Abandonner l’attachement à la réputation et à vouloir gagner

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par un pratiquant chinois aux États-Unis.

En mai 1997, alors que je travaillais à New-York, j’ai regardé toute la série vidéo des neuf conférences de Maître Li, sans dormir et sans arrêt. Tout en les regardant, je me réjouissais d’avoir pu trouver ce grand enseignant, d’apprendre le but d’être un être humain et les principes de la cultivation pratique. Aussitôt après, j’ai emprunté les vidéos des conférences de Maître Li et les livres de Dafa.

Je ne comprenais toujours pas la mise en application de la cultivation-pratique dans la vie de tous les jours, alors que j'avais lu tous les livres de Dafa et que je pratiquais les exercices tous les jours,. Au début, je me joignais rarement au groupe d’étude locale et aux discussions, comme j’avais lu « Zhuan Falun » de nombreuses fois, je pensais que je le comprenais vraiment bien. Plus tard, j’ai participé à un groupe de discussion et j’ai réalisé que moi aussi j’étais passé à travers quelques tribulations avec les autres pratiquants. Mais je n’avais pas traité la tribulation comme un pratiquant aurait dû le faire et je l’avais laissée passer. Je n’avais pas essayé de comprendre et j’étais même désorienté. Comment se faisait-il que les autres pratiquants traversaient des tribulations les unes après les autres, alors que moi je n’expérimentais rien ? En fait, ce n’était pas que je n’avais pas à faire face à aucun test, mais plutôt, que je n’agissais pas en accord avec les exigences de Dafa. Quand je faisais face à une tribulation, je n’allais pas chercher à l’intérieur de moi pour en trouver la raison et je ne considérais pas cela comme une occasion pour progresser. J’évaluais la difficulté comme l'aurait fait une personne ordinaire et je cherchais à l’extérieur. Alors je manquais toujours les opportunités de cultivation, les unes après les autres. Je n’avais jamais réalisé l’importance de l’étude de groupe et du groupe de pratique jusqu’à ce jour-là. Dans un tel environnement, les pratiquants peuvent partager des expériences de cultivation pour s’encourager les uns les autres et s’améliorer ensemble. Ceci est spécialement bon pour abandonner ses attachements et c’est la manière la plus rapide pour s’améliorer soi-même. Maître Li a dit : «Je vous dis une vérité : tout le processus de cultivation et de pratique consiste en réalité pour un être humain à abandonner sans cesse son esprit d’attachement. » « Zhuan Falun » Alors j’ai commencé à me joindre régulièrement au groupe d’étude de Dafa et aux groupes de pratique.

