Les moments les plus heureux et les plus mŽmorables de ma vie

 

[Site ClartŽs et Sagesse]

 


ƒcrit par Xin Ren

 

Cher Ma”tre, bien que votre disciple ne vous ait pas vu depuis plus de dix ans, le temps o jĠai appris le Falun Dafa reste si clair dans mon esprit et ce sera pour toujours le souvenir le plus heureux et inoubliable de ma vie.

C'est durant la Foire de SantŽ de l'Orient qui a eu lieu ˆ Beijing en 1993 que jĠai rencontrŽ Ma”tre pour la premire fois. Un membre de ma famille mĠa fait conna”tre un sŽminaire dĠinitiation ˆ Dafa de trois heures enseignŽ par Ma”tre au centre dĠexposition international. Ma”tre a expliquŽ la Loi suite ˆ la demande de plusieurs gens qui avaient bŽnŽficiŽ de Dafa, juste au moment o lĠexposition de Chi Gong Žtait sur le point de se terminer.

Le salle de la confŽrence Žtait remplie de gens. Ma”tre a marchŽ jusquĠˆ la plate-forme avec un sourire aux lvres, accompagnŽ dĠun tonnerre d'applaudissements de la part du public. Il sĠest ensuite arrtŽ pendant un temps pour regarder toute la salle de confŽrence avec une main levŽe, ensuite il a parlŽ cordialement, Ç Bonjour ˆ tous ! È Ë cet instant, jĠai senti une forte vibration transmise de mon dantian ˆ chacune des cellules de mon corps, et mon esprit Žtait vide. Je suis revenu ˆ mes sens lorsque les applaudissements du public ont presque cessŽ et que les gens tout autour de moi se sont assis. JĠai commencŽ ˆ Žcouter avec attention. Ma”tre nous a demandŽ dĠŽtirer nos main pour sentir la rotation du Falun. JĠai rŽellement senti quelque chose en rotation dans ma paume. Lorsque cela tournait dans le sens des aiguilles dĠune montre, ma paume Žtait chaude, et lorsque cela tournait dans le sens inverse des aiguilles dĠune montre, ma paume Žtait froide.

Aprs le sŽminaire, beaucoup de gens ne voulaient pas partir et ils ont commencŽ ˆ prendre des photos de groupe avec Ma”tre ˆ lĠextŽrieur de la salle de confŽrence. Le xinxing de certains pratiquants nĠŽtait pas ŽlevŽ, ils se poussaient et se bousculaient pour avoir leur tour dans la photo de groupe avec Ma”tre. Mais Ma”tre regardait toujours chacun avec un sourire sur les lvres. JĠŽtais grandement attirŽ par la tolŽrance et la compassion irradiant du corps de Ma”tre. JĠai pensŽ en moi-mme, Ç Les actions dŽmontrŽes par ce grand Ma”tre sont si hors du commun, cĠest quelque chose que je nĠai jamais vu auparavant. È Pour cette raison, je croyais fermement ˆ tout ce que disait Ma”tre. Je regardais fixement tous les gens qui prenaient des photos avec Ma”tre et je nĠavais quĠune pensŽe : celle de suivre Ma”tre de prs. En un instant, Ma”tre a quittŽ la cour et a marchŽ vers la rue. Je regardais fixement le dos de Ma”tre lorsque un membre de ma famille mĠa dit quĠil Žtait temps de partir. Je me suis rendu ˆ lĠarrt dĠautobus de lĠautre c™tŽ de la rue toujours en fixant Ma”tre des yeux. Soudainement Ma”tre sĠest retournŽ et mĠa invitŽ ˆ venir ˆ lui. JĠai pensŽ en moi-mme, Ç Est-ce que Ma”tre mĠappelle ?È JĠai vu Ma”tre faire signe de la tte et mĠinviter ˆ nouveau. Ë cet instant, le membre de ma famille mĠa tirŽ dans le bus (JĠai beaucoup de regrets ˆ prŽsent lorsque je regarde en arrire aprs tant dĠannŽes).

