Souvenirs de mes journées auprès du Maître

 

[Site Clartés et Sagesse]

 

 

J’ai eu l’honneur d’assister aux classes de Falun Dafa enseignées par le Maître dans la ville de Yanji, le 20 août 1994. J’ai personnellement fait l’expérimence et j’ai été témoin des miracles de Dafa lors de la classe. Bien que je sois passé par des périodes de tourments au cours des dix dernières années passées, j’ai toujours été diligent envers le Maître et Dafa et je n’ai jamais été ébranlé. Ici, j’aimerais partager quelques courtes histoires avec vous tous, qui pourront peut-être aider les camarades pratiquants qui ont encore des doutes à propos de Dafa.

 

1. Les verrues de mes mains ont disparu

Avant de suivre les conférences de Dafa, j’avais sept ou huit verrues sur les mains. Les plus grandes étaient aussi grosses que des haricots mungos. De temps à autre, quand l’extrémité se transformait en durillon, certaines éclataient. Un simple contact pouvait être très douloureux et causer un saignement. J’ai essayé les guérisseurs de rues se spécialisant dans les verrues, les docteurs dans les hôpitaux, mais aucun d’eux n’a fonctionné avec succès. Ensuite, je suis allé voir un médecin local très prestigieux de médecine traditionnelle chinoise, il m’a dit que ce genre de problème était vraiment coriace. Dans le langage médical occidental on appelle cela la « névrite », c’est un problème des os et des muscles. Il m’a donc donné une ordonnance pour les nettoyer; c’était vraiment pénible et l’effet n’a pas été apparent.

Cependant, lors de la deuxième journée, Maître a nettoyé nos corps pendant les conférences de Yanji. Les verrues ont complètement disparu, il ne restait même plus de cicatrices. C’était vraiment miraculeux.

2. Des yeux flous voient soudainement la lumière d’un signe de la main

Quand Maître a donné ses conférences à Yanji, mon colocataire, aussi pratiquant, m’a dit qu’il était assis à coté d’une vieille dame dont la vision était si floue qu’elle était presque aveugle. Dans le but de guérir ses yeux, elle avait été dans plusieurs hôpitaux et avait consommé de nombreux médicaments, dépensant ainsi une large somme d’argent, mais n’avait jamais trouvé de traitement.

Le troisième jour des cours, Maître nous a nettoyé nos corps. Il y avait plus de 4000 personnes assistant à la classe, le nettoyage s’est réalisé en deux groupes. Le premier groupe de pratiquants était assis du coté Est. La vieille dame était assise au milieu du coté Est (pas loin de moi). Maître était debout au milieu à l’extrémité Nord de la salle de réunion. Maître a étendu sa main droite, pointant vers le Sud et a dit, « Nous allons prendre ma main comme la ligne et nettoyer le coté Est en premier, levez chacun votre pied droit, ne vous inquiétez pas, n’agissez pas à l’avance, pensez à la maladie si vous en avez, ou pensez à la maladie qu’un membre de votre famille a, si vous n’en avez pas. Vous tapez du pied lorsque je dirai ‘un, deux, trois’. Aussitôt que Maître a fait un signe de la main, tout le monde a tapé du pied. Ensuite, j’ai entendu Maître parler à quelqu’un, « Je vous ai dit de ne pas vous inquiéter, et de taper du pied quand je disais « trois », mais vous ne m’avez pas écouté, vous avez tapé du pied alors que je n’avais dit que « deux », maintenant votre maladie à seulement été déplacée vers le bas, dans vos jambes et elle n’est pas complètement sortie. » À vrai dire la vieille dame avait oublié les mots de Maître à cause de son hypertension, donc, quand Maître avait dit « deux » elle avait tapé du pied tout de suite. Tout cela a été perçu par Maître à distance. Ensuite, Maître a commencé à nettoyer les corps des pratiquants du coté Ouest.

Maître a alors nettoyé tous les corps des pratiquants à nouveau. Juste à ce moment là, quand Maître a fait un signe de la main et que chacun a fini de taper du pied, les yeux de la veille dame sont devenus clairs soudainement, elle pouvait voir tout nettement, elle était si excitée et heureuse qu’elle s’est exclamé et a crié à plusieurs reprises : « J’ai rencontré un Bouddha vivant! »


3. Un nourrisson guérit en une session de classe; un vieux couple présente une banderole d’appréciation pour remercier le Maître de sa Bienveillance

Vers 16:30, au cours de la cinquième journée de cours du Maître, un vieux couple est arrivé par avion de la ville de Shenyang pour présenter à Maître une banderole de soie sur laquelle était brodé « Seigneur Bouddha » et ils m’ont ensuite raconté une histoire miraculeuse.

