Précieux souvenirs des conférences du Maître à Jinan

 

[Site Clartés et Sagesse]

 


Écrit par une pratiquante de Falun Dafa de la province de Hebei

Je suis Professeur associé dans une université médicale. Il y a eu beaucoup de gens qui m’ont demandé : « Vous êtes un spécialiste médical. Pourquoi pratiquez-vous le Falun Dafa ? » La raison est que bien que j’ai une certaine connaissance de la science moderne, je ne trouvais pas la signification de la vie et ne pas me débarrasser de mes souffrances spirituelles. Bien qu’il me soit très facile de voir un docteur ou de prendre des médicaments, la médecine moderne ne pouvait pas m’aider à guérir véritablement mes maladies.

Avant de pratiquer le Falun Dafa, mes souffrances étaient tellement intenses que je n'ai pas de mots pour les décrire : Depuis que j’avais accouché en 1982, j’avais de l’arthrite dans tout le corps. J’avais régulièrement des étourdissements et des migraines. Les nuits c’était plus intense et je vomissais. J’avais peur du vent et j’avais des insomnies épouvantables. J’avais plus d’une dizaine de problèmes de santé. Je m’étais transformée en une boite de médicaments mais je ne pouvais toujours pas soigner mes maladies. Je me demandais pourquoi il était aussi douloureux d’être en vie ?

La mi-mars 1994 a marqué le commencement de ma toute nouvelle vie. Un étudiant m’a présenté le Falun Gong. J'ai donc obtenu une copie du livre Falun Gong. J’ai fini de lire le livre en un jour. J'ai continué à le lire encore et encore. Toute ma famille l’appréciait tellement qu'ils ne pouvaient pas s'en passer Cette nuit-là, j’ai extrêmement bien dormi ! Alors toute ma famille s’est jointe aux 60 à 70 autres personnes de notre université et a regardé la vidéo du Maître Li Hongzhi enseignant les exercices. Lorsque j’ai vu le Maître, mon impression à cette époque là était de familiarité ; j'avais l'impression de l’avoir déjà vu auparavant.

Pendant la période du 21 au 28 juin 1994, j’ai eu la chance de pouvoir participer à la deuxième séance des conférences de Falun Gong du Maître à Jinan. Bien que 13 années aient passé, les scènes de cette époque-là restent encore fraîches dans mon ’esprit. J’ai été extrêmement honorée d’avoir pu apprendre du Maître en personne. Ce sont les jours les plus inoubliables de ma vie.

A 18 heures le 21 juin 1994, lorsque le Maître est apparu au gymnase de Huangting de la ville de Jinan, plus de 4000 élèves de tout le pays, de Taiwan, du Japon et d’autres régions, ont applaudi avec entrain pendant un long moment pour accueillir l’arrivée du Maître. Cela a continué jusqu'à ce que le Maître commence la conférence. Voyant le Maître, j'ai eu l'impression de retrouver un membre de la famille que je n’avais pas vu depuis longtemps. Maître a pris un morceau de papier de la poche de sa chemise. Il a utilisé ce même morceau de papier tout au long des dix conférences. L'amplitude de ce dont il parlait allait du corps humain à l’univers, des particules aux planètes, du qigong préhistorique au véritable but d’une vie humaine… Pendant que j’écoutais ses conférences, je baignais dans un environnement bienveillant et harmonieux indescriptible. J’ai écouté la conférence du vénérable Maître avec un sentiment de paix et de joie que je n'avais jamais connu de toute ma vie. J’étais stupéfaite et subjuguée par l’immense et profonde Loi de Bouddha et la musique divine à la grâce puissante et immense venant de l’espace et de l’univers colossal. Je ressentais que mon cœur était submergé par « Vérité-Compassion-Tolérance » la Loi de l'univers et que ma vie connaissait un changement immense.

Je me souviens, le deuxième jour, parce que mon siège était loin de l’estrade où se trouvait le Maître, j’ai quitté mon siège et trouvé une place plus près devant. Le troisième jour je suis retournée à ma place. Ce n’était pas seulement moi ; tous les élèves dans le gymnase avaient fait la même chose. Il n’y avait pas un bruit et tout était en ordre. Tout le monde allait à sa place et s’asseyait pour écouter. Tous les jours, avant la conférence, le vénérable Maître annonçait les objets qui avaient été perdus et trouvés et les propriétaires des objets montaient sur l’estrade pour reprendre leurs affaires personnelles. Les élèves avaient trouvé un collier en or, de l’argent, une montre etc. Tout a été rendu.

Pendant la conférence, j’ai vu aussi la lumière rouge que le Maître émettait. Quand il parlait de l’emblème du Falun, le Falun émettait des lumières rouges comme les rayons d’un laser ; le périmètre du grand tapis dans le hall de conférence rayonnait de milliers de rayons de la couleur des chrysanthèmes jaunes. Lorsque le Maître a dit aux gens qui se rafraîchissaient avec leur éventail de le poser, j’ai senti des courants d’air frais sur mes épaules et dans le dos ; ça faisait tellement de bien. Je n’avais jamais expérimenté une sensation aussi fraîche et plaisante au cours de l’été torride de 1994.

