Un professeur voit son cancer de la lymphe disparaître

 

[Site Clartés et Sagesse]

 

J'ai 58 ans, je suis une enseignante dans un collège de Jinzhou dans la province du Liaoning. En 1997, j'ai commencé à souffrir à cause d'une tumeur à une aisselle. Pour finir, mon mari m'a envoyée dans un hôpital pour y subir une intervention afin d'enlever cette tumeur, qui s'est révélée être un cancer de la lymphe. Je ne réalisais pas que c'était une maladie aussi grave, j'étais perturbée en voyant mes collègues à l'école murmurer à l'oreille des autres quand ils me voyaient et je ne comprenais pas pourquoi. Un jour, je marchais derrière un couple de voisins. Sans réaliser que j'étais derrière, ils parlaient : « On m'a raconté que tel et tel avait un cancer de la lymphe, j'ai appris que les patients mouraient très vite. » J'étais choquée. Je suis restée tranquille pendant un moment, puis j'ai marché jusque chez moi d'un pas lourd. En me voyant aussi pâle, mon mari s'est rendu compte que j'avais réalisé quelle était la situation. Il m'a demandé ce qui s'était passé. J'ai pleuré tout d'un coup, me plaignant que Dieu n'était pas juste. Réconfortée par ma famille, j'ai réalisé que pleurer ne me sauverait pas la vie. J'ai calmement écrit mes volontés et j'étais prête à mourir. Attendant la mort, j'étais au désespoir. C'est alors que j'étais au point le plus bas de ma vie que ma mère m'a introduit le Falun Dafa et qu'elle a partagé son expérience dans la pratique.

 

Ma mère est née dans un village. Ayant eu onze enfants, elle était vraiment maigre et affaiblie physiquement. Elle souffrait de diverses maladies après la naissance des enfants. Elle vivait dans la pauvreté, sans avoir les moyens de voir un médecin. En 1996, la plupart des membres de sa famille ont commencé à pratiquer le Falun Dafa. À 88 ans, ma mère vit maintenant mieux que jamais. De la plantation à la récolte, elle peut faire n'importe quel travail de la ferme que les jeunes peuvent faire. Certaines personnes plaisantent même, disant qu'elle est comme un arbre de fer de mille ans avec une floraison éclatante. Sous son influence, beaucoup de gens du village ont commencé à pratiquer le Falun Gong. Je savais que ce miracle était dû à sa pratique du Falun Gong. Maman m'a dit qu'elle serait morte depuis longtemps si elle ne pratiquait pas le Falun Dafa, aucun effort de l'homme ne peut changer le destin d'une personne, seule la cultivation de la Grande Loi d'Authenticité-Bienveillance-Tolérance le peut.

 

Maman m'a alors emmenée chez elle pour me faciliter la pratique du Falun Gong. Fin 1997, j'ai marché sur le chemin de la cultivation. Très vite après avoir commencé à pratiquer, mon corps a commencé le processus de purification. Lentement, mes mauvais symptômes ont disparu, l'un après l'autre. En une année, je ne suis allée qu'une fois faire un examen à l'hôpital, pour apprendre que le cancer avait totalement disparu ! Ma famille était tellement contente pour moi !

     

Au cours des six dernières années, j'ai suivi les exigences du Falun Dafa pour cultiver mon caractère. Je n'ai jamais accepté des cadeaux d'argent de la part de mes élèves. J'ai travaillé diligemment et j'ai été récompensée par la mention honorifique de « Professeur extraordinaire » pour mon dévouement à l'enseignement. Il est tout à fait clair pour moi que cet honneur est dû à ma pratique du Falun Dafa. C'est simplement la manifestation par rapport à ma carrière de l'élévation de mon caractère et de la puissance du Falun Dafa.

 

Version anglaise disponible à : http://en.minghui.org/emh/download/ebooks/e039.htm

Version chinoise disponible à : http://www.minghui.org/mh/articles/2004/7/21/79988.html