Se rappeler le temps où le Maître enseignait la Loi dans la ville de Harbin

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par Chang Ming, un pratiquant de Falun Dafa de Shuangcheng en Chine

Mon coeur est rempli de gratitude et d’une joie indescriptible lorsque je me rappelle les enseignements de la Loi donnés par le Maître à Harbin. Je ne peux pas retenir mes larmes. C’était le 5 août 1994. Ma femme et mes deux enfants étaient tellement heureux de pouvoir assister aux séances d’enseignements du Falun Dafa tenues au stade de Hockey de Feichi de la ville de Harbin. Maître enseignait en personne et j’écoutais de mes propres oreilles. J’ai vu la contenance bienveillante, aimable et sereine du Maître et son corps élancé et fort de mes propres yeux. Ces jours ont été les plus bénis, heureux et joyeux de ma vie. Je me prosterne devant le grand Maître et je dis : « Maître merci ! »


Avant d’avoir entendu parler du Falun Gong, je me souviens que je marchais près du stade tôt le matin en mai 1994. J’ai vu plusieurs groupes de personnes pratiquant différents qigong. Un groupe faisant une pratique de méditation assise avait aiguisé ma curiosité. Quelqu’un m’a dit que c’était le Falun Gong, qui est une cultivation de l’école de Bouddha. Mon cœur fut touché en entendant que c’était une pratique de l’école de Bouddha. Je ne comprenais pas pourquoi, mais j’eus l’envie de pratiquer ce Falun Gong. J’ai commencé de pratiquer avec ce groupe de gens.


Plus tard, quelques compagnons de pratique ont assisté aux séances de la septième de la série de conférences de la Loi enseignées par le Maître dans la ville de Changchun. De retour chez eux ils ont tenu des activités de promotion localement. J’ai entendu dire que Maître venait à Harbin en juillet pour enseigner la Loi. J’étais très heureux et enthousiaste. J’ai commandé 4 billets pour toute ma famille. Je n’avais jamais pratiqué le qigong auparavant, je suis allé directement au Falun Gong. Aujourd’hui quant j’y repense, c’etait vraiment dû à des milliers d’années de relations prédestinées.


Presque 300 personnes de notre ville de Shuangsheng ont assisté aux enseignements de la Loi à Harbin. On avait rempli 4 grands bus et plusieurs voitures. Nous sommes partis à 15 heures 30 et arrivés à 20 heures. Les séances des enseignements de la Loi ont duré huit jours. Le premier jour de la conférence, le Maître monta sur l’estrade à exactement 18 heures. L’audience dans le stade l’accueillit avec un tonnerre d' applaudissements . Le Maître fit signe à tous de s’asseoir et la conférence commença. L’atmosphère dans le stade était très chaleureuse et sereine. Maître élimina les mauvaises choses du corps des élèves. Il demanda aux élèves se trouvant sur le côté de se lever les premiers. Maître compta un, deux, trois et demanda aux élèves de taper des deux pieds à trois. Puis il demanda au reste des élèves de se lever et de taper des pieds de manière à ce que leurs corps soient aussi rectifiés. Certains élèves ont vu une énorme boule de lumière descendre et se poser sur les élèves.


Un jour, sur le chemin du retour après une journée de conférence, le bus dans lequel j’étais monté eut un accident. Le pare-brise se brisa et des morceaux de verre s’étaient répandus partout. Du verre avait atterri sur le corps et les cheveux d’un compagnon de pratique. J’étais assis sur le capot à l’avant mais je n’avais pas peur. Personne ne fut blessé. Tout le monde à bord allait bien, seulement le conducteur eut quelques égratignures sur la main. C'est notre grand Maître qui avait protégé ses disciples !


Je m’étais assis du côté est de l’auditorium. Les sièges étaient élevés et je ne pouvais pas voir le Maître clairement. Un jour, j’ai eu la chance de voir le Maître de plus près juste quelques instants avant la classe. Le cours était sur le point de commencer lorsque j’entendis des élèves dire : « Le Maître arrive, le Maître arrive. » Donc, je me suis précipité pour voir le Maître. Les élèves se tenaient des deux côtés de l’allée et accueillirent le Maître avec des applaudissements enthousiastes. Maître a dit tout en marchant : « S’il vous plaît n’applaudissez pas, s’il vous plaît n’applaudissez pas. » Finalement je vis le Maître clairement. Maître était grand, fort et l’expression sur son visage était bienveillante, bonne et calme. Il était habillé proprement et soigneusement. Le visage bienveillant et serein du Maître me revient à l'esprit encore aujourd'hui . Je peux encore entendre ses paroles bienveillantes et patientes résonner dans mes oreilles.


Je me souviens que Maître avait donné un « drapeau du Falun » à l’assistant volontaire de Harbin et à l’assistant de notre ville le dernier jour de la conférence. Je me souviens que le Maître marchait doucement dans tout le stade et les élèves se levaient lorsqu’il passait. Ils applaudissaient un long moment. La scène était vraiment magnifique et belle.


Chaque fois que je me rappelle ces jours beaux et heureux, je ressens profondément que ma cultivation n’atteint pas le standard. Je n’ai pas suivi de près le chemin de cultivation que le Maître a arrangé pour moi. J’avais des failles qui ont été utilisées par les forces anciennes et les mauvais éléments. Je me suis écarté du chemin droit pendant quelque temps. J’ai déçu notre Maître et je ne mérite pas la rare opportunité présentée en des milliers d’années de relations prédestinées. Aujourd’hui, je réunis tout mon courage et partage cela avec mes compagnons de pratique. En faisant ça, je m’encourage moi-même à être diligent sur ce chemin de cultivation et d’être déterminé de rattraper le temps perdu et les opportunités. Je ferai diligemment les trois choses et deviendrai un vrai disciple de Dafa dans la période de la rectification par la Loi.


Date de l'article original : 13/7/2007


Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2007/6/28/157755.html

http://clearwisdom.net/emh/articles/2007/7/13/87636.html