Mme Xu Hongmei et Mme Shen Zili ont été torturées à mort dans la ville de Qiqihar, province de Heilongjiang (photos)

[Site Clartés et Sagesse]


Le 17 février 2007, les pratiquantes de Falun Dafa Mme. Xu Hongmei et Mme. Shen Zili de la ville de Qiqihar, province du Heilongjiang ont été amenées au département interne de médecine du deuxième hôpital de ville de Qiqihar avec des fers aux chevilles. Elles avaient été torturées pendant cinq jours par le policier Yi Zhanhui, et d'autres de la station de rue de Qingyun dans le district de Longsha, ville de Qiqihar. Toutes deux avaient perdu connaissance et ne pouvaient pas manger ; elles crachaient le sang et se contractaient. Leurs corps entiers étaient gonflés. Les officiers du bureau 610 de la ville de Qiqihar, le bureau 610 du district de Longsha, le comité politique et judiciaire du parti communiste chinois de ville (PCC), et les départements de police sont venus à l'hôpital fréquemment, essayant d'extorquer 20.000 yuans aux familles des pratiquantes, promettant de libérer les pratiquantes s'ils étaient payés. Leurs familles n'avaient aucun argent à donner. Les fonctionnaires ont alors déclaré qu'elles ne seraient pas libérées même si elles mouraient dans l'hôpital. Mme. Xu Hongmei est morte à 16h30, le 27 février, à l'âge 37 ans. Mme. Shen Zili est morte à 20h50 le même jour, à 49 ans.

 


Xu Hongmei


Shen Zili

 

À environ 16h00, le 13 janvier 2007, quand Mme. Shen Zili, Mme. Xu Hongmei et Mme Hou Yaqian (toutes avaient été forcées à quitter leurs maisons à cause de la persécution) sont arrivées à la résidence provisoire de Mme Hou Yaqian, un groupe de policiers y a soudainement fait irruption et les a arrêtée et amenées de force au commissariat de police de rue de Qingyun. Le policier Yi Zhanhui a traîné Mme. Xu Hongmei du premier étage au quatrième étage, où il a employé toutes sortes de méthodes cruelles de torture, tel que l'attacher à un lit avec ses jambes et bras écartelés, et la ligotter comme un bâton. Il l'a alors suspendue à l'envers quatre fois, et une fois à l'endroit. Mme. Xu Hongmei a crié "Falun Dafa est bon!" Les policiers l'ont battue jusqu'à ce qu'elle perde connaissance. Yi Zhanhui l'a réveillée avec de l'eau froide et a continué à la torturer. Il l'a alors enfermée à clef dans une cage en métal. La police de la station de rue de Qingyun a attaché Mme. Shen Zili à une chaise avec du ruban adhésif et a frappé sa tête contre le mur jusqu'à ce qu'elle perde connaissance. Il a continué à la battre après qu'elle ait repris conscience.

Les pratiquantes Mme Shen Zili et Mme Xu Hongmei ont fait une grève de faim (ni nourriture ni eau) pendant environ 40 jours pour protester contre leur emprisonnement abusif. Peu importe comment ces policiers les torturaient, elles ont refusé de céder, ou de fournir les informations sur d'autres pratiquants. La police a alors emmené Mme Xu Hongmei et Mme. Shen Zili mourantes au centre de Détention de la ville de Qiqihar. Leurs corps étaient couverts de blessures.

Ces fonctionnaires du PCC n'ont jamais informé les familles de Mme Shen Zili, de Mme Xu Hongmei ou de Mm. Hou Yaqian, et ils ne sont passés par aucune procédure légale. Leurs familles les recherchaient partout. Quand elles sont allées au commissariat de police de rue de Qingyun, les policiers ont accidentellement signalé leur localisation en demandant, "qui vous a indiqué qu'elles sont détenues ici?" Les familles de Mme Shen Zili et de Mme Xu Hongmei ont essayé de les sauver en visitant le bureau 610 de la ville de Qiqihar au commissariat de police de rue de Qingyun. Les officiers auxquels ils ont eu affaire étaient tous très grossiers. Le chef de police de rue de Qingyun, Gong Yanhui a dit que ces pratiquantes seraient mises en procès bientôt. Il a ignoré le fait que leurs vies étaient en danger, et il a refusé de les libérer.

 


Clinique des patients du Deuxième Hopital de la ville de


Auto de police près du batiment


Département de médicine interne

 

L'après-midi du 13 février, les officiers de police ont mis fers aux chevilles des pratiquantes et les ont portées aux salles 423 et 424 du département interne de médecine dans le deuxième hôpital de la ville de Qiqihar. Parce que les policiers Yi Zhanhui et Zhou Huanyu de la station de rue de Qingyun ont essayé d'obtenir une confession par torture, Mme. Shen Zili et Mme. Xu Hongmei ont eu des dommages internes graves. Elles étaient sans connaissance la plupart du temps, leurs bouches saignaient, elles crachaient le sang et se contractaient. Leurs corps entiers étaient gonflés et leurs organes internes défaillaient. Leurs électrolytes étaient déséquilibrées, et leur tension artérielle très basse. Elles vomissaient tout ce qu'elles mangeaient et elles étaient totalement émaciées.

