Retour sur quelques incidents quand le Maître enseignait la Loi en Chine

[Site Clartés et Sagesse]


Maître Li était si occupé qu’il n’avait aucun temps de libre

Quand le Maître a commencé à enseigner la Loi la première fois en Chine continentale, il y avait des résistances et des difficultés de différentes sortes. Le Maître prenait soin personnellement des nombreuses petites et grandes tâches, comme entrer en contact avec l'unité qui organisait les classes de conférences de la Loi ou l'Association locale de recherches de Qigong, faire éditer et faire imprimer des livres de Dafa, etc. Quand le premier de livre de Dafa, le Falun Gong de Chine devait être publié, beaucoup d'éditeurs avaient été contactés mais aucun d'eux n'avait voulu le publier. Un éditeur a finalement accepté de l'éditer. Cependant le manuscrit avait été changé en grande partie par l’éditeur. Par la suite, le Maître a dit à quelqu’un de son personnel de s’asseoir à côté du dactylographe de l'éditeur pour s'assurer que chaque mot qui avait été changé par l’éditeur soit corrigé et remplacé par le mot d’origine.

Maître a conçu la page couverture pour cette édition du livre, et la musique des exercices a été choisie, commandée et enregistrée par le Maître lui-même. Quand les bandes de la musique des exercices et que les vidéos d’enseignement des exercices ont été faites, on a demandé à quelques-uns pour aider à les reproduire dans leur temps libre parce qu’on n’avait pas assez d’argent. Comme nous n’étions pas très expérimenté, la bande a été révisée plusieurs fois. Maître a toujours soigneusement et patiemment coopéré avec le personnel pour la production des bandes et ne se plaignait jamais. À ce moment-là Maître a dit à quelques pratiquants avec émotion : « Maître est si occupé qu'il n'a aucun temps libre. »

Lorsque l’énergie revient à son corps, Maître se sentait très fatigué

Chaque fois avant les classes de Falun Gong, le Maître émettait une grande quantité d'énergie et un grand Falun pour installer le champ. Maître envoyait aussi beaucoup de petits Falun pour nettoyer et ajuster les corps des pratiquants. Le Corps de la Loi de Maître accomplissait lui aussi beaucoup de choses pour les pratiquants. Lorsque l’énergie revenait, elle était contaminée et devait être purifiée. Maître nous a dit que lorsque l’énergie lui revenait à Son corps, Il se sentait très fatigué. Je me suis senti très triste quand j’ai entendu ceci parce que Maître menait une vie difficile et Il se dévouait tellement pour nous.

Maître lisait tous les articles de partage d’expériences des pratiquants

Le Maître a une grande sagesse sans limite et Il n'utilise jamais de manuscrit quand il donne des conférences. Ce qu'il dit est coulant et bien-structuré. En enseignant la Loi, en ces jours-là, il parlait en accord avec les différentes capacités de compréhension des pratiquants afin de les aider à comprendre et à être capables de vraiment obtenir le Dafa. Il accordait une attention toute particulière aux activités de penser des pratiquants. Parfois le Maître cessait soudainement de parler et expliquait les questions que les pratiquants ne pouvaient pas comprendre.

Durant une certaine période, le Maître a demeuré chez un pratiquant. À l'intérieur de la chambre il n'y avait rien d’autre qu’un bureau et un panier sur le dessus. Le panier contenait des articles de partage d’expériences que les pratiquants avaient écrits. Le Maître accordait beaucoup d’attention aux états de cultivation des pratiquants et Il lisait tous les articles de partage d’expériences. Quand son horaire du temps était limitée, Maître lisait les articles à bord du train en route pour des classes dans différentes villes. Des livres de Dafa étaient publiés en même temps qu’ils étaient révisés par le Maître sur ses voyages en train. Le Maître prenait un soin minutieux énorme dans tout ce qu’il faisait pour nous.

Pendant une classe de conférence de la Loi, le Maître a voulu ajuster davantage le corps des pratiquants et a demandé aux pratiquants de frapper leurs pieds ensemble. Certains ne pouvaient pas attendre et ils ont commencé immédiatement à frapper leurs pieds, alors le Maître a dû demander à tous de recommencer encore. Maître a dit si vous étiez aussi empressés pour étudier Dafa, vous vous sentiriez très heureux. Le soir, quand nous sommes sortis de la classe de conférence de la Loi, chaque pratiquant se sentait léger comme jamais auparavant.

Quelques pratiquants n'ont pas pris un chemin juste - Maître était tellement affligé qu'il ne peut pas dormir pendant toute la nuit

Pendant son premier stage quand le Maître enseignait Dafa, deux pratiquants avaient l'habitude de suivre Maître et Maître leur a donné beaucoup d'aide dans leurs vies. Plus tard, ils ont trahi le Maître et ont amené quelques personnes à faire des guérisons et à faire de l’argent. Le Maître s’est senti si affligé qu’Il n’a pas pu dormir pendant toute la nuit. Plus tard, tous deux ont attiré la possession par des esprits quand ils ont essayé de guérir des maladies. Une fois, l’un d’eux a vu le Maître et s’est écrié : « Maître ». Maître Li lui a enlevé l’esprit de possession de son corps. Après le début de la persécution, ces deux personnes ont même attaqué le Maître à la télévision.