Le vieux couple habitait la ville de Shenyang et leur belle-fille avait eu le bonheur de donner naissance à un garçon au printemps. Personne ne s’attendait à ce que le garçon naisse paralysé. Il ne pleurait pas, ne riait pas et il était même difficile de l’allaiter. Le cœur de chaque membre de la famille était lourd et tous avaient l’air consterné toute la journée.

Pour trouver un remède, ils s’étaient rendus dans chaque grand hôpital de Beijing et de Shenyang, sans succès. Après en être arrivé là, ayant le sentiment que rien d’autre ne pouvait être fait, quelqu’un leur a dit que le Maître de Falun Gong, M. Li Hongzhi, pouvait traiter ce problème et qu’ils pouvaient essayer auprès de lui. Mais où pourraient-ils trouver Maître Li? Après plusieurs enquêtes, quelqu’un leur a dit que Maître Li tenait une classe dans la ville de Harbin, cependant, ils devaient se dépêcher pour ne pas le rater.

Ainsi, la mère avec son bébé dans les bras s’est hâtée d’aller à Harbin. Elle est arrivée le dernier jour de cours. Elle a trouvé les assistants et leur à demandé de supplier Maître de traiter le bébé; les assistants lui ont dit que Maître enseignait la Loi et partageait la façon de cultiver aux pratiquants et qu’Il ne traitait les maladies de personne. La mère a tellement supplié, mais les assistants ne l’ont pas admise. Après tout cela, la mère a compris qu’il n’y avait pas d’autres moyens et elle a demandé aux assistants; étant donné que Maître Li ne traitait pas les maladies des gens et qu’ils ne désiraient pas faire exception à la règle, et, du fait qu’elle était venue de Shenyang, une distance considérable depuis Harbin, s’ils pouvaient lui permettre d’assister au cours, elle et son bébé, pour avoir un aperçu du Maître? Elle leur a demandé d’obtenir la permission du Maître et elle a ajouté qu’elle paierait peu importe le prix.

Les assistants ayant été ainsi sollicité par la mère du bébé sont donc allés vers le Maître pour lui poser la question; Maître Li les a admis gratuitement. Ainsi, la mère a pu assister au cours en tenant sont bébé et elle est repartie à Shenyang après la classe. Le lendemain de son retour, le corps entier du bébé est devenu noir et bleu. Cependant, peu après, le bébé pouvait rire, pleurer et être allaité comme un bébé en pleine santé. La famille entière était si heureuse au-delà de toute expression; ils étaient tellement reconnaissants envers Maître qu’ils ne savaient même pas comment le dire. Une fois qu’ils ont appris que Maître donnait une cours à Yanji, ils y sont allés en avion pour lui présenter la banderole.

Au cours des 12 dernières années, quand je me remémore les scènes de Maître enseignant la Loi à Yanji, je me sens extrêmement heureux et honoré. Tous ces évènements ont alimenté ma foi en Maître et en Dafa à chaque moment. Notre Maître a partagé la Loi et a offert le salut aux êtres, sans aucun désir de renom ou d’intérêt personnel.

Depuis le 20 juillet 1999, le Parti communiste chinois (PCC) et Jiang ont travaillé en collaboration pour dénigrer Dafa et Maître. Ils ont dit que Maître collectait de l’argent et qu’il avait accumulé tel ou tel montant d’argent: un pur mensonge. J’avais participé à plusieurs autres types de classes de qigong avant de commencer la pratique de Falun Dafa. Certaines des classes de dix jours faisaient payer un minimum de 120 yuans, les plus chères allaient jusqu’à 360 yuans. Cependant, Maître ne demandait que 40 yuans pour 10 jours, c’était réellement les coûts les plus bas parmi tous les cours de qigong. Les frais de chaque cours étaient collectés par l’association locale de qigong. Maître n’a jamais touché l’argent.

Certains pratiquants ont obtenu la Loi dans les débuts et pour une quelconque raison, ils ont abandonné la pratique, certains n’ont pas osé sortir pour valider la Loi. L’opportunité est si précieuse, notre vénérable Maître vous attends et les êtres comptent sur vous également. Maître s’occupe toujours de vous, vous ne devriez pas manquer cette chance prédestinée apparaissant après des milliers d’années.

 

Traduit de l’anglais au Canada le 18 novembre 2006

 

Glossaire : http://www.vraiesagesse.net/glossaire/glossaire.htm

Version chinoise disponible à : http://www.minghui.org/mh/articles/2006/10/16/140199.html

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/11/8/79742.html