Cependant, le bureau 610 de la ville de Qiqihar, le département de police de la ville de Qiqihar, le Comité des affaires politiques et législatives du PCC de la ville de Qiqihar, le bureau 610 du district de Longsha, le département de police du district de Longsha, le Comité des affaires politiques et législatives du PCC du district de Longsha et le commissariat de police de rue de Qingyun ont exigé 20.000 yuans de leurs membres de famille afin de les libérer. Zhang Hang le sous-chef de département de police du district de Longsha est allé à l'hôpital chaque jour pour essayer d’obtenir l'argent. Les membres de famille de Mme Shen Zili avaient déjà été extorqués de 20.000 yuans quand elle avait été arrêtée précédemment. La police n’a pas renvoyé l'argent. La famille n'a eu d’autre choix que de la regarder mourante, les larmes aux yeux, parce qu'elle ne pouvait pas se permettre de payer encore 20.000 yuans. Entendant que les familles n’avaient pas d'argent , les fonctionnaires ont déclaré qu'ils ne les libéreraient jamais, même si elles mouraient.

Après que les deux femmes aient été injectées avec "de l'albumine de sérum de boeuf," elles ont paru mourantes et elles étaient dans un coma profond. La fille âgée de neuf ans de Mme Xu Hongmei, Tiantian, est allée rendre visite à sa mère, mais sa maman ne pouvait pas l'entendre ou l'identifier. En raison de la persécution, Tiantian a pu à peine vivre avec sa mère, et maintenant sa mère l'a quitté pour toujours. La petite fille a grandi en souffrant de la discrimination, et de la séparation de ses parents. Son père, Sun Weimin, est encore détenu dans la prison de Tailai, et Tiantian doit vivre avec ses grands-parents. Elle ne peut pas comprendre pourquoi sa maman et son papa ont été détenus pour avoir été de bonnes personnes, et pourquoi sa maman a été torturée à mort.

 

La fille de Mme. Xu Hongmei , Tiantian Le mari de Mme. Xu, SunWeimin de (actuellement détenu dans la prison de Tailai)

 

La constitution chinoise déclare, les "gens ont la liberté de croyance," et "aucun organisme ou individu n'est autorisé à interférer avec la liberté de croyance d'un citoyen avec n'importe quelle excuse." Mais le bureau 610 de la ville de Qiqihar, le bureau 610 de la zone de Longsha, le comité politique et judiciaire de PCC de la ville, et les départements de police ignorent la loi, suivent le PCC pour faire le mal, et assassinent les personnes bienfaisantes.

Nous invitons les organismes de droits de l'homme du monde, l'Organisation mondiale pour enquêter sur la persécution du Falun Gong (WOIPFG), et toutes les personnes de justice à tendre la main pour arrêter la persécution cruelle des pratiquants de Falun Dafa en Chine. Nous ne devrions pas laisser les tragédies de Mme Shen Zili et de Mme Xu Hongmei se reproduire ! Nous ne devrions pas laisser de jeunes âmes comme Tiantian être encore blessées ! Aidez SVP à sauver les pratiquantes de Falun Dafa Mme Hou Yaqian, Mme Yang Min, M. Qi Dawei, et Mme. Lu Huanzhen, toujours détenues au centre de Détention de la ville de Qiqihar.


Numéros de téléphone relatifs :
Département de police du district de Longsha :
86-452-2467711
Chef du département de police du district de Longsha: Li Zheng (h)
Sous-chef : Zhang Hang (h)

Centre de détention de la ville de Qiqihar : 86-452-2632345
Le Comité des affaires politiques et législatives du CCP du district de Longsha :
86-452-2331431
Sun Yusheng, chef du département de police dans la ville de Qiqihar :
86-452-2486001 (Bureau), 86-13704527001 (Mobile)


Du Jiming, député maire de la ville de Qiqihar :
86-452-2798999 (Bureau), 86-452-2413939 (Maison)
Wo Lingsheng, chef du comité des affaires politiques et législatives dans la ville de Qiqihar :
86-452-2796688 (Bureau), 86-452-2412299 (Domicile)
Song Huanlong, Bureau 610 de la ville de Qiqihar :
86-452-2791608 (Bureau), 86-452-2817904 (Domicile)
MA Wen, :
86-452-2791613 (Bureau), 86-452-8395388 (Domicile)
Opérateur de département de police de la ville de Qiqihar :
86-452-2486036
Bureau Général :
86-452-2423410
Le comité de discipline du PCC :
86-452-2486053

Note
1. "le bureau 610" est une agence spécifiquement créée pour persécuter le Falun Gong, avec un pouvoir absolu sur chaque niveau d'administration du parti et tout autres systèmes politiques et judiciaires.
2. Le"Yuan" est la devise chinoise ; 500 yuans est égal au revenu mensuel moyen d'un ouvrier urbain en Chine.


Voir l'article en relation :
http://www.clearharmony.net/articles/200702/38184.html

Version chinoise disponible à http://minghui.ca/mh/articles/2007/3/1/149931.html
Traduit de l’anglais de :
http://en.clearharmony.net/articles/200703/38295.html
Version anglaise disponible à http://clearwisdom.net/emh/articles/2007/3/3/83189.html
http://fr.clearharmony.net/articles/200703/31766.html