La lumière de Bouddha illumine la terre de Guanzhou : commémorer le 14ème anniversaire de l’enseignement de la Loi par le Maître dans le Comté de Guan, province du Shandong, 1ère partie

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par des pratiquants de Falun Dafa dans le Comté de Guan de la province du Shandong

Introduction

1. D’innombrables générations de relations prédestinées avec Falun Dafa

2. Première visite du Maître au comté de Guan

(1) Actions divines

(2) Enseigner la Loi et les exercices

(3) Visiter les maisons des disciples

(4) Se rendre à l’agglomération de Xiaocheng

(5) Visiter l’agglomération de Daming

(6) Visite au Temple Lingyan

3. Deuxième visite du Maître au Comté de Guan

4. Le Maître se prépare à visiter le comté de Guan une troisième fois

Introduction

Maître s’est rendu deux fois dans le Comté de Guan de la province du Shandong, en novembre 1992 et en mai 1993. Là, Maître a imparti la Loi fondamentale du cosmos à la terre de la préfecture de Guan [le comté de Guan était alors appelé Préfecture de Guan, ou Guanzhou] De nombreux disciples de Dafa de différentes régions sont venus à Guanzhou pour partager leurs expériences de cultivation durant ces jours où le Maître a largement transmis la Loi. Après le 20 juillet 1999, Guanzhou est devenu un endroit où le mal a intensifié sa persécution des pratiquants de Dafa.

1. D’innombrables générations de relations prédestinées avec Falun Dafa

Le Comté de Guan est situé à l’ouest du Plateau de l’ouest du Shandong, entre Yanzhou et Jizhou, et il est une porte de la province du Shandong. Durant le temps des Empereurs Yao et Shun, il appartenait à Jizhou (qui était alors la Préfecture de Ji]. Durant la Dynastie Zhou, c’était l’agglomération de Jin Guan Shi et l’agglomération de Huang. Durant la Période du Printemps et de l’Automne on l’appelait l’agglomération de Guan Shi, appartenant à la Nation de Jin. Durant la Dynastie Han on l’appelait le comté de Qingyuan. Durant la Dynastie Tang on l’a renommé Comté de Qingquan. Durant la Dynastie Song et la Dynastie Jian il appartenait à Daming Fu (« Fu » était une région administrative] Durant la Dynastie Yuan il était sous Dongchang Lu [« Lu » était une région administrative].

Dans la sixième année de la Dynastie Yuan, le Comté de Guan fut promu au statut de [préfecture de] Guanzhou. Durant les Dynasties Ming et Qing il appartenait au Dongchang Fu. Aujourd’hui il est sous l’administration de l’agglomération de Liaocheng.

A l’est, la Rivière Majia sépare le Comté de Guan du Fu de Dongchang. A l’ouest, il est de l’autre côté de la rivière Wei depuis le Comté de Guantao voisin, dans la Province du Hebei. Dans le sud il est à côté du comté de Shan. Dans le nord, il est voisin de l’agglomération de Linqing. Le Comté de Guan fait environ quarante kilomètres d’est en ouest, et environ cinquante kilomètres du nord au sud, il fait environ 1.152 mètres carrés. Il a une population d’approximativement 700.000 âmes.

Bien qu’il n’y ait pas de hautes montagnes dans le Comté de Guan, depuis les temps anciens, des rivières y coulent. La Rivière Hongyan, la Rivière Sha, la Rivière jaune, la Rivière Qong, la Rivière Zhaowang, la Rivière Majia, et la Rivière Gutun le traversent. Il y a aussi de nombreuses sources naturelles, par exemple Qingyuan, Qiaohgu (connue également sous le nom de Qiaonu), et Yanshan. Cette terre est riche et fertile, couverte d’une forêt dense et de fleurs magnifiques.

Les sages Confucius et Mensius y donnèrent des enseignements. Ranzi, disciple de Confucius y fut enterré parce qu’il aimait cette terre.

Le Comté de Guan a une tradition de citoyens bien éduqués. Les hommes étaient doués pour cultiver et les femmes adeptes du tissage et du filage. La population locale estimait la piété filiale et la loyauté, et beaucoup parmi eux devinrent des fonctionnaires du gouvernement et servirent leur pays loyalement.

