Apprendre à dire : « C'était ma faute. »

 

[Site Clartés et Sagesse]

 


Écrit par une pratiquante en Chine

 

Une après-midi, alors que mon fils âgé de quatre ans était en train de grimper sur une chaise pour attraper une poire sur la table, il est tombé et a renversé une moitié du plat de riz que j'avais mis sur la table. Alors qu'il gisait par terre, le corps recouvert de riz, ma première réaction fût que j'avais d'abord besoin de me calmer. Mon fils allait apparemment bien, alors je l'ai relevé, puis j'ai nettoyé le tapis où il était tombé. J'ai découvert que je n'étais pas fâchée et j'étais également consciente que cet incident était de ma faute, car je n'avais pas nettoyé immédiatement la table après avoir terminé le repas.

   

Auparavant, quand mes enfants renversaient ou faisaient tomber quelque chose, je pensais instinctivement que c'était leur faute et je les grondais. Plus tard, j'ai ressenti que ce comportement n'était pas bienveillant, je devais faire plus attention et m'améliorer dans ce domaine. J'ai finalement changé cette mauvaise habitude et j'ai regardé en moi-même quand quelque chose allait mal. J'ai sincèrement admis devant mon fils que c'était ma faute et je lui ai rappelé qu'il devait être prudent à l'avenir. Il a hoché de la tête. À ce moment-là, j'ai ressenti une atmosphère paisible se diffuser dans l'air. Avec persévérance, j'ai cultivé et j'ai changé mes mauvaises conceptions, j'ai finalement réalisé que je pouvais traiter les autres gens avec bienveillance et pardon dans le coeur. Grâce à cela, je me suis sentie tellement bien à l'intérieur. Je ressentais dans mon coeur combien j'avais de la chance de connaître ces vérités éternelles et de pouvoir cultiver sous la miséricorde infinie de Maître Li. Je me sentais heureuse, chanceuse et en paix après m'être améliorée.

 

Un jour après cet incident, mon fils a renversé un demi bol de soupe. J'ai dit immédiatement, sans aucune hésitation : « Pas de problème. Est-ce que ça va ? » Puis j'ai nettoyé la soupe avec un papier ménage. J'ai gentiment dit à mon fils : « Tu dois faire attention la prochaine fois. » Cela a réchauffé le coeur de chacun dans la famille. Depuis cet incident, mon fils a rarement renversé quelque chose.

 

Un jour, mon mari n'arrivait pas à trouver la pince à ongle. Il était de mauvaise humeur et m'a accusée de l'avoir mal rangée quelque part. Il était tellement furieux qu'avant de quitter la maison pour sortir jouer avec les enfants, il m'a dit : « Trouve la pince à ongle avant mon retour ! » À ce moment-là, l'atmosphère était très tendue. Puis mon fils a dit à mon mari : « Si quand nous rentrons, Maman ne l'a pas encore trouvée, tu diras simplement que tout va bien ! » Mon fils avait appris le pardon. Alors finalement, le résultat a vraiment été : « Tout va bien ! »

   

Dans mon coeur, j'ai pensé : « Je ne suis pas seulement récompensée dans ma propre cultivation, mais aussi par la chance que j'ai d'influencer mon fils. » Comme le dit Maître Li : « La lumière de Bouddha illumine tout, bienséance et loyauté rayonnent harmonieusement. »

 


Traduit de l’anglais en Suisse le 16 décembre 2007

 

Version anglaise disponible à : http://en.minghui.org/emh/download/ebooks/h032.htm