Souvenirs de la visite du Maître dans la ville de Linqing, province du Shandong

 

[Site Clartés et Sagesse]

Le 7 mai 1993, notre Maître vénérable a rendu visite à la ville de Linqing, province du Shandong. En se donnant beaucoup de peine pour sauver les êtres vivants, il a donné une série de dix conférences quotidiennes sur le Falun Gong dans la ville de Linqing. Plus de dix ans ont passé depuis, mais l’image noble du Maître, à la voix douce et toujours souriante, me reste à l’esprit, et m’inspire toujours à marcher fermement sur le chemin pour retourner à mon être authentique.

Nous avons vu le Maître pour la première fois dans un parc. Le Maître était habillé avec soin d’un complet bleu foncé, avec une chemise blanche et des chaussures en cuir noir. Il paraissait très jeune, moins de 30 ans. Un parent et moi, nous nous sommes écartés d’environ 2 mètres de lui quand il nous a souri chaleureusement. Un de mes parents a demandé au Maître de soigner sa maladie, et le Maître a accepté. Le Maître était si aimable et abordable qu’après avoir passé un long moment avec lui nous ne voulions toujours pas nous en aller. Plus tard, j’ai entendu un pratiquant dire que le Maître avait choisi un endroit pour nous dans le parc pour le site de pratique, et qu’il avait purifié cet endroit avec ses capacités paranormales.

Au cours des conférences de Loi données par le Maître dans la ville de Linqing, il y a eu de nombreuses interférences. Je me souviens encore que de la musique a commencé à se diffuser par les haut-parleurs alors que le Maître donnait une conférence. Il a dit : « Ils ne veulent pas que vous écoutiez la Loi. » Il a ensuite raccroché le microphone et commencé immédiatement à donner la conférence. Il nous a demandé dans toutes les directions : « Est-ce que vous pouvez m’entendre clairement ? » Il n’a pas continué à donner la conférence avant que chacun de nous ait répondu : « Oui, nous le pouvons ! » Il souriait toujours chaleureusement et était tout le temps plein d’égards envers nous. À la fin de toutes les conférences, le Maître a acheté une grande stéréo avec son propre argent et l’a donné aux pratiquants de la ville de Linqing pour l’utiliser au site de pratique.

Le Maître a purifié nos corps pendant qu’il donnait les conférences de Loi. Une pratiquante avait économisé pendant longtemps pour se faire opérer d’un cancer du sein avant de se rendre aux conférences de Loi. Mais après qu’elle ait entendu qu’il y avait une conférence de Falun Gong dans la ville de Linqing, elle a choisi d’assister à la conférence au lieu d’aller à l’hôpital. Après avoir assisté aux conférences, elle a découvert avec stupéfaction que sa tumeur cancéreuse du sein était partie. Depuis lors, elle n’a plus eu de symptômes. À la fin des conférences, elle a partagé ses compréhensions, mais elle était si excitée qu’elle pouvait à peine parler et ne pouvait pas se retenir de verser des larmes de gratitude envers le Maître.

J’avais aussi été en mauvaise condition physique. J’avais souffert d’insomnie, battements irréguliers du cœur, trois tumeurs à l’utérus et des excroissances dans les talons. Mes talons me faisaient tellement souffrir que je ne n’osais pas poser mes pieds par terre quand je me levais. Je souffrais aussi d’un autre handicap que j’avais développé après l’accouchement, ce qui m’empêchait de lever les bras. Ma jambe me faisait une douleur constante, et parfois j’avais beaucoup de fièvre et devais rester au lit pendant des jours et des jours. La vie était très difficile pour moi à cette période. Après avoir assisté à la série des dix conférences, toutes ces maladies sont parties, et j’ai commencé à profiter d’une sensation de confort que je n’avais jamais ressentie auparavant. Au cours des conférences, avant que le Maître ne commence à purifier notre corps, le Maître nous demandait de penser aux maladies que nous avions ou, si nous n’étions pas malades nous-mêmes, de penser à nos parents ou amis qui étaient malades. À ce moment-là j’ai même oublié que j’étais une personne sérieusement malade.

Surtout, depuis cette conférence j’ai commencé à comprendre que le but véritable de la vie humaine est de retourner à son être véritable. Mes compréhensions du monde et ma vie étaient si révolutionnés que j’ai senti que j’étais devenue une nouvelle personne aussi bien physiquement que mentalement.

Je me souviens que le Maître a dit que nous avions énormément de chance d’assister aux conférences, et que nous étions récompensés par une telle chance grâce à la vertu majestueuse de nos ancêtres. Il nous a demandé de chérir cette opportunité. À ce moment-là, je n’avais toutefois pas compris le sens profond des paroles du Maître et des grandes bénédictions que les dieux nous avaient données. Maintenant j’ai réalisé que rien ne peut être comparé à la chance que Dafa nous apporte. La nuit quand toutes les conférences ont été terminées, le Maître est resté à côté de la table de conférence et nous a tous regardé quitter la salle de conférence. Nous fixions le Maître et n’avions pas envie de partir.

Comme le temps s’envole ! Plus d’une décennie a passé ! Chaque fois que je me souviens de la période de la visite du Maître dans la ville de Linqing je me sens toujours bouleversée. Maître, vous manquez énormément aux pratiquants de Dafa de la ville de Linqing.

Dans les épreuves de ces dix dernières années, le Maître s’est occupé de moi chaque instant. En suivant le Maître de près, j’ai marché sur le chemin de ma cultivation et de pratique jusqu’à aujourd’hui. Quand les diffamations et les mensonges du régime communiste ont été lancés sur Dafa et le Maître, je savais très bien qu’ils n’étaient pas vrais. Au contraire, ils m’ont permis de distinguer encore mieux le bien du mal. Notre Maître est le plus grand, le plus compatissant et le plus droit. Je vais continuer à bien faire les trois choses et ne jamais laisser tomber le Maître. Je vais faire de mon mieux, pour que le Maître puisse se reposer rassuré et content.


Traduit de l’anglais en Suisse le 16 janvier 2007

Version chinoise disponible à : http://www.minghui.org/mh/articles/2006/12/11/144345.html

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2007/1/7/81495.html