L’Empereur Taizong de la Dynastie Tang et l’Empereur Yang Yanzhao de la Dynastie Song y conduisirent personnellement des troupes et y- menèrent des batailles. Sur cette terre, Mu Guiying de la Dynastie Song brisa l’ordre de bataille de l’ennemi et on peut encore y trouver les restes d’un camp militaire datant de cette époque. Les gens avaient pour tradition de vénérer les Bouddhas et les divinités, le pays comptait donc de nombreux croyants religieux très pieux. Les temples Bouddhistes et Taoïstes de différentes tailles parsèmaient tout le comté. Il y en avait plus de quarante très connus. Le Temple Jici, le Temple Qiuanfo, le Temple Guaobao, le Temple Jubao, et le Temple Taiping dans l’est de l’agglomération, le Temple Yuanzhao, le Monastère Sanqing, le Temple Baita, le Temple Baifo, le Temple Yuantong, le Temple Shifo, le Temple Guanyin dans le sud de la cité, le Temple Fosheng, le Temple , le Temple Wanshou, le Temple Jingang, le Monastère Bixia dans le nord de l’agglomération et un complexe de constructions d’un Temple de la Dynastie Tang, consistant en 82 temples et 72 puits, dans l’ouest de l’agglomération. A l’intérieur du comté de la capitale on trouvait le Monastère Luzu, le Temple Ciji, la Nonnerie de Cihui, le Temple Guanyin, le Monastère Ziwei, le Temple Kaili, le Temple Chongming, etc. Le temps passant, les gens ont cru de plus en plus dans les divinités et les Bouddhas et transmis une tradition de courtoisie, de respect et de tolérance mutuels. D’authentiques pratiquants Bouddhistes et Taoïstes y abondaient. De nombreux êtres sont, depuis bien longtemps, venus sur la terre du Comté de Guan, attendre la propagation de Dafa.

Des désastres naturels et d’origine humaine se sont produits depuis les Dynasties Ming et Qing. Les traditions de courtoisie mutuelle et de vénération des Bouhhas et les pratiques de cultivation Taoïstes ont peu à peu disparues. Les temples et les monastères ont été endommagés ou détruits. La pratique des arts martiaux s’est généralisée parmi les gens à fin de protéger leurs familles. L’illétrisme a augmenté. N’est-ce pas un grand obstacle pour que les gens apprennent la Loi ? Qu’était il possible de faire pour aider les gens ici. A cet égard, une personne doit être mentionnée, Wu Xun, qui était un mendiant, né dans le Village de Wu, ville de Liulin, Comté de Guan en 1883. Il créa des écoles avec l’argent obtenu en mendiant.

Le 12 mai 1993, dans la partie nord de la salle à manger de l’Hôtel Guanzhou ( qu’on appelait à l’époque la maison d’hôtes du comté) vingt à trente personnes déjeunèrent ensemble avec le Maître. Avant le repas, les pratiquants entendirent le Maître dire : « Venir dans le Comté de Guan, c’est revenir chez moi. » Un pratiquant demanda : « La ville natale du Maître n’est-elle donc pas Changchun ? » le Maître répondit : « J’ai été dans le Comté de Guan dans une de mes vies précédentes. » Les pratiquants n’ont pas questionné davantage et le Maître n’a pas donné plus d’explications. Nous avons appris plus tard de pratiquants de l’agglomération de Chanchung que le Maître avait été mendiant dans le Comté de Guan dans une vie précédente. Maître a dit dans « Cultivation réelle » (Dans Points Essentiels pour un avancement diligent), « Saviez vous que pour vous sauver le Bouddha a un jour mendié sa nourriture parmi les gens ordinaires. » Maître n’a mentionné aucune connexion à Wu Xun, mais nous pouvons sentir que pour nous sauver Maître a souffert des épreuves nombreuses et inimaginables. Nous devrions chérir encore plus cette rare opportunité de cultivation et le salut bienveillant du Maitre.

