Expériences inoubliables

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par un pratiquant de Falun Dafa en Chine

Partie 1 : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2007/6/7/86542.html

L’éveil compatissant du Bouddha

J’ai toujours entendu dire que le Maître avait une aura, cependant je n’ai jamais pu la voir. Je percevais seulement une lueur que Maître émettait quand il faisant la grande gestualité avec ses mains. Cependant je l’ai enfin vue en 1997, dans la salle de séjour d’un pratiquant où se trouvait vingt à trente personnes. Lorsque Maître est entré dans la salle, j’ai perçu l’aura qui l’entourait et qui luisait d’une lumière brillante. Le Maître était tellement grand, assis là avec un sourire comme une image de Bouddha. Les rayons de lumière remplissaient la salle d’un éclat brillant. Je peux encore me rappeler cette vision dans toute sa réalité.

 « La cultivation dépend de soi, le gong dépend du maître» [Zhuan Falun]. Beaucoup de choses qui semblent comme difficiles ou impossibles sont transformées en bonnes choses tant et aussi longtemps que nous suivons les exigences du Maître. Je me rappelle ce que le Maître nous a dit : « Vous l’avez fait parce que vous aviez l’intention. En fait c’était le Maître qui actuellement l’a accompli. » (traduction non-officielle) Voici quelques exemples de ceci dans ce qui suit :

 1. Notre famille, comme plusieurs autres, est l’une de celles qui a retrouvé la santé après avoir étudié la Loi. Nous étions complètement confiants quand le Maître éliminait le karma pour nous. Par exemple chaque fois qu’un enfant avait une forte fièvre, peu importe combien elle pouvait être élevée, il ou elle récupérait le lendemain matin ou le lundi juste avant de commencer l’école. Quand nous ne nous sentions pas bien, tôt le matin, nous nous sentions mieux quand nous partions pour aller travailler. Quand nous pensions qu’il n’y avait pas plus de problèmes, nous ne nous sentions pas bien quand nous revenions à la maison.

 2. J’ai décidé d’assister aux conférences du Maître dans une autre ville, mais c’était difficile de demander un congé à l’école et au travail. Quand j’eu pris la décision de demander la permission de prendre quelques jours de congé, des miracles se sont produits. Quand je suis allé à Tianjin et Guangzhou, j’ai réussi de manière extraordinaire et l’on m’a donné un accord sans que j’ai eu besoin de formuler d’excuse. Ce fut même plus étonnant quand j’ai demandé pour Tianjin, parce que mon patron a décidé de m’envoyer là, par affaire. Ma fille a attrapé une grosse fièvre avant que je quitte pour Guangzhou. Cependant arrivée au train, elle se sentait mieux. Quand elle est revenue, c’était la période des examens finaux. Elle avait manqué plusieurs cours, et devait rattraper le retard avec de nombreux devoirs, Elle avait la réputation de ne pas être capable de se concentrer sur une longue période de temps, cependant elle a passé au travers de ses documents en l’espace de deux jours seulement. Elle a même obtenu les plus hauts scores, ébranlant ses professeurs. Notre famille n’est pas unique Les autre pratiquants ont fait l’expérience de circonstances semblables. Nous avons compris finalement que Maître était en train de nous aider.

3. Ce fut le plus extraordinaire quand nous sommes allés à TianAnMen pour clarifier la vérité. J’ai décidé d’y aller une fin de semaine et de revenir le lundi; ainsi cela n’interférerait pas avec mon travail. Je ne comprenais pas le concept de totalement nier les forces anciennes. Résultat : j’ai été détenu pendant une journée et je suis revenu le dimanche. Comme je m’étais dépêché pour d’aller à TianAnMen, j’avais oublié de fermer le four. Mon enfant a découvert qu’une poêle avait été surchauffée au point d’en être déformée par le feu et que la maison était toute remplie de fumée. Un souvenir effrayant. Si ce n’eut été de la protection de Maître, je n’oserais même pas penser à ce qui aurait pu se passer.

 4. En 2000, quand j’ai été illégalement détenu en prison, à ce moment-là, les autorités sont allées saccager ma maison. J’étais inquiet parce que j’avais beaucoup de livres de la Loi à la maison, ainsi j’ai prié le Maître d’aider à les protéger. Quand je suis retourné à la maison, j’ai appris de mon épouse qu’ils ne les avaient pas vus. Ils ne pouvaient même pas atteindre les livres malgré le fait qu’ils étiraient leurs mains dans leur direction. Ils n’ont même pas vu, les quatre copies dactylographiées de la Loi. Ils n’ont saisi que quelques enregistrements audio.