Cela faisait plusieurs mois que mon cycle menstruel s’était arrêté. Le quatrième jour des conférences, le Maître a équilibré mon corps. Je prenais des plantes chinoises depuis six mois mais je n’étais pas guérie ; tandis que le troisième jour de ses conférences, le Maître m’a guéri. Pendant les huit jours des conférences, tous mes problèmes de santé ont disparu. J’avais particulièrement peur du vent auparavant mais ce n’était plus un problème, même si j’étais assise près d’un ventilateur électrique. J’étais tellement heureuse. Depuis, je me suis débarrassée de mes boites de médicaments. Depuis 1994 jusqu'à aujourd’hui, cela a permis au pays d’économiser un montant conséquent en frais médicaux.

Chaque jour, un pratiquant nous montrait les exercices après la conférence du Maître. J’ai vu que le Maître ne prenait même le temps de boire un peu d’eau alors qu'il essayait de corriger les postures des élèves.

Un après-midi, c’était très nuageux mais il ne pleuvait pas. Le Maître a pris des photos avec plus de 4000 élèves. Ils étaient regroupés par villes, régions, compagnies. Il y en avait tellement que je ne pouvais même pas les compter. Le Maître aidait à organiser les groupes et prenait des photos avec eux chacun leur tour. L’importante stature du Maître sécurisait les gens. Je ressentais que le Maître était tellement droit, bienveillant et respectable, avec une bonté indescriptible.

Pendant les conférences, le Maître a ouvert le troisième oeil des pratiquants. Certains ont vu le corps de Gong du Maître et les Divinités à différents niveaux écouter les conférences ; ils ont vu la roue de la Loi tournant et volant, les fées célestes répandant des fleurs, toutes sortes de couleurs et de lumières et d’autres scènes merveilleuses.

Le soir du 28 juin était le dernier jour de sa conférence et le Maître l’a utilisé pour répondre aux questions. Les élèves ont posé beaucoup de questions et le Maître a répondu à toutes les questions. Je voulais aussi poser des questions mais rien ne me venait à l’esprit. J’étais stupéfaite par la Loi profonde que je n’avais jamais apprise ni entendue auparavant. Finalement, lorsque la fin des conférences a été annoncée, tous les élèves dans la salle de conférence se levèrent et applaudirent pendant un long moment. Beaucoup de compagnies et de personnes présentèrent des bannières de récompense et des lettres de remerciement. Ce qui m’avait le plus impressionné était une mère et son fils. Parce que la maladie tenace du fils avait été guérie, ils s’inclinèrent et présentèrent une bannière de récompense au Maître. Le Maître est descendu de l’estrade, comme un père, il a prit l’enfant et lui dit de ne pas s’incliner.

Le Maître a purifié mon corps et mon esprit. Je suis devenue une personne libérée de tout problème de santé. C’était comme si je m’étais éveillée d’un rêve et j’étais vraiment heureuse. Lorsque je suis rentrée chez moi, mon mari m’a demandé comment c’était et je lui ai dit que ça en valait vraiment la peine.

Après avoir assisté aux conférences du Maître, j’ai compris que les problèmes de santé venaient du karma que j’avais accumulé vie après vie. Les problèmes tenaces de santé étaient causés par mon karma et mon manque de vertu. Depuis lors, j’ai étudié la Loi diligemment et je me suis assimilée à la Loi, je suis forte et en bonne santé et je marche vite ; c’est comme si quelqu’un me poussait quand je fais du vélo.

Après le commencement de la persécution, je suis allée à la capitale de ma province pour clarifier les faits. Je suis allée 6 fois à Pékin. Le parti pervers m’a illégalement détenue, m’a envoyée à une séance de lavage de cerveau, a fouillé ma maison, m’a pénalisée etc. Cependant, une telle persécution perverse ne pouvait pas changer la croyance droite d’une véritable pratiquante. Quand je vois la propagande dans l’intention de calomnier Dafa aux actualités, je ressens encore plus la grandeur et la grâce toute puissante du Maître.

Les plus beaux jours de ma vie ont été les jours du 21 au 28 juin 1994. Avec tout ce que le Maître nous a donné, je veux écrire ce témoignage et le partager avec vous. Faisons bien les trois choses que le Maître nous demande de faire, clarifions les faits et sauvons les êtres. Puissions nous atteindre la plénitude de perfection et suivre le Maître pour retourner d’où nous venons.


Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2007/11/7/166122.html

Version anglaise disponible à : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2007/12/12/92063.html

http://fr.clearharmony.net/articles/200712/36737.html