« Je peux à peine croire quel genre de personne j’étais »

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par Trish Brady, Texas, États-Unis

[ L’article suivant est paru dans le livre Le cœur et l’esprit s’élèvent—Le Pouvoir de Falun Dafa, publié pour la première fois par les éditeurs de Minghui/ Clearwisdom en 2006. Les nombreuses histoires courtes de ce livre ont été écrites par des gens de tous âges, de différents pays, appartenant à toutes les couches sociales. Elles sont très personnelles et uniques, et cependant, partagent un thème commun : l’immense croissance spirituelle inhérente à la pratique du Falun Gong. [Pour plus d'informations ou commander le livre (en anglais pour l'instant) allez à l'adresse : http://www.mhbooks.org/mhbooks/index.php?target=products&product_id=29937&sl=EN]

Au jeune âge de sept ans j'ai commencé à lire des livres sur tout ce qui concernait l'univers et notre système solaire. J'ai lu entièrement la bible et je me suis sentie près de Dieu, et j’ai su profondément à l’intérieur que je devais devenir une meilleure personne. À huit ans je me suis engagée dans l'église et j’ai reçu le baptême. Je sentais cependant qu'il y avait quelque chose de plus, quelque chose que je devais faire, mais ce que c’était exactement, je ne le savais pas.

En grandissant, ma famille s’est séparée, et par la suite mes parents ont divorcé. Je me suis éloignée du christianisme et j’ai commencé à suivre la société et le matérialisme ambiants. Je viens de l'est du Kentucky et je suis allée jusqu'en 3ème du fait d’un tempérament rebelle et coléreux. J'ai toujours reproché toutes mes chutes et tribulations à mes parents. J’ai sombré et me suis perdue dans l’apitoiement sur moi-même et les associations négatives. Mes années d'adolescence ont été chaotiques, mais intérieurement j’avais encore un petit peu de nature divine.

À 20 ans j'ai rejoint une ancienne société mystique et par son enseignement j’ai appris beaucoup de choses concernant le monde et je me sentie plus enracinée. J'ai appartenu à cette société mystique pendant plusieurs années, mais elle ne m'a pas empêché de sombrer un peu plus, et n’a jamais mis l’accent sur la vertu ou sur comment être une personne meilleure. M’accrochant néanmoins à elle pour la protection, j'ai continué ma recherche en quête de vérité, sans la trouver nulle part. Un jour, je me suis sentie attirée à apprendre quelque chose de la pensée orientale et j’ai lu un livre sur le bouddhisme Zen. En lisant, je suis arrivée à une partie qui parlait de méditer et de s’asseoir en silence et de s’éveiller par soi-même. Je me rappelle ma frustration en lisant cela et avoir pensé, « S’éveiller à quoi? » J'ai posé le livre et tristement, je n’ai plus jamais pris aucun autre livre de pensée orientale parce que je me figurais que je ne pouvais pas les comprendre.

A l'âge de 28 ans, j’ai développé de graves allergies et une bronchite chronique, qui m'ont conduit à l'hôpital, parfois trois fois en une année, avec une pneumonie. J'étais toujours un membre de l'ordre secret, l’ancienne société mystique dont j'ai parlé plus haut pourtant ma vie était devenue déplorable. J'étais déprimée et perdue. J'ai renoncé à trouver le chemin et je me suis totalement immergée dans la grande cuve de teinture de la société.

J’avais alors trois enfants. Ma vie de famille était tendue. Je n'étais pas une mère idéale. Je perdais toujours mon calme et je pensais toujours à moi avant les autres. Si quelqu’un me causait du tort, je lui en faisais deux fois plus pour me venger. J'avais beaucoup d'ennemis. J'ai eu une aventure pour me venger de celle de mon mari, et notre mariage ne s’en est jamais vraiment remis.

Ma mère a vécu en Arabie Saoudite pendant plusieurs années et elle n'a jamais connu ses petits-enfants. Elle a déménagé de nouveau aux États-Unis en 1998. Elle est allée au Texas et m'a demandé de venir y vivre avec elle. Il a fallu deux ans pour que j’accepte parce que ma relation avec ma mère avait toujours été tendue dans le passé.

Nous avons emménagé avec ma mère en juillet 2000. Mon mari et moi pensions que nous laissions nos problèmes derrière nous. Nous avons trouvé de bons emplois en travaillant dans l'industrie des télécommunications. En septembre nous avons déménagé et avons obtenu notre propre logement. Alors soudainement nous avons été l’un et l’autre licenciés et nous avons perdu nos emplois. Nous sommes retournés chez ma mère. Des disputes terribles ont commencé entre mon mari et moi et cela a détérioré la relation avec ma mère. J'étais toujours impliquée dans l'ordre secret au Texas et j'allais à Austin une fois par mois pour assister aux réunions.