Ces dernières années, la compétition entre les compagnies de téléphone longue distance est devenue de plus en plus intense. Elles emploient différents moyens pour attirer les consommateurs, tel que des réductions de tarifs, pas de facturation de frais mensuels et même des récompenses en argent comptant. Je suis devenu une de leur cible. Quand une compagnie me proposait des modalités intéressantes, une autre compagnie m’en offrait de meilleurs encore. Au début, je ne voulais pas changer de compagnie de téléphone, parce que je ne voulais pas de problème. Je pensais aussi : « Comment puis-je obtenir de l’argent d’un autre sans une bonne raison ? » Alors on m’a dit que changer de compagnie ne prenait que quelques minutes, que nous profiterions non seulement de tarifs bas, mais que nous recevrions une récompense en argent. A ce moment-là, j’avais été licencié et je n’avais pas beaucoup à faire, alors c’est comme ça que j’ai décidé d’essayer. Après un tel essai, j’en ai immédiatement ressenti le bénéfice. Deux ou trois semaines s’étaient à peine passées après mon changement de compagnie qu’une autre compagnie m’a appelé et m'a proposé des termes encore plus avantageux. Le représentant de la compagnie a même dit : « Qu’est-ce qui vous dérange ? » Je me suis dit en moi-même : « Ce n’est pas moi qui demande cela et c’est leur façon de faire des affaires. Ne t’inquiète pas, ils sont contents et je suis content aussi. » Ainsi en l’espace d’à peine deux mois, j’ai changé de compagnie de téléphone trois fois et je me sentais content de l'avoir fait. Peu de temps après, la facture de téléphone est arrivée. Je l’ai regardée. Qu’est-ce qui s’était passé ? Comment est-ce que seulement deux ou trois appels longue distance peuvent coûter trois cent dollars ? La compagnie avait un règlement à l’effet que si un consommateur changeait pour leur compagnie et s’il ne restait pas avec elle pendant trois mois fermes, non seulement il avait à rendre la récompense en argent comptant, mais on lui facturait en plus le taux le plus élevé ! En faisant quelques calculs, j’ai trouvé que tout l’argent que j’avais fait en changeant de compagnie de téléphone devait maintenant être remboursé. J’ai réalisé soudain, que comme Maître Li dit : « Pas de perte, pas de gain. » J’ai compris que ceci était un test pour voir si je convoitais des gains matériels. Mais je n’avais pas compris et j’avais raté le test. J’avais plutôt commercialisé ma vertu encore et encore en échange de « bénéfices de faveur » et je ne m’étais pas considéré comme un pratiquant. Cet incident a grandement exposé mon attachement au gain matériel. Je me rappelle encore quand j’ai commencé, à apprendre Dafa, au début, je m’étais dit en moi-même que le point central de la cultivation du Falun Dafa c’est de s’assimiler aux caractéristiques cosmiques de Vérité, Compassion et Tolérance et d’abandonner les attachements humains à la réputation, aux intérêts matériels et à la sentimentalité. A ce moment-là, je pensais que je n’avais pas « d’attachement à la réputation, ni aux intérêts matériels. » Je pensais que ma cultivation devait se concentrer sur la sentimentalité. Il semble maintenant que le soi-disant « pas d’attachement à la réputation ni aux intérêts matériels » était simplement le point de vue d’une personne ordinaire. Maintenant que j’ai appris Dafa, je dois m’élever à un plus haut niveau.

J'avais travaillé à New-York. Comme la compagnie avait été restructurée, de nombreux employés avaient été mis à pied. J’ai aussi perdu mon emploi et je suis alors retourné à Boston. Je n’étudiais Dafa que depuis deux semaines. Je n’étais pas très content et j’ai commencé énergiquement à chercher un nouvel emploi. Je pensais que comme j’avais commencé tard à apprendre la Loi, un tel arrangement allait me permettre d’avoir du temps pour me rattraper. Alors, chaque jour, je pratiquais les exercices, lisais la Loi et regardais une conférence des vidéocassettes de Maître Li.

Six mois ont passé. Les autres avaient déjà trouvé des emplois, mais je n’étais pas encore embauché. Ce n’est pas qu’en cet endroit, les compagnies ne s’intéressaient pas à moi. Au cours de ces quelques mois, chaque mois, j’avais deux ou trois interviews pour un emploi. Des compagnies étaient même passées par tout le processus d’embauche et attendaient pour choisir une bonne date pour que je commence à travailler. Mais pour des raisons inconnues ma date d’embauche était reportée encore et encore. Je ne pouvais tout simplement pas commencer un nouvel emploi. Au début, je trouvais de nombreuses raisons objectives : les compagnies s’étaient fusionnées et avaient gelé les effectifs; les directeurs avaient quitté la compagnie; le plan pour le personnel nouvellement embauché était changé etc. J’ai fait l’expérience de toutes ces raisons-là. Alors est arrivé la crise financière asiatique, et de nombreuses firmes financières ont commencé à licencier massivement. Pour moi, qui suis spécialisé en économie asiatique, c’était encore un autre coup. Je considérais que j'étais une bonne personne. Je n’avais pas de forts attachements à la réputation ni aux intérêts matériels. Je ne cherchais pas un niveau de vie élevé. Peut-être bien que c’est ceci, peut-être bien que c’est cela, aussi longtemps que je pouvais travailler avec ma spécialité et aussi longtemps que le salaire était proportionné avec mon expérience et mes compétences, je serais content. Je n’avais pas réalisé, cependant, que j’avais empêché l’amélioration de mon caractère simplement parce que je pensais d’une telle façon.

Traduit de l'anglais au Canada le 17 septembre 2007

Version anglaise disponible à : http://en.minghui.org/emh/download/ebooks/h008.htm