Les pratiquants de Falun Dafa de la ville de Yanbian dans la province de Jilin se remémorent la grâce du Maître

[Site Clartés et Sagesse]

 


Écrit par un pratiquant de Falun Dafa de la ville de Yanbian

Le 20 août 1994 a été une journée très spéciale parce que c’est le jour où le Maître est venu à Yanbian pour propager Falun Dafa. C’était aussi une journée où les êtres de la ville de Yanbian ont reçu le salut et où ma véritable vie a commencé. C’est un jour que je n’oublierais jamais.

C’est par un pur hasard que j’ai assisté aux conférences du Maître. A cette époque j’étais employée dans les transports publics. Le matin du 20 août 1994, il y avait dans le bus de nombreux passagers qui n'étaient pas de la ville, certains joliment habillés et d’autres pas. Cependant tous m’ont demandé comment se rendre au Centre récréatif de Yanji. Curieux, j’ai interrogé une femme paraissant à peine cinqante ans . Elle m’a dit : " Madame, écoutez ! Il y a une très bonne pratique qui est entrain d’être propagée ! Vous voyez comme mon visage est lisse et comme je parais jeune ? Je n’ai plus aucune maladie et c’est grâce au Falun Gong. J’ai plus de 60 ans." La dame m’a présenté le Falun Gong avec enthousiasme et a insisté : " Vous êtes presque arrivée chez vous ; Ne ratez pas cette occasion ! "

En quittant le travail, je suis allée au centre de recréation de Yanji et j’ai trouvé de nombreuses personnes rassemblées là. Cela coûtait 43 yuans pour assister aux 10 conférences. Je n’avais que 50 yuans en poche et je n’allais pas être payée avant deux semaines. J’ai commencé à hésiter mais les mots de la femme résonnaient dans ma tête : « Vous ne devez pas rater cette occasion ! » J’ai acheté le billet après avoir vu cette foule qui avait fait des centaines de kilomètres pour venir en me disant que ça devait être quelque chose de spécial . Aujourd’hui quand j’y pense, je comprends qu’avant même que je ne commence à apprendre Falun Dafa, notre Maître bienveillant s’occupait déjà de moi.

Une fois arrivée au Centre récréatif , je me suis assise à la place 48 du rang 12. J’essayais d’imaginer à quoi ressemblait le Maître, quel genre de théories profondes il allait enseigner et quelles techniques spéciales il allait montrer. Juste à ce moment un tonnerre d’applaudissements a retenti et tout le monde s’est levé. J’étais très excitée et je me suis levée aussi et j'ai applaudi. J’ai vu un grand jeune homme en chemise blanche, un sourire bienveillant sur le visage, marcher sur le podium. En souriant il a fait signe de la main à tout le monde de s’asseoir. La personne sur le podium était le Maître ! Maître savait tout ce qu’il y avait dans mon esprit. Quand j’y repense, ma compréhension de ce qu’Il a dit avant le début des conférences est que nous ne devrions pas venir ici avec l’idée d’écouter une théorie spéciale ou pour recevoir un Falun car dans ce cas nous n’obtiendrions rien du tout ! J‘ai rapidement remis de l'ordre dans mon esprit et cessé de penser à quoi que ce soit. Je me suis concentrée pour écouter les conférences parce que j’avais peur de rater quelque chose d’important.

La voix du Maître était claire, puissante et bienveillante. Je ne comprenais pas tout ce qu’il disait pourtant ma conception de la vie et mon attitude envers les choses de ce monde ont complètement changé depuis. Le deuxième jour, pendant la conférence, j’ai commencé à ressentir de la chaleur et ma jambe me faisait si mal que j'ai eu du mal à le supporter. Après la conférence, Maître nous a rappelés que même si nous nous sentions très mal nous devions persister à venir.