La deuxime fois que jĠai vu Ma”tre, ce fut ˆ un sŽminaire organisŽ dans le ville de Yanje en aožt 1994. Des larmes coulaient continuellement de mes yeux durant mon sommeil avant de me rendre au sŽminaire. JĠai achetŽ un sige dur dans le mme train que dĠautres disciples de Dafa du ComitŽ de recherche de Beijing. Ils Žtaient responsables de distribuer tous les livres et toutes les cassettes nŽcessaires et chacun dĠeux tra”naient plusieurs grands sacs. Il faisait trs chaud et les wagons Žtaient remplis de gens. De nombreux disciples de Dafa se sont accroupis sous les bancs durs pour pouvoir offrir leurs siges ˆ dĠautres pratiquants. Aprs tre arrivŽs ˆ Yanjie, nous avons trouvŽ un motel prs de la salle de confŽrence. La majoritŽ des pratiquants Žtaient relativement pauvres, donc aprs en avoir eu la permission, plus de 10 pratiquants se sont serrŽs dans une seule chambre. Pour la nourriture, nous avons achetŽ quelques concombres et des tomates, nous les avons mŽlangŽs avec de la sauce au soja, et nous les avons mangŽs avec du pain. Bien que les conditions Žtaient prŽcaires, tout le monde Žtait excitŽ en attendant que la confŽrence commence.

Il nĠy avait pas assez de pratiquants pour vendre les livres, alors je suis allŽ aider. Les pratiquants vŽtŽrans se sont bien occupŽs de moi. Toutes les fois que la confŽrence Žtait sur le point de commencer, ils me pressaient toujours dĠy aller. Je me souviens dans la premire confŽrence, Ma”tre a dit, ÇLes pratiquants qui ont pu tre prŽsents ˆ cette confŽrence aujourdĠhui, leurs anctres ont dž accumuler beaucoup de vertu. ConsidŽrez-vous comme Žtant les plus fortunŽs. A l'avenir, nous nĠaurons plus de sŽminaires comme celui-ci et si quiconque dŽsire apprendre, ils devront se rendre ˆ leur site de pratique local.È Aussit™t que Ma”tre a dŽbutŽ la confŽrence, tous les gens se sont tus immŽdiatement. On entendait aucun son ni toussotement. Durant la confŽrence, je pouvais souvent sentir lĠŽnergie envoyŽe par Ma”tre qui Žbranlait chacune des cellules de mon corps. Une fois, lorsque Ma”tre est passŽ prs de moi, jĠai aussi senti ce genre dĠŽbranlement en moi. J'ai vu que tous les disciples de Dafa avaient un halo dorŽ sur la tte durant la confŽrence. CĠest disparu aprs que chacun ait quittŽ la salle. Ma”tre a aussi demandŽ ˆ un pratiquant vŽtŽran dĠenvoyer un gros melon dĠeau aux pratiquants qui vendaient les livres pour exprimer sa gratitude pour leurs efforts.

La dernire journŽe du sŽminaire Žtait trs ensoleillŽe. Alors que je vendais les livres, jĠai vu des pratiquantes du groupe ethnique corŽen portant leurs costumes traditionnels. Lorsque le vent soufflait sur les rubans colorŽs des costumes, elles Žtaient comme des tres cŽlestes, ŽlŽgantes et gracieuses. Elles marchaient dans la salle par petits groupes et arrivaient de diffŽrentes directions. Elles Žtaient absolument magnifiques. Aprs avoir rŽpondu ˆ toutes les questions, Ma”tre a dit, Ç Les pratiquants locaux, sĠil-vous-pla”t, aidez les autres pratiquants des autres rŽgions pour rŽsoudre le problme dĠacheter des billets de retour, puisque les pratiquants des autres rŽgions doivent retourner travailler, et les dŽpenses pour vivre une journŽe de plus sont encore assez ŽlevŽes. È (Plus tard jĠai entendu dire que le train allant ˆ Beijing avait ajoutŽ un wagon avec davantage de siges durs.) Ensuite, Ma”tre a fait une sŽrie de grands mudras ˆ la demande gŽnŽrale.

Pendant plus de dix ans de tribulations, pendant cette pŽriode dĠimportance vitale, cela mĠa donnŽ beaucoup de courage et dĠendurance aussit™t que je me remŽmorait lĠimage grande et forte de Ma”tre, sa voie et son visage. Cela mĠa permis de marcher sur mon chemin de faon digne sans me soumettre ˆ la perversitŽ. Ma”tre, votre disciple ne sera pas indigne de votre bienveillance. Votre disciple vous verra de nouveau lorsque la vŽritŽ sur le Falun Dafa sera connue.


Traduit de lĠanglais au Canada le 27 janvier 2007

Version anglaise disponible ˆ : http://clearwisdom.net/emh/articles/2007/1/23/81948.html

Version chinoise disponible ˆ : http://minghui.ca/mh/articles/2007/1/12/146693.html