Je suis devenue très proche du moniteur régional du groupe. J’attendais peut-être de lui qu’il réponde à certaines des questions que j’avais eues quant à pourquoi j’étais ici, mais il ne voulait qu’une relation physique. J'ai totalement perdu foi dans l'ordre et l’ai quitté. Quelque chose à l'intérieur de moi se réveillait. J'ai soudainement eu le désir étrange d'apprendre le chinois. J'ai commencé à penser à des méthodes de ‘cultivation et pratique’ dont j'avais entendu parler. Je savais qu'avoir une aventure était mal et je voulais être morale. Je voulais aller en Chine et trouver un maître pour me guider ! Mais où en trouver un ? Je ne pouvais simplement pas laisser ma famille et partir. Je suis allée sur la plus haute colline du Lac Canyon et me suis assise là et j’ai parlé à qui pouvait bien se trouver là pour peut-être écouter mon appel. C'était une prière silencieuse adressée à l'univers pour cultiver et retourner. J'étais loin de me douter que quelqu'un écoutait.

Quelques jours plus tard mon mari, ma mère, et moi avons eu une grosse dispute qui a eu pour conséquence qu’elle nous a tous jetés dehors. Nous n’avions nulle part où aller si ce n'est un abri pour sans domicile fixe. C'était la meilleure chose qui me soit jamais arrivée. Mon mari a trouvé un autre travail, et tandis qu'il quittait l'abri pour aller travailler, les enfants et moi allions à la bibliothèque publique locale. Nous avions accès à un magnétoscope et je possédais un ordinateur mais je n’avais pas accès à Internet. Nous empruntions des vidéos et des livres et des CD. A ma deuxième visite à la bibliothèque, j'ai trouvé une vidéo intitulée la véritable histoire du Falun Gong. Je n'avais jamais entendu parler du Falun Gong, mais pour une certaine raison inconnue, je l'ai empruntée et j’ai senti l’urgence de la regarder.

Je me souviens l’avoir mise dans le magnétoscope et appuyé sur la touche « Play » et avoir vu le symbole du Falun et entendu la musique. J’étais stupéfaite, sans voix et je ne pouvais penser à rien d’autre que de regarder l'histoire. Dans ce seul instant j'ai su que j'avais trouvé ce que j'avais recherché toute ma vie. Je suis allée de nouveau à la bibliothèque le jour suivant utiliser leur ordinateur et rechercher www.falundafa.org. J'ai téléchargé chaque exercice sur un disque, je l’ai apporté à l'abri, je l’ai inséré dans mon ordinateur, j’ai pratiqué les mouvements, et j’ai lu le livre.

En cherchant sur le site Web de www.falundafa.org, j'ai trouvé un point de pratique de groupe dans mon secteur et j’y suis allée pour la première fois et j'ai rencontré plusieurs pratiquants. J'ai finalement acheté un exemplaire de Zhuan Falun et je suis allée à la maison et je l'ai lu entièrement en une journée.

Mon mari et moi avons commencé à chercher une maison pour pouvoir quitter l’abri. Un soir nous sommes allés en visiter une. Nous nous sommes arrêtés dans une station essence pour faire le plein et prendre quelque chose à boire. Comme je sortais du magasin et marchais vers la voiture, une fille que je ne n’avais jamais rencontré s’est approchée de moi et m’a demandé d'ouvrir la main. Elle semblait inoffensive, aussi-ai-je accepté et elle m'a mis un énorme insecte dans la main. J'ai crié et elle a commencé à rire. L’insecte s’est envolé dans les airs et a atterri sur le trottoir. Je l'ai pris pendant qu'elle entrait dans le magasin. Je l'ai regardé et j’ai réalisé que c'était une de ces imitations, une fausse punaise, et cela m'a rendue furieuse. Je suis entrée dans la voiture, attendant que mon mari revienne avec les enfants, et je pensais en moi-même, « Je dois endurer. N'est-ce pas le genre de chose dont Maître Li parle dans le livre? » J'étais encore tellement en colère. Comment cette fille avait-t-elle osé me faire ça ? j’ai hurlé dans sa direction alors que la voiture démarrait et je n’ai pas passé mon premier grand test. Je me suis sentie très mal après.

Une semaine plus tard nous avons déménagé dans cette maison et j'ai continué à aller au groupe de pratique et à étudier les enseignements du Falun Gong. Chaque jour en rentrant de la pratique, je dormais pendant longtemps et j’avais des coliques. Mon corps était nettoyé. J'ai craché une substance sortant de mes poumons, mais j'ai noté que je n’avais plus besoin de mon inhalateur et j'ai courageusement arrêté de prendre le médicament antihistaminique pendant une journée pour voir ce qui se produirait. Je l'avais pris pendant dix ans et ne pouvais pas bien respirer sans lui. J'avais également un nébuliseur parce que parfois je devais avoir un traitement en profondeur pour mes poumons. Je l’ai arrêté et, à ma surprise, je n'en ai plus eu besoin! J'ai arrêté de tout prendre. Mes allergies ont disparu. Je pratique encore aujourd’hui. Falun Dafa a totalement changé ma vie, et je suis aujourd’hui une personne différente. Je peux à peine croire quel genre de personne j’étais. Je dois ma bonne santé et toutes les choses positives dans ma vie au Falun Dafa.

Traduit de l'anglais en octobre 2007

Version anglaise disponible à : http://en.minghui.org/emh/download/ebooks/h023.htm