2. Première visite du Maître au Comté de Guan

(1) Necessités divines

Entre le printemps et l’été de 1992, le Comté de Guan a tenu son premier rassemblement pour quelques anciens résidents du comté de Guan qui travaillaient en dehors du comté mais revenaient visiter leur ville natale. Un d’entre eux était Han Yu’an, qui travaillait pour l’Association de Recherche scientifique du Qigong de Chine. Plusieurs anciens fonctionnaires qui rencontrèrent Han l’interrogèrent sur les façons de garder la forme, comment trouver des maîtres de Qigong, etc … Han leur recommanda et présenta Maître Li Hongzhi et son Falun Gong. Plus de dix sortes d’exercices de Qigong étaient pratiqués à l’époque dans le Comté de Guan, les gens trouvaient que l’efficacité de ces exercices pour soigner les maladies et se maintenir en forme n’était pas convaincante. En entendant la recommandation de Han, ils se préparèrent à inviter Maître Li à venir dans le Comté de Guan. Les sponsors étaient Zhang Huaixuan, (ancien éditeur en chef du journal historique du comté), An Wenbin, et Liu Xiqi (un professeur d’éducation physique travaillant pour la commission des sports du comté.) Plus tard, le Secrétaire adjoint du Parti du comté Shi Yongchao et le Chef adjoint du comté Qi Yufen avalisèrent aussi l’invitation. Finalement, les Directeurs du Bureau de l’Administration civile Zhang Ruting et Wang Xiufeng et un chef de département Zhu Yuchun (qui était aussi un coordinateur pour un certain exercice de qigong), le Directeur de l’Association de Qigong du comté et le Directeur retraité du Bureau des cadres Zhou Zhenda envoyèrent ensemble une invitation au nom des différentes branches du gouvernement.

Le Maître était très occupé alors et ne pouvait pas venir dans le comté de Guan sur une simple invitation. Donc certains commencèrent à demander à Han Yuan quand le Maître pourrait venir tenir un séminaire. Finalement, les 25 et 26 octobre 1992, Han rappela et dit que le Maître tiendrait un séminaire à Pékin le 30 octobre. Le 29 octobre, Lao Rui (alias) et Mei Rong se rendirent à Pékin. Cette nuit-là, Lao Rui rêva qu’un Bouddha était descendu du ciel. Avec l’aide de Han, Lao Rui et Mei Rong se rendirent chez Mme Liu une pratiquante de Pékin, où ils rencontrèrent le Maître. Il y avait alors beaucoup de gens dans la maison de Liu. Maître était très heureux de voir Lao Rui. Maître ajusta son corps et lui mit personnellement un badge de Falun. Maître pressa aussi le troisième œil de Lao Rui avec son pouce, en demandant « Est-ce qu’il tourne ou non ? » Lao Rui , qui était à l’époque lourdement influencé par la culture communiste répondit : « Non. » Maître sourit puis il pressa de nouveau cet endroit mais avec un petit peu plus de pression. Lao Rui eut soudain un vertige puis il dit : « ‘Il tourne. » Maître sourit. Lao Rui raconta aussi son rêve à propos de Bouddha au Maître. Le Maître lui dit qu’il comprendrait plus tard.

Le 30 octobre, entre 4 et 5h, le séminaire de Falun Gong commença dans le Second Auditorium de l’Artillerie de l’Armée. Lorsqu’il se termina le 5 novembre, Lao Rui demanda sincèrement au Maître de venir dans le comté de Guan tenir un séminaire dès qu’il le pourrait. Han Yuan se joignit à lui dans cette demande. Bien que Maître fut très occupé, il dit qu’il essaierait de venir prochainement dans le comté de Guan.