5. Aux autres cours, j’ai oublié de ramener ma bicyclette à la maison. Le lendemain quand je m’en suis rappelé, elle n’était plus là. Je l’ai finalement trouvée dans le centre d’une région isolée. Il y a tellement d’histoires. Après avoir quitté ma maison pour résister à la persécution, des événements encore plus supranaturels se sont produits. J’ai été protégé par Maître partout, comme si j’étais en train de marcher sur un chemin spirituel. Je ne l’aurais pas cru si je n’en avais pas été témoin moi-même.

Le Maître refuse les dons

En 1999, une des accusations du démoniaque PCC contre le Maître a été qu’il accumulait des richesses avec des moyens douteux, ce qui a trompé de nombreuses personnes qui ne connaissaient rien au sujet de la vérité. Cependant, tous les pratiquants savent que cela n’est pas vrai. Voici quelques faits dont j’ai eu connaissance.

A Guangzhou, le Maître mangeait toujours des nouilles instantanées par économie. Quand les pratiquants invitaient le Maître à diner, Il mangeait que le mets devant lui et ne recherchait pas d’autre chose. En 1995, le Maître est allé à l’étranger, pour introduire le Falun Dafa. Je me demande combien cela a pu coûter. Mon épouse et moi avons envoyé quelques dollars américains au Maître, pensant que cela avait plus de valeur pour le Maître que pour nous. Après quelques jours, l’argent nous a été retourné. Maître l’a refusé. Maître avait ses propres méthodes. De nombreux pratiquants auraient aimé lui donner, cependant, Maître disait que les donations personnelles aussi bien que celles des compagnies seraient refusées.

L’inquiétude du Maître pour les pratiquants

A cause du fait que nous sommes perdus dans l’impasse des gens ordinaires, nous sommes déjà habitués à résoudre les problèmes comme les autres personnes le font. Nous ne pouvons pas comprendre si nous faisons correct ou mal. Le magnifique Maître prend soin de nous comme un père, utilisant les gens et les affaires autour de nous pour nous éveiller. Il encourage nos actions droites et nous fait des rappels quand nos actions sont mauvaises. Si nous nous égarons, Il nous aide à retrouver notre voie. Il ne nous abandonne pas même si nous commettons des choses mauvaises.

Alors que je venais juste d’obtenir la Loi, j’ai amené mon enfant au zoo. J’ai été attiré par une démonstration de qigong. J’y suis allé, malgré les protestations de mon épouse. Mon enfant voulait partir alors que cela venait tout juste de commencer. Elle me tira à l’extérieur bruyamment, et alors j’ai compris que c’était le Maître qui me sauvait avec l’aide de cet enfant. Sinon, je serais allé sur un chemin mauvais.

J’ai eu un rêve clair quand j’ai obtenu la Loi la première fois. C’était tellement clair que j’ai toujours pensé que c’était vrai. J’ai rêvé d’un patio qui était aussi grand que le Palais Impérial où il y avait de grands halls et un pavillon rouge. Le plancher du patio était comme celui dans un palais. A ce moment-là, je pratiquais la position debout encore dans le pavillon comme les autres pratiquants. Près, il y avait un homme qui voulait nous enseigner une sorte de qigong. Cela semblait bon. Cependant, j’ai pensé que cela n’était pas le Falun Gong, ainsi je ne suis pas allé là. Au lieu de cela, j’ai reculé pendant un certain temps. Aussitôt que j’ai pris un corridor, j’ai vu Maître qui venait vers moi rapidement et dit avec un sourire : « Cultivez votre xinxing ». Vêtu d’un habit, il était bien mis et les joues colorées, semblant tellement plein d’énergie. Les trois mots étaient clairs et résonnaient. Quand je me suis réveillé, j’ai senti comme si la voix était venue de l’intérieur de mon corps. Après plusieurs années passées, j’avais oublié ces rêves. Je pouvais me rappeler seulement cette vision dans mon esprit. C’était non seulement un encouragement pour moi, mais cela m’a inspiré pendant plusieurs années. On m’a souvent posé la même question : « Avez-vous vu Li Hongzhi en personne? » J’ai toujours répondu par l’affirmative et je relate quelques expériences personnelles. Je fais toujours de la même façon peu importe qui, que ce soit des patrons, des collègues, des proches, des amis, les houligans du bureau 610, la police, les gardiens de prison ou les prisonniers. Ils peuvent tous dire que je parle de la vérité.

Obtenir la Loi a été la chose la plus heureuse qui me soit arrivée. Falun Dafa et déjà devenu une partie de ma vie, comme une de mes cellules.


Version chinoise disponible à : http://www.minghui.org/mh/articles/2007/5/14/154683.html

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2007/6/20/86946.html