Se rappeler les jours où j’ai assisté à la conférence du Maître dans la ville de Guangzhou

[Site Clartés et Sagesse]


La gratitude déferle de mon coeur et les larmes me montent aux yeux chaque fois que je lis les phrases suivantes dans
Zhuan Falun :

" A mon avis, ceux qui peuvent m’entendre directement leur transmettre la méthode et leur expliquer la Loi sont vraiment, comment dire… Enfin, vous comprendrez tout cela plus tard et vous réaliserez que ces moments ont été extrêmement heureux. Bien sûr, nous parlons d’affinités prédestinées et si vous êtes présents ici, c’est grâce à ces affinités prédestinées. "

Il y a douze ans, j’ai suivi le stage d’enseignement du Maître dans la ville de Guangzhou du 18 au 28 décembre, 1994. Je n’étais pas consciente de ma chance ! Avec le temps, je me rends compte de plus en plus quelle occasion merveilleuse, précieuse et rare cela était ! C'est de nouveau le 18 décembre, et je veux rendre compte par écrit de mes expériences et sentiments pour les partager avec les compagnons pratiquants. Si je dis quelque chose d’inapproprié, veuillez avoir la bonté de me l’indiquer.

Maître a nettoyé mon corps

Avant de partir pour Guangzhou, j'allais parfaitement bien physiquement et mentalement. Cependant, j'ai tout d'un coup commencé à sentir une douleur dans le bas de mon dos la nuit où j'étais dans le train. La douleur est devenue de plus en plus sévère et insupportable. Je ne pouvais ni me tourner ni me lever. Je ne savais pas à ce moment-là que j'avais autant de karma dans mon corps et ne pouvais pas commencer la cultivation. C'est le Maître qui l'a supporté pour moi et a nettoyé mon corps avant que j’assiste au stage. Parce qu’une amie à m’avait dit combien la pratique était merveilleuse, j'ai décidé d'aller au stage et je me suis inscrite le jour même.

Avant que j'aie commencé à pratiquer Falun Dafa, j'ai toujours mal dans le bas du dos. J'avais essayé la thérapie physique, les injections liquides de traitement et les médicaments. Ils m’ont seulement soulagé ou ont repoussé ma maladie mais aucun d'eux ne l'a traitée. Je me rappelle ce que Maître dit dans Zhuan Falun:

" J’insiste sur ce point, même si vous avez l’impression d’être affreusement « malade », j’espère que vous tiendrez bon et que vous continuerez à venir, il est difficile d’obtenir la Loi. Quand vous vous sentirez au plus mal, ça signifie qu’une chose parvenue à l’extrême se transforme en son contraire ; tout votre corps va être purifié, il doit être totalement purifié ."

J’ai donc persisté en suivant le stage sans interruption. Étonnamment, je n'ai eu aucune douleur dans le bas du dos pendant le stage. Ce qui est bien plus étonnant est que je n’ai plus jamais eu de douleur dans le bas de mon dos par la suite.

Epreuve de Xinxing le premier jour

Je suis allée joyeusement au stage le premier jour, espérant voir le Maître et écouter sa conférence. J’étais assise au centre avant de la salle et très près du Maître. C'était une place parfaite. Le moment où je me suis assise, une compagne de pratique, a peu prés de mon âge, m'a approchée et m’a demandée si je pouvais changer ma place avec elle, car elle avait une mauvaise audition. Puisqu’elle avait cette difficulté, je devais faire de mon mieux pour aider et j'ai accepté. Cependant, quand je suis allée à sa place j’ai découvert que c’était à l’arrière gauche de la salle, ce qui signifiait que je ne pourrais pas voir le visage du Maître pendant tout l’enseignement. De plus, je m’inquiétais de ne pouvoir recevoir la bonne énergie émise par le Maître. Je me sentais un petit peu malheureuse. Il semble que le Maître ait lu dans mon esprit et le deuxième jour, Maître nous a dit que personne ne serait laissé de côté , y compris ceux se trouvant derrière lui et ceux se trouvant en dehors de la salle. J’ai ressenti un tel bien-être dans la compassion du Maître et étais extrêmement reconnaissante envers le Maître.