Je me souviens que lorsque ma jambe a arrêté de me faire mal, je me suis endormie profondément et je n’ai rien entendu de ce qu'a dit le Maître . Cela m'a ennuyée et je me suis dit que je devais rester éveillée et bien écouter le jour suivant, mais le jour suivant je me suis de nouveau endormie. Dès que je me suis réveillée j’ai entendu le Maître dire :

« Certaines personnes s’endorment pendant mes conférences et se réveillent dès que j’ai terminé. Pourquoi ? Parce qu’il y a des éléments pathogènes au niveau de leur cerveau et qu’il faut les enlever. Une telle personne ne supporterait pas que l’on travaille directement sur son cerveau, elle est donc plongée dans un état d’inconscience, une sorte d’anesthésie. » (Deuxième conférence, Zhuan Falun)

Deux jours plus tard J’ai fait l’expérience de ce que Maître a dit :

« Ils vont se montrer plein d’énergie, et seront capables de veiller pendant deux jours consécutifs sans avoir sommeil. » (Deuxième conférence, Zhuan Falun)

Cet été il a fait extrêmement chaud. Plus de quatre mille personnes étaient assises dans un gymnase fermé avec seulement quelques fenêtres ouvertes et de nombreuses personnes se rafraichissaient le visage en agitant un éventail. Maître a dit à tout le monde de ranger les éventails car nous aurions encore plus chaud en agitant les éventails. Maître a dit qu’un pratiquant ne devrait pas se préoccuper d’une petite épreuve comme celle là et aussitôt qu’il a eu fini sa phrase, j’ai senti de l’air balayer mon visage. C’était vraiment un miracle !

Encore plus miraculeux, je regrettais de ne pas avoir pris un papier et un stylo pour prendre des notes de cette extraordinaire conférence et Maitre a semblé lire dans mes pensées puisqu’il a dit que nous ne devrions pas prendre de notes où nous manquerions la conférence. Quand j’ai eu l’idée d’assister à d’autres conférences de qigong, Maître l’a su aussi et a parlé de l’importance de pratiquer dans une seule école à la fois. Je rougis encore aujourd’hui quand je pense à cet incident. A cette époque je n’avais vraiment pas un bon sens de l’éveil !

Il y avait fréquemment de gros orages pendant les conférences du Maître à Yanbian. Une minute le ciel était clair et la minute suivante il y a eu un gros orage au point que la foudre avait cassé des arbres et il pleuvait tellement fort que la ville était inondée. Cependant très vite le ciel s’est éclairci et n’a pas empêché la conférence de continuer. Quand nous sommes sortis du gymnase, l’air était clair et pur. Je savais que Maître avait nettoyé le champ dimensionnel à Yanbian !

Le Maître nous a lui même enseigné les exercices après la conférence. Pendant la dernière conférence, Maître a répondu aux questions des élèves présents. Maître a purifié le corps de tous les élèves et a demandé à chacun de frapper vigoureusement le sol des pieds après avoir compté à voix haute : « un, deux, trois. » Quelques élèves ont été trop rapides, mais Maître avait toujours sur le visage un sourire bienveillant et il nous a dit de recommencer. Nous avons dû essayer plusieurs fois avant que nous puissions taper le sol tous ensemble en même temps.

Pendant les dix jours de conférence il y a toujours eu des élèves qui perdaient leur bague, leur collier, de l’argent ou d’autres choses de valeur. Cependant celui qui avait ramassé les objets perdus les remettait au Maître afin que le propriétaire puisse les récupérer. Maître a reçu 7000 yuans des élèves présents à la conférence et il les a redonnés à la Croix Rouge à la fin des conférences.

Ce que je regrette le plus est que pendant les conférences, j’ai raté l’occasion de voir Maître de près. J’avais perdu un petit emblème du Falun et plus tard Maître a dit qu’il avait trouvé un Falun et cherchait le propriétaire. J’avais peur que ce ne soit pas le mien et en plus j’avais honte d’aller sur le podium pour le récupérer. Plus j’y pense, plus je regrette d’avoir raté cette opportunité. Cependant, afin de voir de nouveau le Maître en personne, je dois marcher sur le chemin que le Maître a tracé pour moi et éliminer toutes sortes d’attachements afin de devenir une véritable pratiquante de la période de la rectification par la Loi !

Traduit de l'anglais de : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2007/10/8/90281.html

Version chinoise disponible à :
http://clearwisdom.net/emh/articles/2007/10/8/90281.html
Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2007/9/30/163635.html
http://fr.clearharmony.net/articles/200710/35584.html