A minuit le 12 novembre, Lao Rui et Lao Dai (alias) se rendirent à la gare ferroviaire de l’agglomération de Handan. A à peu près cinq heures du matin, le Maître et trois personnes qui l’accompagnaient descendirent du train à Handan, puis ils montèrent dans la voiture de Lao Rui. Ils roulèrent le long de la route de Jinan-Handan et entrèrent dans le Comté de Guan. Cette route existe depuis la fin de la Dynastie Tang. Vers les 7h du matin, Maître et ceux qui l’accompagnaient sortirent du véhicule du côté nord du pont dans la section du milieu de la Route Hongqi. Au coin il y avait une échoppe, où le Maître prit son premier repas dans le Comté de Guan ; le maître commanda des youtiao (un genre de bâtonnets de pâte à pain levée frite) et du lait de soja. Pendant le repas, Lao Rui demanda au Maître de demeurer chez lui et Maître accepta l’invitation. Après le petit déjeuner, Maître et ceux qui étaient venus avec lui allèrent au Centre d’activité des cadres retraités pour rencontrer les fonctionnaires du gouvernement concernés et discuter du séminaire. Ceux présents comprenaient des individus du Département de police, le Bureau de l’Administration civile, le Bureau des cadres retraités, la Commission des Sports, l’Association de Qigong, certains centres de coordination de qigong, etc. Pendant la rencontre, Maître ajusta les corps des participants et des autres qui étaient présents. Après 11h30 du matin, Lao Rui vint inviter le Maître et ceux qui l’accompagnaient à venir déjeuner. Le Directeur du Bureau des cadres retraités Zhui Zhenda et Lao Dai les escortaient. Pendant le déjeuner, Maître dit qu’il y aurait beaucoup de gens qui viendraient pour faire guérir leurs maladies, ce qui créerait beaucoup de gêne pour la famille de Lao Rui, donc le Maître ne voulut pas demeurer chez lui. Certaines personnes arrangèrent que le Maître demeure à l’intérieur d’un bâtiment pour les personnalités dans la maison d’hôtes du Comité du Parti du comté. Maître dit que c’était trop cher, aussi y resta-il une seule nuit avant de prendre une chambre ordinaire au second étage dans l’aile ouest du bâtiment de la maison d’hôte. Maître y demeura jusqu’au 23 novembre au matin lorsqu’il quitta le Comté de Guan.

L’après-midi du 12 novembre, le Secrétaire adjoint du Parti du comté, Shi Yongchao et le Chef adjoint du Comté Qi Yufen informèrent les dirigeants des branches du gouvernement du comté de se rendre au Centre d’activité des cadres retraités pour assister à une réunion, afin d’accueillir chaleureusement Maître Li venu enseigner la Loi dans le comté de Guan. Pour aider les gens à comprendre ce qu’était le Falun Gong, Maître décida de donner une conférence de Falun Gong dans le Théâtre du comté de Guan, Maître émettrait aussi du Gong (énergie) tout en donnant la conférence. Puis le Maître tint une activité de trois jours pour traiter les patients et répondre aux questions dans le centre d’activité. Maître prit son dîner dans la petite salle à manger de l’aile sud ouest de l’hôtel du comté de Guan. Le Bureau de l’Administration civile tint la réception pour le Maître. Ceux qui accompagnaient Maître étaient le Directeur Zhang Ruting, le Directeur associé Wang Xiufeng, le directeur du Bureau d’ implantation Zhu Yuchun, et deux policiers du département de police.

Après 8h le matin du 13 novembre, Maître donna une conférence dans le théâtre. (Han Yu’an assista également à la conférence.) Dans l’après-midi, Maître se rendit au Centre d’activité des cadres retraités pour traiter des patients et répondre aux questions. Le Maître était très occupé et l’activité dura jusqu’au 16 novembre au matin. Dans l’après midi, Maître cessa de s’y rendre afin de préparer la classe du soir.

Au cours du processus de traitement des maladies par le Maître nombre de choses extraordinaires et miraculeuses se produisirent. A travers ces miracles, les gens purent avoir une compréhension préliminaire de Dafa. Il y avait beaucoup de gens qui venaient chercher des traitements. Il ne fut demandé que dix yuan à chaque personne dont les maladies étaient guéries. Pour ceux qui ne constataient pas d’améliorations manifestes sur le moment, on ne leur demanda pas un sou. Habituellement, ceux qui allèrent au centre d’activités en quête de traitements avaient tous des maladies peu courantes qui ne pouvaient pas être soignées ni par la médecine chinoise ni par la médecine occidentale. Ils s’y rendirent juste pour tenter leur chance. Durant ces quelques jours, beaucoup de patients partiellement paralysés arrivèrent. Par exemple ; Zhao Yuxian, un employé de l’hôpital du comté était devenu paralysé à la suite d’un accident. Zhan n’avait pas de sensations au dessous de son cou, et ses membres de famille devaient lui faire prendre ses repas. Après quelques jours, les membres de famille de Zhao étaient épuisés. Mais avec le traitement du Maitre, Zhao put manger seul. L’efficacité était vraiment stupéfiante.

