Alors que je cherchais la vengeance, c'est Zhuan Falun que j'ai trouvé

 

[Site Clartés et Sagesse]

 


Écrit par un pratiquant de Chine

Avant d’apprendre le Falun Gong, j’avais un très mauvais caractère. J’étais soupe au lait et je faisais toute une affaire d’un problème banal. Je harcelais ma femme. J’aimais casser les choses quand je piquais une colère, et ensuite je me sentais euphorique. Mes désordres mentaux faisaient souvent peur à mes enfants et tourmentaient ma femme au point de la faire pleurer. Ma famille était à deux doigts de la rupture. Loin de la maison, j’étais celui qui avait le dernier mot et j’adorais l’argent, je pouvais me battre jusqu’au dernier sou. Je n'aurais pas eu peur d’aller en prison pour une somme d’argent exacte. J’étais extrêmement jaloux. A cause de mon mauvais caractère, j’avais une mauvaise santé avec de nombreuses maladies, comme des migraines, de l'hypertension artérielle, des bronchites et un disque déplacé dans le bas du dos qui compressait les nerfs de mes jambes. Je n'aurais même pas pu m’occuper de moi-même si cela avait sauté. Je ne pouvais pas me retourner dans mon lit. Je souffrais au-delà des mots.

Un incident m’a finalement amené à abandonner tout espoir. Quelques voyous et adjoints du département de la police du comté ont conspiré afin de m’escroquer 50000 yuan dans une transaction d’affaires. Ils m’ont même jeté dans un centre de détention du comté pendant 15 jours. Même le gardien de prison a été choqué de cette conspiration et m'a poussé à déposer une plainte judiciaire contre la police à ma sortie de prison. Je suis allé loin pour déposer ma plainte auprès du Directeur de la Sécurité Publique. Encore-là, le directeur m’a dit : « Même s’ils sont condamnés, votre argent ne vous sera pas rendu. » Je n’avais aucun endroit où déposer ma plainte alors que j’étais dans mon droit. Je ne pouvais pas faire appel alors que j’avais été accusé à tort. A partir de ce moment-là, les personnes que j'ai détesté le plus ont été les policiers. On dit : « Dix ans, ce n’est pas très long pour quelqu’un qui cherche la vengeance. » J’ai pensé à acheter une arme à feu. J’allais avoir ma vengeance en tuant ces parasites engraissés par le sang et la sueur du peuple. Je voulais débarrasser le monde de ces voyous. C’était la seule et unique pensée dans ma tête.

Alors que je cherchais une arme à feu partout, j’ai eu la chance de rencontrer, à la place, le livre de Maître Li « Zhuan Falun. » J’ai lu le livre du début à la fin d'une seule traite. J’ai réalisé pourquoi nous vivions comme des humains et comment vivre comme un humain. Aujourd’hui les idéologies du genre humain sont construites sur les intérêts personnels. Chacun a péché en étant perdu dans ce labyrinthe. Si vous me maltraitez, je vais vous faire encore pire. Les gens vont tuer pour un problème insignifiant. J’ai finalement compris le principe de « récompenses et conséquences viendront rétribuer les bonnes et les mauvaises actions » et « chacun paie pour ses propres mauvaises actions. » Maître Li a dit : « Il y a beaucoup de gens qui ne vivent que pour une vaine dignité et qui se pendent quand ils ne peuvent plus supporter leur vie » (Zhuan Falun). Est-ce que cela en vaut la peine ? J’étais comme un ballon qui se dégonflait complètement. Mon intention criminelle de tuer par vengeance était totalement déracinée et s'était évaporée. C’est Maître Li qui m’a sauvé d’une catastrophe potentielle. L’aboutissement aurait été impensable.

Depuis que je pratique le Falun Dafa, mon tempérament explosif et ma jalousie ont l'un et l'autre disparu. Mes douleurs dans le bas du dos et mes maux de tête sont miraculeusement partis, juste comme mes autres maladies. Mon corps est en bonne santé. Ma vie familiale est plus harmonieuse et pleinement satisfaisante. Partis les bruits de disputes et les chamailleries. Ma cultivation a encore un long chemin à parcourir. Quand les autres me blessent, je n'arrive pas à être à l’aise avec eux. Quelquefois je suis furieux à l’intérieur. Maître Li a dit que la tolérance est la clef pour améliorer son caractère et que supporter avec haine, rancune et pleurs est la tolérance d’une personne ordinaire qui est attachée à ses appréhensions. Supporter sans aucune haine ni rancune est la tolérance d’un pratiquant. Je peux faire plus pour améliorer ma tolérance comme je suis loin du niveau que Maître Li demande. Mais au moins je peux me contrôler et ne pas blesser les autres et ne pas me battre avec les autres.

Je peux voir la grande différence en moi entre avant et après la cultivation-pratique. C’est le Falun Dafa qui m’a transformé et qui m’a permis de voir l’espoir et la gloire. Maître Li nous a enseigné comment devenir généreux, attentionné, comment avoir une attitude droite à travers la cultivation. Chacun peut retourner à son soi originel.

C’est pourquoi à travers le pays, les pratiquants du Falun Dafa ont adopté différentes façons de clarifier la vérité à propos de la persécution. Ils sont prêts à faire face à l’immense pression, à risquer leur vie et leur carrière pour avancer. Nombreux d’entre eux ont été emprisonnés sans aucune raison et nombreux ont souffert d’atroces tortures. Ils font face et bravent tout, en suivant les principes de « Vérité - Compassion et Tolérance. »


Traduit de l'anglais au Canada en novembre 2007

Version anglaise disponible à : http://en.minghui.org/emh/download/ebooks/h037.htm