Un évènement miraculeux vécu lors d’une Conférence donnée par le Maître à Pékin

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par un pratiquant de Pékin

De 1992 à 1994, quand le Maître donnait des conférences et faisait connaître le Falun Gong à Pékin, je faisais partie de l’équipe de Pékin qui travaillait l’organisation des conférences. Du fait qu’auparavant j’étais chauffeur, j’ai eu la chance d’être le chauffeur du Maître. A ce moment là, comme Maître était déjà bien connu à Pékin pour y avoir donné des conférences, en personne, et pour y avoir participé à deux Foires de Santé, presque tout le monde savait que Maître Li était à Pékin. J’étais très content et me sentais béni de pouvoir servir de chauffeur au Maître.

Maître est très grand et fort, il est quelqu’un d’affable et d’accès facile. Quand Maître donnait des conférences à Pékin, du fait qu’il y avait de nombreuses choses à gérer, de façon à gagner du temps, Maître ne prenait souvent qu’un simple repas de nouilles, de nouilles instantanées ou de pâtes de riz et n’allait que dans des maisons tout à fait ordinaires. Quand il sortait, il marchait le plus souvent. Il n’utilisait la voiture que quand il devait faire vite ou quand il devait sortir de la ville. Maître guérissait les gens. Peu importait le nombre, leurs maladies disparaissaient d’un simple toucher de sa main. Parfois, il y avait des milliers de personnes au même endroit, et quand Maître le demandait, tout le monde posait ses pieds au sol et la plupart de leurs maladies disparaissaient instantanément. Quand ils sortaient de la salle de conférence, ils se sentaient tous très légers. En très peu d’années, Maître a accompli de nombreux miracles dans cette grande ville de Pékin, il était hautement apprécié des gens et chacun avait une anecdote à raconter.

Maintenant je voudrais juste ici partager un des nombreux miracles dont j’ai été moi-même témoin.

Une fois, je conduisais Maître à un endroit où il allait donner une conférence. Puisque c’était assez loin, et de manière à y être à l’heure, Maître et moi sommes partis tôt. Contre toute attente, nous nous sommes retrouvés coincés dans un embouteillage dans la zone du centre ville, c’était très ennuyeux. Il y a différents types de voitures à Pékin et à chaque fois qu’il y a un embouteillage, en quelques minutes,il y a toujours une longue file interminable de voiture. L’heure de début de la conférence approchait et donc je brûlais d’impatience.

Me voyant si impatient, Maître m’a paisiblement dit : « S’il te plaît sors de la voiture et jette un coup d’œil. » Je suis immédiatement sorti de la voiture et suis allé sur le bas côté de la route. Whaou ! Il y avait une queue de 1,5 à plus de 3 kilomètres de toutes sortes de voitures. Nous ne savions pas combien de temps cela allait prendre pour que le trafic redevienne fluide. Il semblait impossible que nous arrivions à temps pour la conférence, donc j’ai couru pour en informer le Maître : « Maître, nous pouvons à peine avancer, car il y a une très long queue. » A ce moment là, j’ai entendu Maître murmurer : « Monte dans la voiture. Monte dans la voiture. » J’ai cherché à voir d’où venait sa voix, en un temps très court, j’ai découvert que moi, ensemble avec la voiture, avions été emmenés devant la porte extérieure de la salle de conférence. Maître me souriait et me faisait signe de monter les escaliers pour écouter l'enseignement.

D’un coup, je me suis éveillé au principe que Maître mentionne dans « le Qigong des Arts Martiaux » dans Zhuan Falun, « …certains peuvent aller et venir dans les airs, d’autres réussissent même à filer dans d’autres espaces. » Maître m’a déplacé avec la voiture. A ce moment là, j’ai senti un courant très chaud passer sur mon corps et du plus profond de mon cœur, j’ai senti que notre Maître est si grand et que notre Falun Dafa est si grand. Cette histoire semble incroyable, mais je l’ai vécu en personne.


Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2006/12/25/145458.html

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2007/1/3/81399.html

http://fr.clearharmony.net/articles/200701/30822.html