Baigné dans le champ compatissant pur

Pendant le stage, la salle était tranquille et harmonieuse du début à la fin. Chacun a écouté le Maître attentivement, ne voulant pas manquer un mot. Nous n'avons rien entendu d’autre que la voix du Maître qui résonnait dans une salle qui contenait des milliers de personnes. Les pratiquants venaient de tout le pays. Certains avaient voyagé d’endroits lointains chaque jour. Lorsque nous entrions dans la salle, nous ressentions le champ compatissant et harmonieux. Personne ne se sentait fatigué, au contraire nous éprouvions une sérénité et un confort que nous n'avions jamais éprouvé avant dans nos vies. Nous nous sentions énergiques et clairs d’esprit. Quelques personnes ont eu momentanément des idées parasites et ont questionné le Maître au sujet de sa vie personnelle. Le Maître leur a seulement demandé sérieusement pour quoi elles étaient venues là et si c’était pour la cultivation. La réponse du Maître poussait à la réflexion et chacun assis dans l’assistance a réfléchi sur lui-même pour voir si ses pensées étaient pures.

Le Maître nous a donné tant de cadeaux précieux

Pendant le stage le Maître nous a enseigné les principes de l'univers. Maître a dit que nous ne pouvons pas cultiver un tant soit peu sans connaître la Loi. C'est une occasion qu’on ne rencontre pas même en des milliers d'années ou des dizaines de milliers d'années. Quand le Maître a ouvert notre œil, j'ai senti les muscles entre mes sourcils se retrousser. Quand le Maître nous a indiqué qu'il nettoyait nos corps, j’ai senti, qu’avec le mouvement de Sa main, il avait déraciné toutes nos maladies pendant que nous frappions du pied. Le Maître nous a amenés à un état libre de toute maladie et a laissé les bonnes choses dans nos corps en nous débarrassant du mauvais. Maître a installé le Falun et des milliers de choses dans nos corps comme des graines, et il a également installé des mécanismes en dehors de nos de corps... on pouvait entendre des applaudissements chaleureux pendant tout le stage.

Le dernier jour du stage, Maître nous a montré les plus grands gestes de main. C’était si beau ! Ce qui est le plus important, Maître a exprimé ses meilleurs souhaits pour ses disciples par les gestes de main. Dans le monde et le cosmos entiers, quelles autres vies sont aussi chanceuses que les pratiquants de Dafa ? Les anciens pratiquants authentiques avaient un dicton, "après avoir entendu le Dao le matin, on peut mourir le soir." Quant aux disciples de Dafa, ne devrions-nous pas être bien plus confiants qu'eux ?

Mon Rêve étonnant

J'ai eu un rêve dans le train le jour où Maître a fini la conférence. J'ai rêvé de moi dans une dimension de niveau élevé. Il y avait un nuage, de la brume, du soleil, et un vieux Taoïste se tenant près de moi. Il regardait devant avec une expression sérieuse pourtant compatissante. Il ne disait rien. Je baignais dans le soleil, et j'ai senti quelque chose d’autre que la chaleur du soleil et du Taoïste. C’était si confortable et étonnant. Je pense que cela devait être la puissance de la compassion. C’est quelque chose que je n'avais jamais éprouvé auparavant et elle a pénétré chaque cellule de mon corps. Je me rappelle très clairement du rêve même après des dizaines années. Cela semble hier. J'utilise ce rêve pour me souvenir et m'inviter à avoir confiance en Dafa et à rattraper la rectification par la Loi.

Après le 20 juillet 1999, j'ai rencontré beaucoup de difficultés et de reculs dus à la persécution. Mais toutes les fois que je pense au fait d’avoir vu le Maître de mes propres yeux et écouté les conférences du Maître de mes propres oreilles, et que je pense à ce que le Maître nous a donné et ce qu’Il a supporté pour nous, je pense au rêve que j'ai fait. Je sais toujours que j'aiderai indéfectiblement le Maître dans la rectification par la Loi et accomplirais mon vœu fait il y a bien longtemps.


Le 19 décembre 2006

Version chinoise disponible à : http://www.minghui.org/mh/articles/2006/12/20/145073.html

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2007/1/2/81376.html

http://fr.clearharmony.net/articles/200701/30789.html