Le matin du 14 novembre, le temps était un petit peu froid, le vent soufflait du nord. Vers les 8h du matin, de nombreuses personnes arrivèrent au Centre d’activité des cadres retraités à la recherche de traitements. Un d’eux était une dame âgée qui avait de multiples maladies. Elle souffrait de prolapse du rectum. Elle avait été alitée quatre ans et ne pouvait pas s’occuper d’elle-même. Ça lui était extrêmement difficile ne serait-ce que de se lever ou s’asseoir. Elle devait compter sur sa famille pour ses besoins quotidiens. Souvent, son mari devait prendre des congés pour l’emmener voir des médecins. Le plus longtemps fut presque une année. Il l’emmena dans tous les grands hôpitaux y compris l’Hôpital spécialisé de Liaocheng, le Premier Hôpital provincial de Shandong, le Second Hôpital provincial de Shandong, l’Hôpital provincial de médecine chinoise de Shandong, l’Hôpital de Rééducation par le travail de Shandong, le Quatre vingt huitième Hôpital, le Quatre vingt dixième Hôpital et l’Hôpital du Collège de l’Union médicale de Pékin. Cependant leurs traitements ne marchèrent pas. Sa condition empira en fait. Elle perdait même conscience et était d’une maigreur squelettique. Pour une taille d’à peu près un mètre soixante son poids de 55 kilos était passé à 32 kilos. Elle vivait dans une souffrance constante et luttait chaque jour au seuil de la mort.

Cette dame attendit son tour jusqu’à 10 heures du matin passées A l’entrée de l’aile ouest, Maître la vit et lui demanda où elle avait des maladies. Le Maître lui demanda de fermer les yeux et d’incliner légèrement le haut de son corps. Maître agita la main et lui donna des tapes de la tête aux pieds, le son des tapes était assez fort. En une vingtaine de minutes, le visage de cette dame était couvert de gouttes de sueur et commença à se teinter de rose. Maître lui demanda alors de fermer ses yeux puis de les rouvrir et de lui dire ce qu’elle voyait. Elle dit que tout était obscur devant ses yeux. Maître lui demanda alors de fermer ses yeux et des les rouvrir encore une fois. Elle vit alors de nombreuses scènes spectaculaires dans d’autres dimensions. Elle vit le corps de la Loi du Maître. Soudain elle comprenait toute chose. Le Maître venait sauver les gens. Maître lui demanda de conduire sa bicyclette, bien qu’elle ne fut pas montée à vélo depuis quatre ans. Elle fit de la bicyclette immédiatement comme le Maître le lui avait demandé. Maître lui demanda d’aller un peu pus vite. Mme Liu dit que plus elle pédalait vite mieux elle se sentait. Puis elle fit le tour du parterre de fleurs dans le jardin, pleine d’une joie enfantine. De nombreux témoins dans le jardin l’applaudirent et crièrent pour l’encourager. Beaucoup la connaissaient, et tous pensaient que ce qui se passait était si miraculeux. Maître lui a dit encore une chose, mais elle a oublié ce que le Maître lui avait dit. Plus tard elle est rentrée chez elle en bicyclette. Une fois chez elle, elle a commencé à faire les tâches ménagères qu’elle ne faisait plus depuis longtemps, en pensant « Maître a guéri mes maladies, mais que puis-je faire pour le Maître ? » Tôt le matin du 15 novembre, elle sortit sa bicyclette qui n’avait pas été utilisée depuis quatre ans, et se prépara à aller à l’hôtel pour voir le Maître et être un membre du personnel, ce qui dans son esprit était faire quelque chose pour le Maître. En examinant les pneus elle constata que tous étaient à plat. Son mari trouva vite une pompe et regonfla les pneus, et elle pédala en direction de l’hôtel pour voir le Maître.

La bicyclette fonctionna bien pendant toute la journée du 15 novembre. Elle fit l’aller retour et n’eut aucun problème. Mais le matin du 16 novembre, elle découvrit que le pneu avant était de nouveau à plat. Son mari alla chercher la pompe et essaya de regonfler le pneu. Il essaya pendant un moment sans y réussir. Il sortit la valve et découvrit qu’il n’y avait pas du tout de tube de caoutchouc attaché! Ils ont alors examiné le pneu arrière et ont découvert la même chose. Le couple était sous le choc se demandant comment elle avait pu se rendre à l’hôtel le jour précédent.

