’il y avait un pratiquant dont deux proches étaient gravement malades et alités en permanence. Ce pratiquant avait déjà dépensé le peu d’argent qu’il avait, il dormait dans la rue, mangeait très peu et buvait de l’eau du robinet. Quand on a appris dans quelle situation il était, on a écrit une note à Maître. Maître l’a lue durant la conférence et a dit à la fin : « les deux proches de ce pratiquant sont maintenant guéris. » Après les conférences, ce pratiquant est rentré pour trouver ces deux membres de sa famille en pleine forme. Il leur a demandé ce qui les avait guéris. Ils ont répondu qu’un jour un immense falun était apparu et avait tourné dans la pièce. Les deux se sont levés en même temps et tous les deux ont eu envie de manger. Ils ont pu se lever du lit, ont commencé à marcher et à prendre soin d’eux. D’après leur récit, ce moment correspond à celui où Maître a annoncé que ces malades étaient guéris. Ce jour là, Maître a purifié leur corps et les a débarrassés de toutes les mauvaises choses en même temps. C’est pourquoi beaucoup de gens ont pleuré en voyant Maître, parce que Maître résolvait les problèmes énormes que l’on ne pouvait absolument pas régler pendant toute une vie et ce, sans que l’on s’en aperçoive. Maître portait les souffrances et les patients étaient guéris.

Je fais partie de ces patients. L’une des vertèbres de mon dos pointait et personne ne pouvait m’aider. J’ai enduré aussi longtemps que je peux me souvenir. Je n’avais pas assez d’argent pour me faire soigner. Mais ce problème de vertèbre a disparu après que j’aie vu Maître. C’est comme Maître a dit :

« Quand vous enlevez cette chose à une personne, vous constaterez que de ce côté-ci il n’y a plus rien sur le corps. »

Un soir après la conférence, de nombreux pratiquants sont allés sur la terrasse du toit. Un jeune pratiquant a crié : « On voit Maître Li dans le ciel, il est assis en lotus. » la scène a duré près de vingt minutes avant de disparaître. Je n’y étais pas, je l’ai juste entendu dire. Mais une des personnes que je connais à Chenzhou en a été témoin.

Ma voisine de chambre était venue de Shenzhen. Elle avait apporté un nouveau réveil. Avant de rentrer, je lui ai dit que j’aimais beaucoup son réveil, il était précis et joli. En entendant cela, elle a insisté pour me le donner, j’ai accepté et l’ai ramené chez moi. Entre temps, je lui ai dit que je n’avais pas d’argent du tout, mais c’était un mensonge. J’ai pensé qu’en disant cela, on ne me demanderait pas de payer. Mais le réveil a cessé de fonctionner dès que je suis rentrée à la maison. Il n’a pas pu être réparé, c’est devenu un objet inutile. C’est ainsi que j’ai réalisé que le xiulian est très sérieux. Le fait de vouloir posséder les affaires des autres est un attachement.

Durant cette conférence, Maître a réglé le problème de possession dont souffraient de nombreux pratiquants. Un pratiquant était possédé en permanence, elle menait une vie misérable. Il était évident qu’elle était contrôlée par un esprit animal, mais il n’y avait rien à faire. Elle s’est agenouillée devant des pratiquants en leur demandant de lui apprendre le Falun Gong. Ils l’ont amenée à la conférence de Guangzhou. Suite à cela, elle a complètement été guérie de ce terrible état.

J’ai aussi entendu l’histoire de ce pratiquant que Maître a emmené au restaurant. Ce pratiquant n’a plus jamais gaspillé la nourriture après, il avait appris toute la valeur que cela a. Il a aussi raconté aussi comment Maître a fait des achats dans un magasin. Il a dit que Maître enseignait en montrant l’exemple et que Maître était responsable envers la société et les gens. Dans chaque situation, Maître nous a enseigné à élever notre vertu, être des personnes de bien, prêter attention au de et être aimable envers les autres, tolérant, indulgent et plein de considération, regarder en soi pour identifier nos faiblesses. Ce sont toutes des manifestations de la nature de Bouddha. Maître a passé tout son temps soit à donner des conférences ou à voyager vers d’autres lieux de conférences. Comme Maître dit :

« La compassion peut faire fondre le ciel et la terre en printemps

Les pensées droites peuvent sauver les gens de ce monde »

(La Loi rectifie l'Univers)

12 juin 2006


Traduit de l’anglais le 23 juillet 2006

 

Version chinoise disponible à l’adresse : http://www.minghui.org/mh/articles/2006/6/14/130342.html

Version anglaise disponible à l’adresse : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/7/18/75632.html