Les forces anciennes avaient arrangé qu’un autre pratiquant soit un démon qui endommagerait Dafa, mais lui-même ne le savait pas. Maître l'a aidé à prendre le chemin de la cultivation, lui a fait confiance et lui a créé l'occasion d’établir sa vertu majestueuse. Il avait une vie difficile et le Maître l'a également aidé à résoudre ses grands soucis dans sa vie.

Le Maître a enlevé mes maladies sans même dire un mot

Pendant le salon de l'Expo orientale sur la santé en 1993, j'étais debout près du kiosque de Falun Gong. J’ai senti une légère douleur dans le bas de mon abdomen à gauche et je ne pouvais même plus me tenir debout, mais j’essayais de mon mieux de restreindre cela et je ne montrais aucune expression sur mon visage. À ce moment-là Maître est venu vers moi et Il a dit tout doucement : « Vous pouvez vous aussi aller vous asseoir là avec eux (en se référant au personnel de volontaires du Falun Gong) ». Je suis allé là et je ne voyais aucun siège de libre, donc je ne me suis pas assis. Mais après un temps, ma douleur est disparue et je n’ai jamais ressenti de douleur depuis. Maître a enlevé mes maladies sans dire même un seul mot.

Dans la classe de la conférence de la Loi, Maître nous a dit de penser à une maladie d’un de nos proches. J'ai pensé aux mains de mon père. Les mains de mon père tremblaient depuis de nombreuses d’années, mais après cette classe, les mains de mon père n’ont plus jamais tremblé.

Une photo n’attendait pas l’autre, peu importe combien de temps cela pouvait prendre

Pendant l'exposition de santé, un membre du personnel qui suivait le Maître avait entendu dire qu'un nouveau membre du personnel voulait avoir une photo avec le Maître et il a dit doucement : « Je travaille ici depuis si longtemps et je n’ai jamais eu la chance d’avoir une photo de prise avec le Maître. Lui, il pense même à prendre une photo avec le Maître »

Après un certain temps Maître qui revenait d’un endroit très éloigné, a dit : « Prenons une photo ensemble » ainsi plusieurs photos du Maître et des membres du personnel ont été prises sur-le-champ. Des personnes au cœur chaleureux qui aidaient les pratiquants à cuisiner et à livrer la nourriture voulaient aussi avoir des photos prises avec le Maître, mais elles se sentaient trop timides pour le demander. Quand le Maître l’apprit, Il a offert qu’on LE prenne en photo avec eux, satisfaisant ainsi leurs désirs.

À la fin de l'exposition de santé, Maître a voulu remercier les pratiquants et ces personnes chaleureuses qui étaient venus pour aider et Il les a tous invités à dîner ensemble. Les pratiquants qui ont organisé le dîner ont trouvé un restaurant tranquille voisin du salon de l’expo de la santé. Le dîner se composait d’un plat chaud avec de l’agneau et du chou chinois (le plat chaud est un met chinois typique qui contient habituellement une soupe chaude avec différentes épices et différentes sortes viande tranchées minces et des légumes) et nous avons été invités à commander quelque chose d’autre pour aller avec. J'ai été assez « audacieux » pour commander des boulettes (dumplings) mais j’ai constaté que tous les autres pratiquants avaient tous commandé des nouilles, ainsi j'ai immédiatement décommandé les dumplings. Chacun a apprécié le dîner et quand nous avons eu fini de manger, le Maître est venu, ainsi notre attention s’est toute concentrée sur lui. Même les manières de manger à table du Maître étaient gracieuses, exceptionnellement raffinées, et incomparablement belles.

Avant même que le Maître ne se lève les gens se poussaient impatiemment vers lui, lui demandant une photo avec eux. Les photos n’attendaient pas l’autre et je ne sais combien de temps cela a pris en tout. Maître les regardait tous avec compassion et les laissait prendre des photos. Les paroles ne peuvent exprimer combien Il était paisible et magnifique.

Ces photos ont été changées par le parti communiste chinois et utilisées pour attaquer Dafa. Il semble que toutes les sentimentalités des pratiquants ont été écartées.

Quand le Maître a propagé Dafa en Chine continentale, il nous a laissé d’innombrables grands et glorieux exemples et accomplissements. Ce qui précède ne sont que quelques incidents que je connais. Nous ne saurons jamais et ne serons jamais capables de savoir combien de souffrances le Maître a enduré pour les êtres vivants.

 


Traduit de l'anglais au Canada le 7 septembre 2006

 
Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2006/8/10/135250.html

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/9/7/77729.html