Bien des miracles étaient arrivés durant les trois jours où les patients avaient été traités. Il y a eu beaucoup d’exemples de sérieuses maladies de cœur, de cancers, de problèmes de vaisseaux sanguins dans le cerveau, d’hypertension et d’autres qui ont été guéris instantanément. Nous ne donnerons pas d’autre exemples à cet égard.

(2) Enseigner la Loi et les exercices

La première classe de Fauln Dafa dans le Comté de Guan a eu lieu à 7h du soir le 16 novembre dans la Salle de conférence de la ville de Guancheng, qui n’existe plus aujourd’hui. Parce qu’il y avait tellement de participants, le jour suivant le cours a été déplacé à la salle de Conférence de l’Usine de vin du Comté de Guan, qui est aujourd’hui un entrepôt. Un pratiquant a emmené le Maître en voiture à la salle de conférence la nuit du 17 novembre 1992. Mais après la classe, Maître est renté à l’hôtel à pied et seul. Maître marchait pour aller et revenir de la salle de conférence chaque jour et il a refusé d’utiliser à nouveau la voiture d’un pratiquant.

Chaque matin, Maître se levait tôt, marchait le long de la rue Hgongqi puis se dirigeait à l’est au premier carrefour. L’Usine de vin du Comté de Guan se trouve à à peu près à 400 mètres de l’hôtel. Il y avait une échoppe de barbier le long du coin est de la route, qui est devenu le Salon Haoduomei. Maître s’y est une fois fait couper les cheveux.

Les pratiquants se levaient plus tôt et attendaient respectueusement l’arrivée du Maître. Le Maître serrait les mains des pratiquants et chacun se sentait très heureux. Depuis que Maître avait commencé à donner des conférences de Falun Gong peu de temps auparavant, les pratiquants ne savaient toujours pas ce qu’était la cultivation pratique ni comment saluer le Maître avec le geste de Heshi (NDt : Les deux mains jointes devant la poitrine) Les pratiquants pensaient seulement que Maître était un puissant Maître de Qigong avec une grande énergie, et ils se sentaient avoir une relation étroite avec le Maître. Certains pratiquants pensaient aussi que serrer la main du Maître aiderait à accroître leur gong, assomption qui semble aujourd’hui naïve. Mais le Maître, souriant avec compassion, serrait les mains de chaque pratiquant attendant à l’entrée. Quelque fois Maître bavardait brièvement avec des pratiquants puis il entrait dans la salle de conférence.

Maître a tenu la première et la seconde session de conférences du Falun Gong à Changchun en mai 1992 ; et la troisième à Pékin. La quatrième a eu lieu dans l’agglomération de Taiyuan à l’Hôtel de l’Usine Kuangji le 14 octobre 1992. Lao Rui a participé à la troisième à Pékin. La quatrième grande agglomération où le Maître a tenu une classe de Falun Gong était le Comté de Guan, la sixième session, un grand honneur pour le Comté de Guan mais quelque chose que les pratiquants là-bas ignoraient à l’époque.

Maître a émis une forte énergie, et de nombreux participants l’ont ressenti. Maître a dit que les murs de la salle de conférence étaient lumineux la nuit du 19 novembre 1992. En enseignant les exercices, Maître a demandé aux pratiquants de ne pas bouger leurs mains à plus de vingt centimètres de leurs corps afin de trouver le mécanisme énergétique. Par la suite, chaque fois que les pratiquants se rappelaient l’image du Maître leur enseignant personnellement les exercices, chaque pratiquant était ému aux larmes. Nous ne pourrons jamais rembourser le Maître pour son immense compassion, mais nous devons suivre fermement les chemins de cultivation que Maître a arrangé pour nous. Nous devrions faire de notre mieux pour faire les trois choses.

Je me souviens qu’un jour avant la classe, le Maître a dit que la Loi est pour tous les êtres humains, et que le Futi (possession animale) de certains pratiquants profondément cachés dans le corps humain était entré dans la salle de classe. Il a dit que les esprits animaux devaient se réincarner en êtres humains avant de commencer la pratique, et donc que tout esprit animal devrait immédiatement quitter la salle de classe. Maître a fait une pause et dit que tout esprit animal qui ne s’en allait pas serait éliminé !

A peine le Maître eut-il dit ces mots que cinq ou six pratiquants tombèrent malades et eurent envie de vomir, sans rien pouvoir vomir. Ils allèrent à l’entrée de la salle de conférence et se tinrent là, où la possession animale partit immédiatement. Lorsqu’ils revinrent, ils allaient parfaitement bien, et ils écoutèrent normalement la conférence sans aucun problème.

Durant cette période, chaque maître de qigong enseignait à se maintenir en forme. Le Maître enseignait ce qui pouvait conduire les gens à des niveaux élevés. Certains pratiquants ne savaient pas ce que signifie être à un niveau élevé. Je me souviens que quelqu’un a demandé au Maître s’il pouvait atteindre un niveau aussi élevé que celui de Laozi et de Bodhidarma. Selon les souvenirs de certains pratiquants, Maître indiqua le toit de la salle de conférence et dit qu’ils étaient tous là en train d’écouter la Loi. Un pratiquant demanda au Maître jusqu’à quel niveau il pouvait aller. Le Maître répondit que si le niveau de Tathagata existait bien, ça n’était pas la limite.

Chaque pratiquant dans la classe avait des qualités innées différentes et des réactions différentes. Une pratiquante vint assister à l’enseignement le quatrième jour de conférence. Lorsqu’elle vit les autres personnes assises, les mains jointes et les yeux fermés, elle fit de même. Peu après, son troisième œil fut ouvert et elle vit qu’il y avait des montagnes, des rivières et des pavillons sur la table de conférence du Maître, et elle vit finalement que le Maître était un grand Bouddha. Par la suite, cette même pratiquante assista à une rencontre de partages d’expériences dans l’agglomération de Kaifeng et vit de nombreux Falun de toutes les tailles au-dessus de la salle de conférence.

Cette session de conférences du Comté de Guan avait originellement été prévue pour une période de dix jours, mais les organisateurs pensaient que c’était trop long et changèrent pour sept jours. Le Maître émettait une forte énergie et certains pratiquants pendant l’enseignement du Maître. Ils n’ont pas vraiment compris ce que le Maître enseignait. Ils ont réalisé graduellement la grandeur et la compassion du Maître par l’étude de la Loi ultérieure.

De nombreux pratiquants assistant aux classes ont dit qu’ils étaient très familiers avec le Maître. Un pratiquant a dit au Maître en Le raccompagnant à son hôtel qu’il avait rêvé plusieurs jours avant la classe que quelqu’un était en train de l’aider. Le Maître lui en dit la raison.

Le Maître a dit aussi dans la classe : “J’ai déjà pris soin de vous depuis trois jours. Vous avez une si grande chance d’assister à la classe. Il doit y avoir beaucoup de vertu accumulée par vos ancêtres. Même vos proches qui sont décédés bénéficieront de votre pratique. »

Quand la classe de l’après midi du 22 novembre s’est terminée, l’heure du dîner était largement passée, et le Maître avait encore la conférence du soir à 19h. Mais Maître prit quand même des photos avec certains pratiquants à la lumière du soleil couchant.

Le Maître nous a beaucoup donné pendant la conférence, mais nous n’avons payé que 40 yuans d’inscription. Ceux qui sont arrivés après le début des conférences n’ont payé que 20 yuans. Maître a aussi distribué des billets gratuits aux pratiquants. Le dernier jour, le 22 novembre 1992, le Maître a personnellement présenté un certificat de graduation à chaque étudiant. Maître a écrit lui-même les mots sur le certificat. Maître a aussi répondu aux questions des pratiquants. Certains pratiquants ont imploré le Maître de donner une autre session. Maître a accepté. A la cérémonie de clôture, le Maître a personnellement présenté aux pratiquants la bannière « Site de pratique du Falun Gong dans le comté de Guan ».

(à suivre)

Date de l’article original 26/32007


Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2007/2/22/149076.html

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2007/3/26/83927.html

http://fr.clearharmony.net/articles/200704/32225.html